histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
un nid d agaches
par minloute le, 22/06/2011  

comminchez à connaite Clara, l' cousine à min père qui v'no régulier'mint al' mason, avec s' démarche chaloupée , équilibrée par un sac à provision d' chaque coté ....

eune fo, qu ale avo vidé l' moitié d' sin sac : 1 kilo d' pommes, des oranches, un paquet d' dattes ou d' figues, ou les deux d' ailleurs, pi un lit' d' jus d 'raisin pour mi , de marque Chaland, ale s asseyo

ale s asseyo pour s' rapurer , là m' mère ale li d'mindo du quale veno, et ché vrai que chéto pour mi presque extraordinaire d acouter s' journée qu ale véno d' passer


partie au dispensaire, pi aprés al' framacie mutualisse, (du qui yavo un tchiot peu d' monte, mais i n n' a qui avotent plusieurs carnets, comme mi d' ailleurs vu que j avo aussi l'carnet d' madame Jeanne et d'madame Suzanne mes voisines , qu ale dijo)

ensuite ale éto passé par ch' marchand d' légueumes pi ch' boucher , pi ale éto armonté rue florent evrard

d' là in début d aprés midi ale éto monté du coté du 4 , aux zalouettes , vire del famile d' sin coté, d' là ale éto passé par l' rue Raoul Briquet ,pi armontée par l' rue d' la gare, passée par derriere l' rue des fauvettes pour arriver au coin d' la cité des electriciens, rue Branly, qu ale éto passée et qu ale avo discutée avec Roland chti qui habito par là et qui travaillo al' framacie d' chez Bonnier ......
sans compter qu ale avo rincontré in route l' fils untel marié avec l' file unetele, que sin père chéto marcelin unetel qui éto porion au 5 du temps qu ale y travaillo .............

j a fait expres d' faire des grantes phrases du que té peux pas arprinte t' respiration vu que m' mère à coté d' elle et mi assis in face in train d' siroter min verre d' jus d' raisin Chaland, dins min verre à moutarte Riquiqui et Roudoudou , in suivo cha avec admiration

pasque Clara ale éto pas in bonne santé, ale batto des reccords d' tinsion, s' tinsion "normale" chéto 18 ou 20 ...

ale nous raconto qu as' faijo ingueuler par ch' méd'cin quand qui li prenno s' tinsion, i li dijo d' es'calmer, ale dijo jamais nan, mais cha l impécho pas 2 jours aprés d' tailler la route par monts et par vaux, dins ché différents quartiers d' bruay ...............

mais s' tinsion chéto pas l' plus impressionnant, nan , chéto ses gampes

acoutez chéto pu des gampes chéto 2 poteaux intourées d' bandelettes , tout cha arcouvert par des bas noirs

ale nous parlo des' circulation, et surtout d' ses ulcères aux gampes que cha la faijo souffrir au plus haut point ....
après ale devo avoir des maladies ou du maux mais des trucs d' femme savez, des trucs que ché femmes ale parlotent tout douc'hmint au miu pour pas que j intinte

au pire , am' demindotent d aller juer ailleurs .....

in fait l' rituel d' la visite à Clara chéto bin réglé : d' abord ale dijo bonjour, aprés ale donno des provisions, aprés ale parlo d' sin parcours, et aprés ale parlo des' santé ...

aprés comme j avo djà dit, m' mère ou min père i gardotent des questions en attente et i savotent dit, "in l' demindera à Clara la semaine prochaine"..

acoutez , Clara ale connaisso le ouse hou d' tout bruay, ale armonto presque l arbe généalogique des gins quand qu in li poso eune question ........

mais pour in arvénir à mi , qui devo avoir alors dins les 7 8 ans, c' qui m' impressionno l' plus chéto ché pieds ...

d' abord ale avo des ch'viles énormes, bandées bin sur, pi aprés as' deminder si chéto l' pied qui déformo l' chaussure, ou l' chaussure qui déformo l' pied, j' cro que chéto quand meme l' premiere solution qui éto la bonne ......

ale avo sin marchand d' chaussures attitré au marché , ale l' avo ker pasqu i li trouvo des chaussures bin larches ...


li fallo cha quand meme, pasque j' sais pas commint qu ale faijo, in auro dit qu' sin pied droit i éto tout tordu dins l' chaussure, vu quale appuyo complet'mint d' sur


et in coup, mi du haut d' mes 7 ou 8 ans, j acouto bin l' conversation d' Clara, et là ale parlo d' ses pieds et surtout d' sin pied drot , et ale avo dit am' mère "ah savez Odette, avec ché nids d' agache à mes zortiaux , j' souffe savez "

mi tout in sirotant min jus d' raisin, j' avo du mau à comprinte, commint des agaches ale zavotent pu faire un nid su ché ortiaux d' Clara

j' arrivo pas à imaginer commint ché zagaches ale pouvotent rintrer et sortir, pour donner à minger à ché tchiots oziaux ..........

ché eune fo partie, aprés bin des hésitations, , que j avo d'mindé am' mère c' que chéto , j' savo pas si chéto pas cor eune maladie d' femme cha , "les nids d agache" ...

ch' est là que m'mère ale m a dit que les nids d agache, in appelo cha normal'mint des "cors aux pieds"


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |