histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Ale fosse les bourres à l'eau et de sable
par kiki le, 30/05/2011  

Bonjour mes gins, au cours d’une visite guidée jeudi dernier à la fosse d’Arenberg, deux termes miniers ont attirés mon attention “ les bourres à l’eau et bourres à sable ” , inscriptions faites à la craie au magasin ainsi que sur un cylindre d’aération du moins c’est ce que je me suis dit.
Je crois que nous en saurons plus en explications avec nos anciens mineurs qui ont bien connus ces termes de travail du fond.

En photo, Ch’ magasin et si l’on peut appeler aussi un distributeur d’huile où étaient entreposés divers bidons à huile et bien d’autres matériels pour l’entretien et le bon fonctionnement des machines au fond

mon regretté père était devenu graisseur suite à un accident survenu à l’abattage du charbon , je me suis imagé l’endroit à la fosse St Amé du 3 de Lens à Liévin ou il avait travaillé en pensant à lui, souvenir aussi de ces loques ed fosse, lorsque mon père revenait avec ses bleus qui sentaient la graisse et l’huile.

C’est donc en photos que je vous fait partager mon souv’nir d’antan en nous rapprochant un peu plus de la fête des pères mes gins.
Amitiés , Christian ed Liévin.

par URBACZKA BERNARD le, 30/05/2011

Bonjour , effectivement il y a eu plusieurs procédés de bourrage. Le bourrage consistait à "bourrer" le trou de mine, une fois que la dynamite était chargée, pour que l'explosion fasse claquer la roche et non faire "canon".

Au début on roulait des saucisses d'argile que l'on bourrait avec un baton (le bourroir), ce baton servait aussi à "entiquer les batons de dynamite", cartouche après cartouche.

Ensuite nous avons eu les bourres en papier de la forme d'une cartouche et on les remplissait avec des suies stériles et on en préparait qu'une dizaine d'avance car elles se cassaient facilement.

Ensuite les fameuses bourres à eau!!! dans le but de combattre les poussières, mais il y avait tellement de tirs ratés que l'on est revenu aux bourrres à suie.
Je m'explique, il fallait mettre la bourre sur une canule (comme un préservatif!!!) ensuite on enfonçait l'ensemble dans le trou et on ouvrait le robinet.

Si la valve était mauvaise l'eau ressortait, si la pression était trop forte ça faisait une grosse boule devant le trou!!!
et quand on se retirait pour procéder au tir on n'était jamais certains si les bourres étaient restées en place, quoique à l'oreille, le boutefeu nous disait " merde, deux canons", c'était dangereux car une mine pouvait rester dans le "cul" avec son détonateur et il fallait les buquer avant de reprendre la foration. Donc ces bourres n'ont pas fini leur carrière.

par URBACZKA BERNARD le, 30/05/2011

Un petit complément d'infos. Nous, les électros (appelés aussi 'les hommes de trop') dans notre sacoche (les anciennes, style plombier) quand on avait la chance d'avoir une lame de scie en état, on prenait une bourre à eau, on coupait la valve et on y mettait la lame de scie ainsi que la lime plate et la queue de rat, comme ça quand on prenait un outil à taton on ne se griffait pas.

Il fut une époque ou pour avoir une lame de scie; il fallait rendre la vielle, alors que tous les employés et autre en prenait par paquet pour leur maison ou pour leurs connaissances. Il y a quand meme eut des gros abus!!!!
et les lames de scie ce n'est qu'un exemple!!!!! des tonnes de "scotch", des mèches, des tournevis, des clés et outillage en veux tu en voila!!! combien d'electros utilisaient leur propres outils!!!!!

par maurice devos le, 31/05/2011

cha ché un souvenir qui m'arvient du fait qu't'in parle , j'avos été bléssé et pour pas qu'arrête " yavot des concours , intre fosse ach't'epoque ed' sécurité " in m'a proposé ed' travailler au jour , et in m'avot mis à faire des bourres ed' sape
j'étos assis tout l'journée , d'vant in tiote termisse qui finichot in intonnoir , et tout l'journée j'rimplichos des tiots sacs in papier ronds et d'in vingtaine ed' cms ed' longueur , ché vraimint un tres viux souvenirs , par conte chés bourres à l'ieau , j'n'ai jamais intindu parler


  ( 6 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |