histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  décès de Monsieur Joseph Malecki (23/05/2017)
  cha tourne à toute blinte (20/05/2017)
  j y a cru (20/05/2017)
  ah l' bon gout d' la levure (18/05/2017)
  souvenir du vélodrome de La Buissière (16/05/2017)
  Merlimont hors saison 2 (14/05/2017)
  j' fais m' b a (14/05/2017)
  Merlimont hors saison 1 (13/05/2017)
  Merlimont hors saison (10/05/2017)
  barraqu'mint près de la rue de maubeuge (07/05/2017)
  pas comme ché belches (06/05/2017)
  mais commint qui fait ? (02/05/2017)
  1978 drole d' caricature (01/05/2017)
  les élections présidentielles (29/04/2017)
  ch'est pas pour les éfants (28/04/2017)
  rin qu à l odeur (25/04/2017)
  vous zin prindez bin eune tranche (24/04/2017)
  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)
  su les routes nationales partie 2 (23/01/2017)
  décès de Mado Poquet (1) (22/01/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Greyg ( 15/05/2017)
Bonjour à tous, Je ...
 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l' armontée d' la plage
par minloute le, 24/06/2011  

yavo un momint "périlleux" à Merlimont ché quand que t armonto d' la plage, pas par l' montée in ciment pas loin du cente d' secours , savez là du qu à coté ché les ouatères que tout l' monte i fait la queue, que té sait pas si té patauge dins l' io ou dins l' pichatte ....

nan , nan , j' vous parle des escayers in béton qui zont fait quand qui zont construit ché deux murs d' cabines in béton d' chaque del déchinte principale

ché sur que chéto plus pratique j' sais pas si chéto plus esthétique, in tout cas cha faijo plus moderne que les anciennes cabines in bo que ché zhabitués dont mon mononque André dit Parrain, i monto chaque année au bout del plage, complet'mint à droite quand que té déchint vers la mer, à l opposé complet du qui avo l' calvaire ...

j 'dis cha pour ché zhabitués d' merlimont

alors in va dire que cha a fait plus moderne , ché cabines blanques in béton face à la mer

donc comme ché parkings i zétotent situés au d'sus du qui avo ché cabines, ché gins , pas betes i déchindotent à la plache par ché escayers

cha permetto aussi, bin avant bison futefute, d' canaliser et d' diversifier l' flux des vacanciers qui montotent et déchindotent al' plage

cha chéto dans l esprit, dans l' réalité cha s' passo normal'mint , sauf quand qu i arrivo les 17h45 18 h

comme quand qu in est dins ché bouchons teut' demindo pourquo tout l' monte i avo décidé d armonter EN MEME TEMPS QU TI et que cha provoquo des ralentis'mints et que dis je des bouchons meme

faut dire que chéto l' indro d' tous les dangers, té pouvo t' artrouver éborgné par un pied d' parasol ou archevoir dins t' guiffe l' coin d un sieche pliaple en acier si la personne d' vant ti ale s artourno d un coup .....

aprés yavo aussi des dangers potentiels, chéto ché tchiens, j' vous parle meme pas des crottes qui pouvo y avoir dins l' montée, et que , pieds nus , t avo toudis un tchiot qui , arrivé au niveau du palier intermédiaire, i diso as' mère , "m'man j a marché dins du brin"

savez la douce sensation qu in cha vous passe intre ché zortels .............

alors là l' femme ale ingueulo l' tchiot , ale préveno ché zautes zinfants d'vant elle et sin mari, qu ale ardéchindo dins l' sape , pour frotter ché pieds du gamin

après i voyez pas eune moquerie, mais yavo pas mal que j' appelero des marie toutoules, savez in exagérant un tchiot peu , plus larches que hautes, que si zétiez derriere elle, vous , un tchiot d' 10 ans, quand que vous voyez l' masse s artourner pour ardéchinte, chéto un coup à vous dégouter à jamais d' la gente féminine

mais in arviendra à cha taleure ...

aprés bin sur aut'danger toudis avec ché tchiens, chéto chti qui éto en laisse et que s' maitresse ale faijo monter à coté d elle, alors là t avo dro soit à cht'tien qui couinot pasque quéqu un i l avo pas vu, et là aprés chéto s' matronne d' maitresse qui couinot aprés chti qui avo transformé sin caniche en basset ...

ou alors ale téno bin sin tchien conte elle mais comme y avo del promiscuité, et qu ale éto pas l' seule a t'nir sin loulou dins ses bras, cha arrivo que ché tchiens i s' montrotent les dints et qui zétotent prèts à en découdre et que ché maitresses ale zavotent tous les maux du monte pour artenir leu biete
"zinquiétez pas Madame i mord pas" qu ale dijo , bin si té voyo qui montro toutes ses dints , t éto pas rassuré quand meme

interminape interminape ale nous semblo la montée des escayers et pourtant chéto am' mote que 2 séries d' eune vingtaine d' marches séparées par un palier intermédiaire

in pouvo s' poser l' question par momint mais pourquo qu' cha bloque comme cha et qu in avinche pu ?

y a des fos té tombo bien quand meme, t éto juste derriere eune belle jeune file, t avo l' temps d' l' arnifler, d'raviser s'pio dins l' détal, d' étudier s' chute d' reins, et j' me d'minte si cha nous a pas developpé pour plus tard, l envie d' "s'occuper" d' eune garnoule dans l' détal ......... j' vous dis cha j' devo avoir eune douzaine d années quand que j avo ché pensées là

mais quo qui bouchonno là haut ? oh ché simpe, chéto souvint quequ' familles nombreusses, et i faijotent l appel , pour savoir si tout l' monte i éto là...

chéto aussi l' momint du que l' matrone al' dijo à tout l' monte d' met' ses sandalettes

imaginez des rangées d' chinq , six gosses assis sul' rambarde in haut in train d' mette l' crochet del' laniere des sandalettes ....

sans compter chti qui savo pas l' faire et que l'femme as' métto à croucrou pour li mette et alors là , si té monto l' escayer, té t artrouvo là haut face eune masse infranchissape

j' vous parle pas aussi qui yavo toudis un jone qui voulo pas mette ses tongs, ou pire, et cha arprovoquo du brin dins l' passache, un qui v'no d' s apercevoir qui in avo perdu eune soit dins l'montée soit entre du qui zétotent et l' bas d' l escayer

l' mère al' l ingueulo, l aute i essayo d ardéchinte, mais l'femme ale resto in haut juste au niveau del derniere marche, chouette mama, viele indienne qui metto s'main à plat au d'sur d' ses ziux pour suiffe la progression dech' gamin qui éto parti al' recherche des ' chaussure , bouchon in haut des marches
.....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 15 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |