histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Lorette par Barthas
par minloute le, 31/05/2011  

"Lorette !
nom sinistre évoquant des lieux d' horreur et d épouvante, lugubres bois , chemins creux, plateaux et ravins pris et repris 20 fois et où pendant des mois, nuit et jour, on s égorgea, se massacra sans arret, faisant de ce coin de terre un vrai charnier humain, et cela par l' obstination criminelle de notre état major qui savait bien qu' une décision ne pouvait sortir de cette guerre en détail, ces attaques par petits paquets

mais ils avaient imaginé cette guerre d' usure,croyant betement que les allemands seraient , à ce jeu cruel, usés les premiers

le 2 juin 1915, à 8 heures du soir, résignés silencieux, sans enthousiasme mais sans murmures ni récriminations inutiles, nous primes le chemin des chantiers qui étaient peu éloignées.....

à quelques kilometres de Sains en Gohelle, nous arrivames au centre minier de Bully Grenay qui avait encore presque tous ces habitants bien qu il fut à proximité des premières tranchées

la mine marchait encore par la tolérance des boches qui ne voulaient pas sans doute la détruire dans l espoir de s'en emparer plus tard

mais le quartier de la gare et celui de la route que nous suivions étaient souvent bombardés

quelques centaines de metres plus loin, nous atteignimes le village presque abandonné d' Aix Noulette, dernier vestige de pays civilisés

à partir de là , c'était la terre de la désolation.........."

ces phrases sont extraites du livre "les carnets de guerre de Louis Barthas , tonnelier 1914 1918 publié aux Editions La Decouverte

Louis Barthas, tonnelier dans l' Aude , a eu le triste privilège de participer dés 1914 et jusqu'en 1918 avec son régiment , aux principales offensives qui jalonnèrent ces années :

des plaines sans relief des Flandres, à Verdun, en passant par la Somme, Lorette, il a tout connu

Louis Barthas porte un regard amer sur les ordres et les contre ordres, les tueries inutiles ,sur l atrocité de la guerre, et la couardise de certains chefs


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 11 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |