histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
chéto pas si simpe ....
par minloute le, 23/10/2011  

"au milieu de l' assoupissement général, l'enfant continuait sa lecture d un air grave......

AUS....SI...TOT...DEUX....LIONS.....SE....PRE...CI...PI...TERENT....SUR....LUI....

ET.... LE DE...VO...RERENT....

C'est à ce moment que j' entrai "

ch' est pas d' mi j' vous rassure, ché de Alphonse Daudet, ché extrait de "les vieux" dans les lettres de mon moulin

les lettres de mon moulin chéto un des premiers liffes qu j a eu ker affronter à lire, faut dire que pour m incourager y avo d' belles imaches qui ponctuotent chaque histoire.......

avec du r'cul j' vo qu asteure que ché pu forchémint les memes histoires qui m' touchent, autant infant, j avo ker "la mule du pape" ou "les 3 messes basses" autant asteure j' su plus touché par "les vieux" ou " l arlesienne"

faut dire que pour comprinte ché deux histoires là faut avoir un tchiot peu vécu , et cha pas l' cas quand que t as eune dizaine d années


ché donc en arlisant la nouvelle su les vieux, que j' éto solidaire del tchiote file qui essayo d' bien lire eune histoire à eune viele personne

autant pour nous, lire , ché d'venu j' diro automatique, un peu comme ch' vélo eune fo que t as appris t oublie pas, autant faudro s' rappeler nos difficultés à lire qui nous paraissottent presque insurmontapes ..............................

aprés l' classe d' maternelle avec Madame Facon, du temps des tchiotes buchettes in plastique pour nous zapprinte à compter , que ch est avec Madame Dupin que j a appris à lire

Madame Dupin, ou ses descendants, escusez me, mais j' vo pu bin vot' visache, j' me souviens que zaviez des caveux mi long, que vous mettiez du rouche à leffe bin rouche, que vous portiez eune blousse grisse .....et que vous portiez un parfum très zagréape ..........

ché avec vous qu in vraimint comminché à apprinte à lire, j' me souviens que chéto pas forchémint facile pour nouzautes

pasque djà apprinte à lire ché pas facile, mais nous in français in a des pieches presque à chaque coin d' eune phrasse

à moins que cha so fait d' expret qu in trouve toudis des mots difficiles , des chausse trappes, des pièges qu in décelo souvint que quand qu in faijo l' correction ...

mon diu, les liaisons.... un naricot, des zaricots, nan.... un HAricot, des HAricots pas d' liaisons ichi

par conte in dit pas un archer , mais un Narcher et des Zarchers ........

sans oublier ché pieches aussi bin à l écrit qu à l oral : un accueil ...........du houx, qui fallo dire "ou" et pas "ouxe" .....

lire l' français ché comme eune alchimie des syllabes, ché en associant telle syllape avec celle lale que cha va s' dire ainsi, mais si ch' print l' meme syllape avec eune aute syllape cha s' dit pas parel

asteure ché sur , in réfléchit meme pu à cha, not' cerveau cha fait un bon momint qui est rodé à cha mais oubliez pas que quand qu in éto jone , cha nous zarrivo d' hésiter , d' buter souvint devant un mot d' plusieurs syllapes comme ch' bidet qui do franchir les haies ach' tiercé

pour enfin in comprinte le sens ou meme à comprinte c' qui signifio

in hésito j' vous dijo , et lire tout haut eune phrasse complete , chéto pas toudis facile

et in avo un tchiot peu d appréhension quand que la maitresse ale dijo "untel, té comminche la lecture page untel"

pasque in plus comme té devo faire l' lecture à haute voix, té savo qu in plus t éto noté par elle , et yavo toudis l appréhension et j' diro meme "l' surprisse" d intinte sa seule voix lire un texte , dans le silence complet du reste d' la salle

vallo miu qui a du silence , pasque pour chti qui bavardo, l' maitresse d un coup a li d'mindo d' poursuiffe la phrasse que t éto in train d' lire, et bin sur comme l aute i suivo mais "de loin", i savo pas vraimint bin du qu in éto arrivé, chéto la punition assurée

aprés tout l' monte i éto pas à armes égales d'vant la lecture, cha dépindo si at' mason yavo des lives , si in t incito aussi à bien lire, ou si in vérifio des devoirs plutot de loin , cha arrivo à certains hélas

la facilité à lire chéto souvint eune question d entrain'mint, j' me souviens mi qu ale mason l' jeudi aprés midi, m' mère ale me faijo l' lecture d un texte d un liffe qu ale m avo acaté, et mi j' in lijo eune aut' partie

cha compte beaucoup cha pour et' à l aise avec ché mots

pour nous aider à bin lire, in plasso l' buvard ou l' règue , cha dépindo des zinstituteux , juste in d' sous del ligne qui éto in train d' ete lue

j' me souviens que Mr Wacheux , li, i d'mindo d' placher l' feule d' buvard in d'sous, pasque comme in éto pas toudis doué, mi personel'mint, j éto l' espécialiste involontaire des chutes d' régues, d' trousses, d' cahiers such' parquet del' classe .......

par loumarcel le, 26/10/2011

Ouais avec M. Wacheux c'h'étot ch'buvard in d'sous del line.
Mi j'l'avos quer M. Wacheux cha a été un d'mes meilleus instits avec M. Beugin et bien sûr M. Garbe i uin avot un aut' avec des grosses lunettes ha! cha y est j'ai sin nom M. Houillez.
Is avottent tertous eun' blousse grisse et nous zaut' aussi.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |