histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
cha sint bizarre .....
par minloute le, 18/10/2011  

j'te dis que cha sint bizarre ...............qu am' dit grand mère
in éto à la plache à Merlimont, faisio bio , mais cha sinto bizarre qu ale m ardiso grand mère

comme eune odeur d' pichon................

normal que j' dis , in est tà la mer ................

nan, nan, qu am' dit comme si cha sinto l' finquée ........

j' ravisse autour , rin, pas un nuache que j y dit à grand mère ..................

et d un seul coup , grand fou rire, pour vous dire que ché zodeurs cha peut rester un bon momint, j' m a mis à croucou et j a sinti ch' parasol ....cha véno d' là ..........

et ché là que j' m a souv'nu, l' année derniere à Merlimont, pour un coup (j mets pour un coup , ché pour pas faire fuir ché éventuels touristes) i avo grinmint plu

grinmint ...........

d' ailleurs cha avo commiché l' premier jur des vagances, in éto sul' route entre Abbeville et Berck, ouais mes gins y a eu un temps pas si lointain qu' cha , qui yavo pas d' autoroute et quand qu in allo d' la région parisienne vers la cote d' opale, in passo à coté d' Beauvais, Marseille en Beauvaisis, Granvilliers, Poix en Picardie, Airaines, Abbeville, Rue ... Berck et enfin Merlimont ..............

donc l année d avant , l'premier jur des vagances, du coté d' Rue in avo vu v'nir dins l aute sens des carettes phares alleumés pi comme un rideau qui boucho l' horizon

grand mère ale avo dit l' phrase restée célépe à not' mason "cha do et' des breumes d' chaleur" ....

acoutez , queques zinstants aprés, cha a commincher à dracher, acoutez in voyo presque pu l' route, et pourtant ché zéssuies glaches i courotent aussi vite qui pouvotent, ins demindo si in roulo cor ou si in commincho pas à flotter ...........

arrivée à Merlimont, j' vo cor min père s' batte pour freumer un volet , sous l' drache et un vint , un vint ...... à pas faire sortir un cerf volant mes gins ....

bref ch't année là in a connu .....la pluie tous les jurs, et bin sur in a quand meme essayé d' sortir

in avo meme été un coup à Etaples acater du pichon .....des saurets , chéto un jur du qui faijo j allo pas dire bio, mais au moins in pouvo dire qu in allo pas archevoir eune drache sul' coin d' nos zécalettes ........

l' temps i éto couvert, mais savez dinch' nord, faut bin tro jours pour que l' temps i s armette au biau , et chinq mineutes pour qui tourne à la pluie .......

j' avo décidé d' sortir m' n' acquisition d' avant les vagances et qui fallo absolumint etrenner, chéto un tchiot barbecue su pieds

m' vlà djà tout fier d' min coup, j avo tout installé, ch' barbecue bien calé dins ch' sape, min sieche à coté, m' canette aussi, ch' carbon d' bois i commincho bin à printe, quand que , venu du diape vauvert, in a comminché à archevoir eune pi deusse pi trois pi in a pu compter, des gouttes d' io .......

des gouttes , que dis je , des gouttes comme des flaques, cha tombo dins l' sape cha faijo splach, et sul' tot du chalet cha claquo sec ......

dins seul coup l' finquée du barbecue ale s a rabattue, j auro bin voulu tout arplié mais nan, min honneur i éto en jeu ...

quo que j a fais ? bin j a été querre un des 2 parasols qui étotent dins l' barraque verte

et j' l a vite planté , comme un alpinisse qui arrive au sommet des' montane, avec ferveur et volonté ....

ah ché sur que cha m a protégé un momint de l io qui quéyo, par conte, fallo rester bien pres dech' barbecue pasque ché vite un deluche qui s a abattu sur nouzautez

grand mère ale m' raviso del porte du chalet, pliée in deux, mi qui au début faijo ch' vantard , imperturbape, j in éto arrivé à t'nir ch' parasol qu avec ch' vent i s invole te pas, ou qui qué dins ch' barbecue , qui prenne fu, ou pire encore qui foute à terre ché saurets

j a resté comme Bombard sur sin batiau pneumatique, face aux éléments déchainés, meme que grand mère ale a arfermée l' porte vue que l io ale rintro dins l' mason ......

au bout du compte, in a bin mingé ché saurets, mais j a attrapée eune sacrée chiffernée aprés , faut dire que comme ch' temps i été resté al' pleuffe, j éto bin dins min lit meme en vagances

et ché que l année d aprés qu in a pu arsortir ch' parasol pour sin servir ....comme parasol

bin voyez , meme aprés eune année à séquir d' dins l' barraque du gardin, l' fait qu in l' déplie et qu in l' mette en plein solel, cha a fait arsortir l' odeur d' pichon d' l année passée .........


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |