histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
artour à l école , referendum
par minloute le, 13/10/2011  

j' me souviens et' arvénu à l école Loubet , toudis quand que j éto tchiot , mais pour des circonstances j' diro un peu particuyères.....chéto pour z'zélections

et j a l' souv'nir d y avoir été avec mes parints pour l election présidentielle qui a suivi l'départ du Général de Gaulle du pouvoir

j'me souviens d' abord , in va faire un artour in arriere, des affichettes qui y a eu pour l' vote, pour l'reférendum qui a provoqué la démission du "grand Charles"

chéto en avril 1969 , chéto un referendum sur la réforme du Sénat et la régionalisation

j éto tchiot , j avo 9 ans, j' me souviens des discussions qui yavo à tape quand qu in mingeo such' te sujet

min père i avo pas ker que le Général i mette en balance sin départ à la clé de chte vote

si le non remporto à chte référendum, i donno sa démission ...

j' me souviens qui yavo d' grantes affiches électorales pour le OUI, y avo des grands "OUI" partout : su ché panneaux électoraux, su ché murs aussi, et pi aussi peints au sol al' peinture blanque , devant l' entrée d' l école Loubet

comme si cha allo influencer ché gins qui allotent venir voter ichi à l' école Loubet, ou plutot "Aux Tombelles" , de l ancien nom du lieu dit "les Tombelles" , pasque j' l a cor dit y a pas longtimps , i zavotent artrouvé près d' l école des tompes anciennes

comme j' dijo du "oui" y en avo partout , comme j' vous dijo, en grand

et pi, yavo aussi des "non" , eux i zavotent aussi des grantes affiches, mais surtout, surtout, i zavotent des tchiotes affiches du ginre 10 cm sur 15 cm , et cha y en avo partout ...

j' me souviens qui en avo meme su l endroit et l ' envers de ch' poteau de stop d' la rue Leverrier, au coin del' mason d' mes parints

cha a pas loupé, aprés l' dépouill'mint des voix, ché le "non" qui a triomphé et De Gaulle y a démissionné

j a aussi l' vague souv'nir qu al' mason in avo trouvé bizarre qui parte juste aprés s isoler en Irlande

j 'me souviens qu in avo vu les photos dins ch' jurnal, li pi s' femme pi eune aut' personne , à marcher insempe dans l immensité d' eune prairie irlandaisse ...

mais arvenons à l' école Loubet , ou plutot al' succession de Gaulle ...

aucun souvenir du premier tour des présidentielles, par conte , j' me souviens qu au second tour chéto entre Pompidou et Poher

in avo archu al mason l' enveloppe avec ché papiers pour voter, mi j avo ravisé les tietes des candidats

Pompidou i m' faijo peur avec ses gros sourciles , j' préféro la mine débonnaire d Alain Poher , in plus chéto li qui éto président en interim

et là parel, in a été invahi d affiches, ché "Pompidou" d un coté, et ché "Poher" d' l aute

su min panneau stop du coin del rue, au "non" de l ancien référendum, est venu rejoindre eune affichette" pour Alain Poher

l' jur du vote, un diminche, j éto fier d aller avec mes parints à l école Loubet, fier d' aller montrer m' classe

sul' chemin qui meno à l' école, yavo quand meme moins d' monte qu un jur d' semaine ordinaire, mais in a quand meme rincontré des gins dont j' connaisso l' infant, i éto dins m' classe aussi, et ché parints i s' connaissottent

nous in avo l' dro avec min camarate, d' marcher juste devant , mais fallo pas s enerver, ni courir comme des ébeulés, pi in plus fallo pas s' salir .......


on tourne au coin del rue d' Anzin, pour arriver in haut d' la rue d' Denain, on croise des connaissances à mes parints qui zarvenotent du vote

cha provoquo des formules rigolotes comme " t es sur qu' t as bin voté? " ou "te trompe pas d' inv'loppe" ou "bin té sait j a pas trouvé ch' bulletin pour De Gaulle" ....

in rintrant dins l' grante cour d' l école , pas d' cris d infants, quelques couples qui eux aussi , au retour d'leu vote, discutotent devant ch' portal intre eux

eune fo l' cour traversée, j a été déçu, j' pinso que l' bureau d' vote i s' ro dins m' classe, ouais chéto un copain qui nous avo dit cha al' récré la s' maine avant , vu qu' sin père i travaillo pour l'mairie , alors li i savo dans quelle classe cha allo s' passer

si j avo été moins crédule, j y auro dit que cha s' passero dins l' classe à Mr Petiot, batimint d' gauche, et salle d' droite

vu que, queques temps avant, j avo été dins classe lors d' l absence d' mon maite, et que j avo armarqué au fond del classe, ché isoloirs arpliés, avec leu rideaux noirs

cha y est on rinte dans l' classe, ché bancs ont été mis su ché coté, et la salle d' classe ale nous parait plus grante et bien chamboulée

min père et m' mère à la suite i vont serrer ché mains à ceux qui sont là pour assurer ch' vote

j' avo oublié d' dire , ché un détal, mais min père i avo artiré s' casquette avant d' rintrer dins l' salle

comme min père i faijo du syndicat i connaisso pas mal d' monte ,et aprés l' serrache d' main d'em mère, ché r'gards i s' portent su mi

min père i rajoutto "ché min "ptit" dernier" , j avo dro à "bin y est grand pour sin ache" , ou "j' t a connu té marcho pas cor " , comme diro l expression "cha faijo eune belle gampe", mais bon j' dijo trop rien, chéto comme cha


j a su l' lend'main j' suppose , en m' levant ch' résultat d' l election présidentielle

j éto pas contint , chéto chti qui avo des balais brosses noirs al' plache des sourciles qui avo été élu

à croire que c' que les affiches electorales qui étotent au verso dech' panneau stop du coin del rue y zétotent prémonitoires, al' tchiote affiche pour Alain Poher, étot associé, l' ancienne affiche "NON" .....

par jpp le, 13/10/2011

bonjour minloute, j'ai du t'connaite quand j'éto instit à Loubet in 74 et 75, mais din tes propos, i na 1 qui m'interpelle quand té dit "min père ia vo inlever es casquette"
bin ouais tin père quand i éto à l'école y avo cor ché fameuses leçons ed morale qu'on a supprimées après 1968, et qu'in voudro armette achteur.

Donc tin père, i savo que pour ête poli et dire bonjour à ché gins, on inlevo sin capio... achteur, lu casquette, quand ils l'acatent, in leur fourni un tube ed colle instantanée, et ché fini, el casquète al bouge pu d'le tête. Je m'demande si i dorment avec, commint qui font pour laver leur caveux?


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |