histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la rue de Divion
par minloute le, 30/06/2011  

ché eune rue qui est perpendiculaire al' rue Alfred Leroy , aprés qu in a monté l' premiere partie del cote

tout l' début del rue y avo été abattu y a queques zannées, et vla chi l' résultat des r'constructions

nan, j' va vous étonner , j' su contint que chte rue, et j' diro meme ch' tiot quartier y a cangé ..........

j a connu chte rue quand chéto cor les viux corons, ale paraisso djà plus longue qu ale éto, comme asteure d' ailleurs, à cause du terril du 3 qu in vo au fond et qui, avec la perspectiffe , semble planté au bout del rue ......

j' su contint qu ale so abattu, pasque chéto un coron qui a souffert pour 2 raisons

d' abord y avo un sacré affaiss'mint dins ch' te rue là, j' me souviens que je me poso la question est ce que chéto l' mason qui donno l impression d' printe del fleche et d' baller un peu vers nous, ou alors ch' trottoir qui s' creusot ?

fallo simplemint rintrer à l' intérieur, j avo un camarate qui habito dins ch' te rue, ses parints i m explicottent qui zavottent du raboter ché portes j' sais pu combien d'coups , vu que l' mason ale bougeo et qu ale avo des soubressauts par momints

comme chi ale éto construite que j' dijo sul' tanière d un dragon et que par momints i s' réveillo .......

l' pire chéto à l étache, d' abord au rez de chaussée dans l' temps i yavo eune porte qui camucho l' montée d ' escayer, mais là i l avotent artiré vu que chéto celle qui travaillo l' plus aux affaiss'mints

quand té prenno pied à l étache, et que té rintro dins l' champe d' min camarate, cha m' faijo penser à un tableau d' van gogh , un tableau du qui avo peint s' champe , avec ch' lit d un coté, pi l' farniete

j y pinso non pas par l' disposition des meupes, mais surtout parel par l' perspective, t avo l impression que ch' sol y éto pas droit

chéto pas qu eune impression, té poso simplemint un biscayen dans un coin del champe, quand que j' dis "posé" ché meme "posé délicat'mint" ..........

bin j' vous jure in auro cru qui éto aimanté et à peine qui avo été posé sul' plancher, la bille al' parto, nan chéto pas l ' terme exact, ale dévalo l' plancher del champe pou aller buter dins l' coin opposé del champe

et quand que j' dis "dévalo" chéto vraimint cha , in l 'voyo tout d' suite printe del vitesse

l' deuxième raison que j' su contint que cha so abattu pi transformé ché plus délicat à dire, ou plutot j' voudro que cha so pas mal interprété

tout ch' quartier là, y a connu sin lot d agitations dont i se sero, dont in se sero bin passé

juste derriere l' rue d' Divion, dans l' secteur des rues de Ranchicourt et de La Comté , le 6 avril 1972 , ch est là que le corps de Brigite Dewèvre y a été découvert ....

j' va pas ichi vous zin arfaire l historique, André de Marles i nous in avo fait le récit des plus précis dans un sujet sur histoires de chtis, avec j' diro la retenue necessaire qui auro du aussi et' d' rigueur à l époque ...

mais j' cro que quand l'"Affaire" ale a éclaté , in savo pas qu in ouvro eune vraie boite d' Pandore ......

in a tout connu ichi, in a soupçonné tout l' monte, y a des mouv'mints politiques qui ont voulu récupérer l' histoire , in éto invahi d' journalisses, ché là qu in a connu l' premiere médiatisation nationale télévisuelle organisée, comme avo pu etre l affaire Dominici dins les journeaux dans les années 50.............

in fait in a été le triste prélude aux trait'mints d affaires criminelles par l' télévision, qui au lieu d' élever l' débat , c'est continté pour faire d' l audience, j' parle pas d audimat cha existo pas cor , de s' mette au niveau du journal "Detective" dont in voyo les titres racoleurs su ché chevalets placés à coté des magasins d' presse

chéto que la "répétition" d' l affaire Grégory , quequ' zannées plus tard

mi ch'est surtout l'traitemint, et la médiatisation d' 'l affaire qui m avo djà choqué à l époque
j' avo 12 ans, j habito pas par là, mais quand que j' voyo que ché journalisses i prenotent un malin plaiji à filmer ché quartiers d' bruay pour in montrer l' coté l' plus sombre ..
sans parler des gins qui zintérogeotent, escusez me, mais i zont caché , vous m'direz chéto pas trop difficile à trouver, mais y zont interwievé des gins, surtout des femmes, qui parlotent que patois et qui étotent très vindicatives

et cor j' a choisi ché mots

ouais , pour mi ch' quartier là, mais au delà d' cha, ch est not' région qui avo été souillée par ch' t image d' masons décrites comme arrièrées et par ché interwievs des plus dirigés
et surtout avec l' recul par le comportemint malsain d' certains journalistes, terme que j' pourro met' au singulier, et que j' prindro meme pas la peine de citer l' nom
vu que , comme in m a toudis appris " à remuer l' brin, in pue aussi"

pindant eune paire d années quand qu in voyageo en france, quand qu in nous d'mindo du qu in éto in dijo qu in éto d' Boulogne, sur'mint pas de Bruay en Artois, in voulo avoir la paix sinan in allo cor nous d'minder si chéto untel ou untel qui éto l' assassin

asteure l' quartier y a retrouvé la paix, ché un coron qui a été en grante partie rénové

les alentours du lieu du crime ont été transformé, des nouvelles masons arconstruites, in auro du mau à pouvoir arsituer l' environ'mint d' l époque , et cha pas si mal qu' cha ................

l' quartier y a artrouvé s' tranquilité, mais j' oublie pas qu' après tout ch' battache qui a eu , en fin d' compte, y a eu un assassin qui a réussi au milieu d' tout cha à garder sin calme à passer au milieu des mailles du filet, alors savoir qui chéto j' sais pas, et j' diro qu' asteure cha sero hélas anecdotique d' savoir qui ch' est , mi c' qui m' interpelle ché que qui qui a pu etre, y a pu cor vivre ou qui vit cor mais in gardant tout cha pour li sans avoir d' remors


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |