histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Ecole Félix Faure (29/11/2022)
  ché criquets (09/10/2022)
  mauvais temps sur la cote (25/09/2022)
  marronniers à l école (25/09/2022)
  la rivière Lawe (30/07/2022)
  principe des vases communicants (29/07/2022)
  ambiance d antan (29/07/2022)
  du singe (29/07/2022)
  ch' maite (29/07/2022)
  20 000 sujets (06/07/2022)
  ch' dernier jur d école et l edf ... (05/07/2022)
  ch' corned d ' bif (05/07/2022)
  sur les routes de France .. (03/07/2022)
  la table à manman (01/07/2022)
  le tiroir à manman (01/07/2022)
  du musiau ... (01/05/2022)
  le patois du quotidien (24/04/2022)
  ch' zelections partie 2 (24/04/2022)
  ch' zelections partie 1 (24/04/2022)
  charte pour la sauvegarde du patois (21/04/2022)
  le lilas du jardin (20/04/2022)
  au bout de la rue, aux champs (19/04/2022)
  El misseron rouche (16/04/2022)
  arrivée à la maison (20/03/2022)
  de Béthune à Bruay (20/03/2022)
  de Lens à Béthune (20/03/2022)
  arrivée à Lens (20/03/2022)
  d Arras à Lens (20/03/2022)
  arrivée gare d Arras (20/03/2022)
  la mère caresmelle (15/03/2022)
  ché soeurs à cornette .... (06/03/2022)
  les terrils du pays à part (13/02/2022)
  ché cintres in bo (12/02/2022)
  allo allo y a du brin dinch' tuyau (06/02/2022)
  té vo m' neule ? (06/02/2022)
  les ouatères (06/02/2022)
  la ficelle dech' facteur (06/02/2022)
  RINTRER CH CARBON (11/11/2020)
  devant s' n' école primaire (30/01/2022)
  au ''Cercle'' (23/01/2022)
  m' grand tante (23/01/2022)
  rénovation .... (23/01/2022)
  la toise (23/01/2022)
  résistance durant la seconde guerre mondiale (15/01/2022)
  récupération .... (15/01/2022)
  prendre des photos .... (15/01/2022)
  em' rue .... (15/01/2022)
  la jacinthe, fleur du mois de janvier (08/01/2022)
  Maurice et le bizutage (08/01/2022)
  la bonne année (03/01/2022)
  Maurice et le patois (03/01/2022)
  accident à la mine (02/01/2022)
  El Noë d'Eloué (27/12/2021)
  Monsieur c'est le nom d'un cochon (26/12/2021)
  la femme du mineur (25/12/2021)
  capio bas Maurice ... (21/12/2021)
  CH PAIN DE 700 (27/04/2021)
  y est où Saint Nicolas ? (07/12/2021)
  Sainte Barbe in chti : s'vie, traditions (04/12/2008)
  jour de neige 3 (01/12/2021)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 alens ( 05/05/2022)
C'est Bernard (Berle...
 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...


Liens

Lorette par Barthas 1
par minloute le, 31/05/2011  

"ce 5 juin fut un des plus sanglants de cette stérile bataille d' Artois
le communiqué francais du lendemain affirmait que notre artillerie avait lancé 500 000 projectiles et , j' en appelle à ceux qui se trouvaient dans cet enfer, l artillerie allemande nous en envoyant tout autant

un million de coups de canon dans 24 heures ! et sur une surface de quelques kilometres carrés seulement

sur ce chiffre fantastique d' obus lancés de tout calibre, 50, 100 000 peut etre , tombèrent dans le bois où nous nous trouvions

sans arret des éclats sifflaient dans les airs avec des miaulements bizarres, aigues, plaintifs, bourdonnant , s abattant parfois en pluie de fer......

nous restames toute cette journée étouffante de juin blottis les uns contre les autres , hébétés, l' esprit engourdi, le cerveau serré par une extrème tension nerveuse

de temps en temps d' un abri à l autre, nous appelions , nous demandans réciproquement si personne n était blessé

il y a des lacunes dans les souvenirs de ce jour, je n'en ai conservé que quelques vagues visions

d' abord un soldat francais mort à quelques pas de nous

couché sur le dos, il semblait dormir

ce spectacle nous faisait mal, et malgré le danger , Allard alla jeter une couverture sur le mort

a un moment une explosion proche et formidable nous secoua de notre état de torpeur

un obus venait tout près de creuser un trou énome et deterrer un cadavre qui fut mis en lambeaux, sur lesquels des milliers de mouches goulues se précipitèrent ...

ah ! ces mouches du charnier de Lorette qui se répandaient jusqu à l' arrière du front...

quel immense dégout , elles nous inspiraient, elles s insinuaient partout, dans les quarts, les gamelles, les marmites ....

bourdonnaient sans cesse autour de nous, butinaient des morts aux vivants, des vivants aux morts"

toudis extrait du livre "les carnets de guerre de Louis Barthas , tonnelier 1914 1918 " aux éditions La Découverte .......

un texte qui nous rappelle l' horreur du quotidien des soldats durant l année 1915 dans le secteur de Lorette


 


Contact | ©2005-2021 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |