histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les échanges franco allemand
par minloute le, 13/07/2011  

in éto jumelé nouzautes à Bruay en Artois, avec la ville Allemante de Frondenberg

yavo eune politique d échanges entre les deux villes, des échanches culturels, dont l' envoi d' éleffes d' à partir d' la 3ème jusqu à la terminale , chez un correspondant(e) d' ton ache outre rhin et vice versa

té correspondo par courrier avec li pindant 2 mos avant, et pi aprés in a parti 15 jurs là bo ...

in a parti in autobus, in avo des professeurs d' allemand qui inseignotent au lycée Carnot pour nous accompagner et nous encadrer

acoutez, cha a été pour nouzautes ché français un sacré cang'mint , eune plongée complete dans un monte qu in connaisso pas ....

un monte bin plus in avinche qu' nous ............

et j pèse mes mots ............

mi j'éto en 3 ème au CES ROSTAND, j' faijo allemand premiere langue depuis la sixieme , et j a vite vu , in échangeant avec min correspondant que li i avo vraimint pas un bon niveau en français .........

in fait j a appris qui appreno l' français mais en seconte lanque , ce qui esplique cela ou au moins en partie sin français plus que limite

certains i vont s' dire , cha y est minloute i nous raconte s' vie ; ché pu un site mais un blog .....

j' sais pas si y a des gins qui viennent sul' site et qui ont aussi bénéficié de ses échanges franco allemands , ptete vos zinfants ou des gins d' vot' famile .......

in devo et' eune cinquantaine par année à y aller mais j' peux vous dire , que cha nous a vraimint tous marqué


pasque j' peux vous dire qu in auro pu printe pour résumer not' séjour l' tite d' l émission d'télé "rendez vous en terre inconnue" .....

Frondenberg ch' est eune ville de Rhénanie du Nord, pas trop loin d' Dortmund

mi j' croyo qu in allo et' comme à Bruay , savez , tous dins l' meme ville pi s' vire au soir, ou tout au moins pouvoir discuter ptete en français ..............

in fait ,in éto grinmint à loger dans des familes qui étotent établies in dehors d' l' agglomération

mi sum' ligne d' cars qui armonto vers le nord , in éto que 2 à parler français et cor l' aute i déchindo cor assez vite

nous, du qu in habito , yavo 4 masons et les bos derriere .......

cha a été pour mi un séjour extraordinaire, j y a perdu pas mal d' repères

faut dire que chéto la premiere fo que j ' parto dem' mason sans les parints, pi si loin , dans un environ'mint du qui fallo vite s' débrouiller et s' faire comprinte ...

l' père ,l'mère et l'soeur d' min correspondant, pi min correspondant d' ailleurs , i parlotent qu allemand.........

alors là quand que té do "tin sortir" teut' débroule vite, et t as pas peur d' parler dans la langue de Goethe .....

tout y éto différent, in mingeo tot, eune heure à peine qu in éto arvenu d' l école............

cha aussi cha nous avo marqué d' finir l école à 16 h tous les jours

bin vers chinq heures et demi au soir ,in éto d'vant l'télé et in mingeo un peu d' charcuterie ,mais surtout du fromache, des produits laitiers tout cha avec du lait , et avec leux pains ..

ah vinguette ché pains allemands ... à croire que tous ché boulangers allemands i zétotent morts depuis la derniere guerre mondiale, ou alors qui zavotent gardé comme arcette que celles d' pains du qui fallo présenter des tickets d' ration'mint quand qu in les acato ..........


du pain noir, inmangeape, in auro dit qui yavo du savon d' dins j' vous jure ...

té pouvo printe aussi du pain au cumin et aux zherbes ou du pain brioché, sans oublier l' pain kk , ouais pouvez prononcer l' pain caca, ch est du pain qu' dins y a des pétotes ......

acoutez j a vite argrettée, l' mie d' nos baguettes mes gins...

l' maitresse d' mason ale avo fait fort, ale avo acaté un camembert français...

"sehr gut" qu' am' dit, mi j' ravisse i avo été fabriqué en lorraine, i éto platreux, mais cha passe encore ...

c' qui m' étonno l' plus chéto qu ale étalo d' sur d' la confiture d' fraisses ......

j' pourro vous in raconter su l' minger à leu mason, mais bon, j' em' rattrapo en partie vers 21h30 où , toudis d'vant l'télé, in armingeo ...

là , yavo plus d' charcuterie qu à 17h30 , chéto bin miu , pi in plus yavo del biere ...

sin père i m avo demindé si j' buvo d' la biere, bin y a vite compris que chéto m' boisson d' prédilection, et j a eu dro l' soir am' boutele in verre d' 50 cl de "Westfalen Krone" .............

c'que j a eu ker aussi chéto , déjà ,d' rincontrer des gins....

in a été vire un onque à min camarate as' mason

ché là qui m a sorti sin album d' guerre

chéto bizarre , pour mi qui avo 14 15 ans , d' discuter avec un allemand , et qui m' montre ché photos quand qui éto en uniforme , i faijo partie des troupes d occupation, et y éto basé à Brest


pi i m a montré d autes photos , plus rares , mais ché là que j a appris qui a eu pas mal d' soldats allemands qui ont été placés dans des camps de prisonniers en france

i avo travaillé sur différents chantiers le long de l atlantique pour les reconstructions pendant eune paire d années quand qui éto prisonnier , avant d avoir l' dro d arvenir en france


cha peut vous paraite ,j' diro normal, comme conversation, mais faut s arvire au début des années 70, yavo cor un fort ressentimint conte ché zall'mands, conte ché "boches"

yavo cor beaucoup d'resistants qui avotent participés à la seconte guerre mondiale, dins ché grantes administrations, au gouvernemint, chéto souvint des " anciens combattants, compagnons d'la libération" .....

l' europe as' construiso douch' mint, y avo pas cor eu d' gestes forts comme entre giscard et schmidt, kohl et mitterand ........



 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |