histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la mort d' un géant
par minloute le, 21/07/2011  

ché pas d' mi, j a lu cha ch' matin dans un jurnal d' la Voix du Nord qui date du 22 décembre 1990

chéto un encart au miyeu d eune page , intitulé comme cha "la mort d un géant"

j a qu un regret ché que j' peux pas vous en citer l' auteur ché pas précisé

mais ché un magnifique texte qui a pu qu' à lire et à vivre en direct

"ça Monsieur , c'est le bassin minier qui fout le camp

L'homme qui vient de me lancer cette réflexion, tandis qu' à travers les arbres frissonnants je découvre le chevalement du 15 de Méricourt, est peut etre un ancien mineur ou un ingénieur

Peu importe ! Je le regarde s' éloigner sur le carreau de la fosse où, dans quelques minutes , le géant d' acier va s' écraser

Tous ceux qui sont là ne sont pas forcément tristes

Du moins en apparence
Il y en a meme qui lancent quelques blagues en patois un peu comme si c'était la fete

Certains n' hésitent pas à souhaiter "la bonne année"

Personne ne les entend

Chacun est grave Chacun a les yeux fixés tout là haut à 42 m au dessus du sol

Regarde sa montre...........A 14 heures .........

Les spécialistes ont un peu de retard

Diable !

Pas facile d' ébranler 200 tonnes de ferraille

D'effacer autant d' années

De tailler dans la chair du souvenir

D' amputer la carcasse la plus tenace

Chacun aussi s' est éloigné du point de chute après que les services de sécurité l'aient réclamé à plusieurs reprises

Et chacun encore , peut dès lors assister au spectacle

Un peu comme une provocation, le ciel s' est mis au bleu

Mais les nuages ne sont pas fous

Ils sont également au rendez vous

Certes, il ne font que passer rapidement, en blanc, en gris, en noir

Ils s' effilochent sur l' horizon pour y mourir

Le soleil est très bas

Il inonde de temps à autre le squelette de fer au pied duquel giclent les étincelles des chalumeaux

C'est à peine si le cable a le temps de se tendre

Un craquement : j' ai juste le temps de prendre 3 clichés

un simple gémissement en embrassant la terre gorgée de charbon

Et c'est tout ! le chevalement du 15 a vécu

Silencieusement, ils se sont approchés de ce qui n'est plus qu' un cadavre

Tordu

Désarticulé

L'ont touché délicatement, dans une derniere caresse

Puis ont vu

A travers ses jambes brisées, sur fond de ciel soudain moins bleu, tel un fantome, le chevalement du 3

Qui s' accroche encore au paysage

Qui souffre de ses blessures

Qui compte ses heures

Qui semblait pleurer la mort de son ami

Pomettes rougies par le froid, mains engourdies au fond des poches, cols relevés, les hommes de la mine ont rejoint leurs maisons

Il commençait à faire très froid

Dans tous les coeurs

C' était le 7 janvier 1988"


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |