histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les boulets et aut' carbons
par minloute le, 28/10/2011  

j a vu que ché différentes sortes d' carbon étotent créées selon leur taux d'matières volatives (mv)

in parle d' anthracite, de maigres, de gras, de flambants secs et de flambants gras

j' voulo savoir si ché différences d' carbon cha s' voyo à l oeil nu


in parle aussi des boulets, que chéto des fines particules de charbon agglomérées avec un liant

j' voulo savoir si ché boulets chéto meilleux que les zautes carbons ou si chéto du carbon d' "récupération"

j' me souviens qu in in avo archu al' mason, et ché vrai qu à rintrer par l' soupiral, chéto bin pu facile que carbon normal, vu que cha roulo plus facil'mint

par chtitalienne le, 28/10/2011

j'ai toudis intindu min père dire que ché boulets cha brulot tout d'suite et cha cauffot pas , chétot d'eul poussière ed carbon "collée" qui dijot.
Eul miu chétot einne bonne gaillette et un carbon bien gras , bien luisant , y'avot du coke aussi.

Quand j'étos tiote , j'allos in vacances à mon d'em soeur à Montigny en Ostrevent et pis un jour j'avos vu din l'noir tous ché boulets al caff et quand ej sus armontée j'ai dit am'soeur "Tu m'donnes une prune" al m'a répondu , bin ej n'ai pas, mais si inn'a tout plein al caffe qu'ej y'ai répondu...

par théo le, 28/10/2011

je m'souviens que m'mère al disot qui'avot plusieurs qualité d'boulets d"anthracites.
yavo des gros (double) et des pétits et qui ténottes mieux au feu.
j'cro qu'a l'appelo cha l'anthracite 20.

ché peu etre cha que t'chitalienne a la pris pour des prones !

par URBACZKA BERNARD le, 28/10/2011

Bonjour, L'anthracite était un charbon très dur et luisant, c’était un bonheur de l'abattre (avec un rabot!!! parce qu'au piqueur!!! tintin balayette!!!) il fallait savoir utiliser les 'limets' et c'est là qu'on distinguait les bons abatteurs!!.

pour les autres qualités , les charbons étaient plus ou moins grisatres ou s'effritaient plus ou moins facilement.

Pour les 'flambants' ils avaient la particularité de conserver le 'méthane' (le grisou), donc étaient plus facilement inflammables donc fallait des qualités 'dures' pour les cookeries où on chauffait le charbon pour le transformer en coke pour la métallurgie (pour les fondre dans les hauts fourneaux et fabriquer de la fonte ou de l'acier).

Les boulets étaient fabriqués avec des charbons de mauvaise qualité (poussiéreux ou gras), après avoir 'écrabouillé' le charbon on le 'liait' avec du 'BRAI' qui est un résidu du goudron.

Bien sur il y avait différents qualités!!!! des qui s'écrasait, des qui brulait mal bref c'était surtout un avantage au niveau du stockage.

Les mineurs quand ils avait le choix demandait à recevoir de l’anthracite calibré en morceaux de 6x6 ou 10x10, c’était l’idéal pour les premiers 'convecteurs' (feu continu) mais pour une tonne de boulets on recevait que 600kg d’anthracite.

Mais comme l’industrie est passée à l’électricité, au fuel ou au gaz!!! pu b'soin d'carbon et les particuliers à se chauffer au charbon sont de plus en plus rares!!!

par PAILLART André le, 29/10/2011

L'anthracite a eune faible teneur in matières volatiles et eune combustion régulière avec pas gramint d' flammes.
Les demi-gras on eune teneur moyenne in matières volatiles et brûlent avec d' bonnes flammes.
Y ont tendance à s'agglutiner in gonflant moyennemint.
Les gras, eusses y gonflent in brûlant, in les utilisot pour faire du coke.

Les flambants ont eune teneur in volatiles importante, y brûlent in faisant des grandes flammes.
In règle générale: plus y a d' matières volatiles dins l' carbon plus y brûle vite.

In définissot aussi l' carbon d' par sin calibre; ch' étot dins les lavoirs qu' y étotent triés, calibrés et lavés.
Ché s' qu'in appelot les fines (particules de 0,6 à 0,1 mm), les graviers, les gailletins...

In réponse à l' question à Minloute, les boulets étotent fabriqués in agglomérant des fines avec du brai qui est un des produits obtenu à partir de l' distillation du carbon.
Les boulets étotent parfaitement adaptés pour ché convecteurs à carbon, qu'on a tous connus dins les années 1960 à 1970.

Les briquettes, objet d'un aute sujet récent, ont longtimps servi d' combustible à ché chaudières industrielles et parfos domestiques mais aussi ché locomotives.

L' qualité du charbon dépindait surtout d' sin pouvoir calorique et ch'étot important

Les nouvelles énergies, comme in l' sait tous ont mis fin à l'exploitation de l'or noir dins nous région.

Quand on pinse qu'eune tonne d' carbon pur, ché à dire l' carbon idéal qui in pratique n'existot pas sauf dins les laboratoires des Houilères, produisot 8 millions d' calories, eune tonne d' fioul qui coûtot deux fos moins cher à extraire, produisot 11 millions d' calories.... Y avot pas photo....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |