histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
soir d'été rue d' Anzin
par minloute le, 29/08/2011  

fin juin, ché l' début des vagances , in a laché un peu l' bride aux zinfants , i jutent cor dins l' rue et y est 8 heures passées

ché sur que j auro du dire "20 heures passées" mais cha auro fait prout prout, nous in dijo 8 heures ........

exceptionnel'mint, i zavotent l' dro d' juer cor au ballon, alors que normal'mint , acht' heure chi, al' télé Nounours et ch' marchand d' sape i zétotent passsé, Nicolas et Pimprenelle i zallotent faire dodo, et chéto pour nous aussi l' signal, normal'mint d' aller les zaccompagner au lit ...

mais là , nan, ché l' début des vagances, pi i fait bio, savez ch' solel qui comminche as' rapprocher d'l horizon, mais qui invo cor des rayons bin cauds

ché viux i zin profitent cor, tous assis dehors su leu caelle, avec souvint l' jurnal d' la vo du nord in visière ...

d' autes restotent à l interieu d' leu mason, s appuyant sul' partie basse del porte, savez ché portes à 2 battants qu in pouvo ouvrer que le haut, rester as' mason, mais quand meme s appuyer sul' bas del porte, s' pincher in tchiot peu in avant et pouvoir continuer à discuter avec ché vigins qui eux ont sorti ché cayelles ...

premiers pleurs par chi par là, ché plus jones ,ceux d' moins d' 6 ans , ché mamans ale les rappelle pour rintrer al' mason , va quand meme falloir aller s' couquer ...

là in éto sur d intinde des cris et des pleurs, nan j' veux rester juer avec mes camarates, pourquoi mi et pourquoi pas min frère aussi ....

li y est plus grand, allez j' rigole pu , té rinte ...

bin sur cha finisso souvint par eune clique , vu que ché tchiots i trouvottent cha injuste d' devoir rintrer aller s' couquer alors que ché grands eux pouvotent rester dehors .......

soirée caute, in vo ché mouch'rons par dizaines agglutinés, presque in tchiots nuaches dinch' gardin

ché sine qui fera cor bio demain , dit un ancien ...

ché zinfants i font d' expret d' courir vite , d' traverser ch' nuache in essayant d' tuer l' maximum d' bestioles in agitant ché bras ...............

d' autes juent au ballon dins la rue, meme qui a quequ' fos un ou deux adultes qui donnent un coup d' main, ou qui font eune démonstration avec ch' ballon d'vant ché gosses interloqués

attintion à ché carettes quand meme , qui dissent ché gins su ché trottoirs

faut t'nir compte aussi d' ceux qui dévalent l' rue à toute blinte su des vélos qui sont pas d' premiere jeunesse ...

sur que toute la famile, du grand fère asteure marié et qui travale al' fosse, jusqu à chti qui vient juste d' terminer ché zétutes, tous i zont eu dro ach' vélo là, chacun leu tour ...

asteure ché à nous, alors in va l' personnaliser un tchiot peu, in mettant eune épingue à linche pi un papier, in s arringint que cha fasse un bruit d infer quand que cha va taper su ché rayons del roue .....

dins ché gardins, solitaires, queques zartraités vitent ché derniers arrosoirs su ché routes d' légueumes

ché la meilleure heure qui dit l un, l' solel y va bintot disparaite, in est à l ompe

ah nan répond l aute, cha s' ro miu que té t arleffe comme quand que té faijo tes postes , ché là qu' ché l' miu pour arroser, l'terre ale a eu l' temps des' rafraichir durant la nuit ...

nan mais teut' moque d' mi répond l aute, té cro cor que j' va m'léver asteure quand qui fait cor nuit, j' l a assez fait quand que j' travaillo...place aux jeunes ...

i zint profitent pour faire leu derniere roulée, avec grand soin, in prenant ch' toubac dins l'blague à toubac, sans meme raviser c' qui faisotent avec leu dogts ...

chéto tel'mint des gestes qui zavotent fait tant d' fos, qui le faijotent machinal'mint d'puis eune paire d années

chéto cha aussi l' miraque, d' vire qu' avec leu gros dogts boudinés, i zarrivotent avec eune grante dextérité à in arsortir eune cigarette roulée qui auro pu souvint troner dins zin paquet d' cigarettes normal , tel' mint ale zétotent bin faites

mais ché pas l' tout d' discuter, pour ché mineurs qui comminchent demain tot, y est l heure d aller s' couquer, et in in profite pour batte l' rappel, et rapid'mint la plupart des jones rintent aussi

eh si ch' père i est pu dehors, té reste pas dins l'rue min fiu

ché l heure aussi pour ché plus vieux d' rintrer ché cayelles, d' es' dire bonsoir, d' rintrer as' mason, et d arfermer l' porte

d' ailleurs l' solel i l a compris , ya disparu au loin, la nuit ale va arriver bintot, y est temps d' rintrer chacun as' mason

par nounours-94 le, 30/08/2011

dusse qui sont les cris des infants qui juotent au ballon dins ché corons qui atterrissot pus souvint dins ché gardins comme dins l'rue d'Bône, rue d'Oran, parce qui donnent devant ou dins les salles à minger in passant par ché fenêtes sans qu'ale soient ouvertes?

les plus vieux qui réparotent leu mobylette such' trottoir avec ch'transistor in acoutant SLC sur Europe numéro 1?

ché amoureux qui s' prom'notent main dins la mains pour allez discrètemint au coin d'el rue ou un indrot discret pour s'imbrasser et s'faire des papoules?

ej va peut ete passer pour un viux chnoque, mais ej préféro ch t'époque la qu'à celle d'asteur.

un exempe parmi tant d'autes: quand on avo pas d' ballon in faiso eune grosse boule avec du papier journal avec du scotch autour. cha nous suffisot.
asteur un jone sans sin portape, s'n'ordi, sin pack d'24 canettes ou autre i est perdu.
mais bon autre temps, autre moeurs!




par maurice devos le, 31/08/2011

din l'rue des rosiers à Lens , yavot in voie ed' quémin d'fer à 100 mettes d'el barraque , et bin sur tout long yavot chés fils électriques et ed' téléphone , bin l'été chétot des centaines d'hirondelles ed' perchées la d'su , chétot maggnifique , bin sur un s'inrint compte seulemint ach'teur , et pi aussi , quand y faijot bon in attrapot des hannetons


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |