histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l' diminche à la mer fin
par minloute le, 28/05/2011  

ouais raviser à l intérieur des masons, pour mi chéto des tranches d' vie, d' abord cha m étonno d' vire des gins qui passotent seul'mint à tape, alors que nouzautes in avo fini d' minger depuis au moins eune heure

yavo aussi ché zodeurs d' cuisine qui vous zarrivotent en plein nez , d eune fachon moins agréape que si nous in avo pas mingé aussi , d' ailleurs in pouvo faire la meme reflexion pour ché snacks quand té passo d'vant que t arveno d' la plage et qu' té sinto l odeur des frites cha t'donno invie d in minger (quoi que m' grand mère ale dijo que l huile chéto fait avec del queue d' bidet), autant quand ti arpasso aprés minger ,cha sinto plutot l' graillon qu' aute cosse ...

cha y est nous vla arrivé au promontoire, au dessus du poste d' secours, j' ravisse tout d' suite ch' solel s' couquer douch' mint au loin au bout du bout de l io, i éclaire cor Berck et ses les fleches de ses hopitaux maritimes d un coté, Stella et le Touquet d' l aute

su la plage, ya cor quequ' dévorants du diminche à la plage, qui juotent cor au volley , alors qui zétotent bientot les seuls à et' torse nu

au clup mickey comme au stade Bequerelle, in avo artiré l' tapis du trampoline, in avo bloqué avec des cadenas toutes ché balançoires et autres jeux, impossipe d y juer, sauf la poutre qu in pouvo cor s amuser à grimper d' su

y a pu grand monte au snack face à la mer, i sont tous à l intérieur, comme diro l aute "i f'ro vite frod quand meme, et in supportero bin eune pitite laine" ...

ché l' momint d' arfaire demi tour, toudis dans l avenue de la plage, ch' grand camion qui vindo surtout des glaces toute l aprés midi, là i vint principal'mint des gauffes ,soit au chuque , soit al' chantilly ...

in arvenant , j' vo que pratiqu'mint partout tout l' monte y a fini d' minger, asteure y auro plus d' monte qui iro faire un dernier tour à la mer, mi, avec min père on rinte au chalet

j' m attarde pu à raviser c' qui a comme cadeaux ou bibelots à l intérieur des vitrines, j' comminche aussi à et' mate ........

in arriffe au chalet, mi j' pars un tchiot peu devant, j' ouffe l' porte, manman ale lit soit sin mode zet travaux, soit l' petit écho d' la mode, soit "la vie" , chéto un journal chrétien ......

min père i rintro à son tour, souvint mi j allo m' couquer ach' momint là, min père et m' mère i juottent alors au diamino
quo que cha n est que le diamino zallez dire ..... bin , zallez vire ché tout bete , in t' distribue des tchiots carrés en bois , comme si chéto des pieches de scrabble, parel y a des points su chaque lette

l' principe y est l' meme, té do faire l' maximum d' points ,mais là tel' pose pas sur eune grille du que té peux cor doubler des lettes ou tripler des mots, mais directemint su l' tape

quand que j' su pas mate, in jue au jeu des mille bornes : i faut un feu vert pour démarrer, attintion j a l' véhicule prioritaire, j' me mets 200 points en plus, là in vo sul' carte eune hirondelle , à coté d eune borne .....

mais j' jue pas longtimps j' su vite mate, j' va m' couquer, mais in ayant bin essuyé mes pieds, hein, "pas d' sape dinch' lit" ...

aprés plus tard y a mes parints qui vont s' couquer, m' mère ale laisse toudis un peu entrouvert l' rideau sinan ale pourro pas dormir ...

mi j' m indors d'eune bonne fatique saine, qui peut et' troublée durant la nuit par les ronflemints d' min père (eune vraie usine, j' dis rin parait que mi ché parel) ou alors le doux bruit "zling zling zling zling zling zlang zlang zlong zlong" d' min père in train d' picher dans ch' grand pot d' champe in fer ...........

avant d' dormir j artourno dinch' lit eune paire d' coups, mes parints aussi et m' mère ale dijo toudis " té vo Léonce, cha grince d' partout ché vieux lits"

oh chéto des lits qui avotent du in vire , qui avotent du passer d' eune génération à eune aute, ete la literie principale, pi finir , au grè d un achat d eune literie plus moderne, qui finissotent leu vie à merlimont au chalet ...

bin voyez asteure , cha m arriffe d' vire dins les viux flimes des literies comme cha, et j' me dis , et ché pas eune pirouette pour finir min sujet mais vraimint ....

quo ché que j' s'ro contint d' pouvoir m artrouver comme cha dins ch' lit simpe , près del farniete,à merlimont, ch' lit avec ch' matelas tout creusé au miyeu, à rintinte min père ronfler ou bin picher dins ch' viu pot d' champe in fer .....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |