histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
carrefour des alouettes et aventures 2
par minloute le, 07/07/2011  

ch' bois d' labuissiere ché pas un grand bois, par conte cha monte et cha déchint sec

min camarate qui habito rue du ch'm in d'fer , i nous raconto , vrai ou pas vrai, mais qui yavo djà vu ichi des gins doquer dins ché fourrés ...

cha nous paraisso extraordinaire et à la limite d' not' intind'mint

djà que cha faijo pas si longtimps qu' cha qu in avo compris qu' not' zigounette ale servo pas aux zadultes que pour picher ...........alors rintrer dans les détals du doquache, chéto pour nous tabou et presque irréel

rassurez vous in s a rattrapé par la suite .......

mais quo qu in i faijo alors dins ch' bo d' labussiere ? bin in avo 3 destinations, soit in allo cacher marotte dins ché gardins des masons qui donotent rue pierre brossolette , mais chéto très dangereux, et min camarate Jerome, i avo du s' faire printe y a pas longtimps donc i éto moins caud qu' min camarate Philippe pour y aller

nan , nous in avo ker longer ch' bo par l' bas, pi aller s' camucher dins les hayures qui yavo dins l' quemin pavé des hayettes, et not' jeu , chéto d' arperer eune dame qu ale armonto seule par là bo, et nous d un coup , in pousso des cris d' leu ou d' ébeulés, et rin qu à vire l' femme avoir presque eune syncope, in arparto à toute blinte vers ch' bos, tout in étant plié d' rire .....

yavo un aut' jeu qu in avo ker faire, pas dénué d' risque aussi, mais là chéto eune vraie poussée d adrénaline ....

chéto d' rintrer dans la propriété du qui yavo ch' chateau d' labuissiere

chéto un traval d' commando, fallo passer sous des fils barbelés, comme dins ché films

fallo ignorer ché panneaux d interdiction d' circuler, comme dins ché films

fallo éviter ch' garte qui rodo dinch' coin, comme dins ché films

fallo progresser dins l'herpe haute, pas s' faire armarquer, comme dins ché films

progresser sans faire d'bruit et atteinte la base du chateau, not' objectif, comme dins ché films ..........

alors quand qu in déchido d y aller , in passo pas toudis par l' meme chemin, in vario, quequ'fo in "attaquo" l' chateau par l' coté du ch' min des hayettes , pas toudis par la droite, pasque ché là qui rodo souvint ch' garte

in n a eu des peurs et des frayeurs, in accuso toudis l aute d'avoir eu la trouille, alors qu au fond d' nous meme, not' coeur i avo battu la chamade parel, mais in voulo passer pour des durs intre nous

aprés in déchido d' rintrer, in raviso si in avo pas trop nos bottines trop sales, in frotto nos g' noux avec un mouchoir qu in avo fait tremper dins zeune flaque d io

in raviso, ouf, in a cor tous ché boutons , in va pas s' faire ingueuler in rintrant

là in s approcho d' la lisière dech' bos, in voyo les tribunes du state et un bout del piste cyclape

et là comme si chéto l 'passage d' la frontière entre la RFA et la RDA, comme si in devo , comme dins ché films d' espionnache , "quitter l' monde communiste et arjointe le pays de la liberté" , in raviso discret'mint qui a pas d' carettes qui passent sul' route , et alors ni vu ni connu in s artrouvo sul' route face à la cité des sports

d' là in arfaijo attention pour passer d'vant ch' dispensaire, meme si yavo moins d' monte depuis taleure , et in s' quitto d' abord au coin d' la rue du ch'min d'fer, pi plus loin au coin d' la rue Raymond Deruy

avant d tourner ach' potiau et d arriver rue Anatole France, j essayo d' m arcoiffer, raviso si mes semelles d' godasse ale zétotent plus rimplies d' boues, qu' mes cauchettes ale zétotent bin armontées .........

pi surtout artrouver mon calme légendaire, pi arvénir al' mason tout sache, bin traverser dins ché clous, in ayant bin ravisé à droite et à gauche avant d' traverser, meme qu j' m appliquo pour faire cha , pasque m' mère , inquiete comme ale éto , ale pouvo et' ach' rideau in train d' guetter mon retour ...

l' pire ché quand que té rintro, té craigno l' phrase " alors cha a été" , pi "quo qu' chest zavez fait", et pi "zetes pas allé ach' bo", ou l' pire "M'sieur untel i t a vu rue untel"

ouh la la , quequ' fo fallo juer serrer, dire par exempe que té savo ti que tin camarate Philippe i s'ro là aussi, tel' savo pas d avinche

et t éto près à jurer sut' tiete que t avo pas rintré dinch' bos d' labuissiere

ouais fallo pas avouer, sinan l' prochain coup qu' té va vouloir sortir, bin té devra rester at' mason


  ( 5 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |