histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
ché surnoms
par minloute le, 26/11/2011  

ch est eune belle expression , un bio surnom "que grand mère saucisson"

in terme d' surnoms, j' me souviens d'un qu in l appelo derriere sin dos "longue prone", li chéto un ouvrier qu in connaisso, qui éto al'retraite, mais comme dijo min père qui l avo bin connu au traval, ché pas que chéto un fate, mais chéto djà quand qui éto aux ateliers : "p'tite vitesse, grand braquet" .......

et cha s'éto pas amélioré depuis ..............


"ché zortiaux" drole d' surnom mais chéto un ancien mineur qui parlo que patois et mi j' el surnommo comme cha, pasque comme ale mason in parlo pas patois, un coup j y avo dit bonjour et i m avo dit qui avo mau à ses zortiaux, j avo pris un air d' compassion mais en rintrant al' mason j avo d' mindé naiv'mint à min père quo que chéto des "zortiaux", mi j' croyo que chéto dins l' vinte, comme ché boyaux .......

"ch'grand dépindeux d indoules" , mi j y a eu dro, pasque savez y a toudis eune époque à l adolescence du qu in grandi plus vite que l' bas d' ses marronnes et qu in a souvint des feux d' plancher , et que les poignets au niveau des manches sont plus à l air libe que normal'mint .....

"ch' brayou", cha j in a djà parlé , ché comme cha qu in surnommo ch'poissonnier qui passo chaque vendredi avec s' camionette et qui partageo , et compatisso à tous ché malheurs d' ses clientes quand qui leur faijo l' conversation tout in pesant ché filets sus' balance

"belle" ou "poupée", cha chéto m' mère qu ale surnommo comme cha eune dame du quartier, qui comme diso Clara, l' cousine à min père , "ale passe plus d' temps d'vant eune glache que d' vant sin fourneau celle lale"

ch'est c' qui s appelle et' rhabillé pour l hiver .....


"gueule à zeufs" , chéto quelqu un , commint vous dire, "qui avo pas un physique facile" qu in diro asteure ......


"soeur sourire" , am' mote que chéto un surnom qui avo été donné parel à eune dame du quartier et quand qu ale passo ale avo toudis les lèves pincées et un air plus que sévére, presque distant ,m' mère ale dijo in parlo d' elle "ale do rigoler quand qu as' brule " ......

"tatasse mes glaines " ,li chéto un que André i conno aussi, chéto quéqu un d' très , certains diront "d' trop" tatillon et qui vit cor ......




par chtitalienne le, 26/11/2011

din m'rue , y'avot aussi grand pére "patte ed lapin" y'avot toudis einne patte ed lapin accrochée à sin mur
"la Belle Envolée " pas la peine qu'ej vous explique pourquoi qu'in l'applot comme cha
ech blanc bec , chétot sin garchon, ech Don Juan , j'ai compris pourquoi quand j'ai eu 18 ans ..
y'avot "morziff" aussi , i parlot avec l'pompe qu'iavot din l'rue quand y'avot s'pronne
et pis y'avot "Butagaz" aussi alors ech'tilal fallot pas que té l'malheur ed t'artreuver derrière li.

par jpp le, 26/11/2011

mi j'va vous n'a raconter inne bien bonne avec ché surnoms. Tout le monde à Bruay et environs i conno "marronne", notre Pierre Deplus, connu comme ... barabas, ou bar-tabac qui dit Coluche.

Donc, un jour, j'acate un garache derrière l'école Pasteur, à min camaratte "marrone"; évidemment, in oublie tous les 2 del signaler aux impôts... vu que marronne i avo jamais payé ed taxe sur ech fameux garache.

mais, un jour, i a quéqu'in des impôts qui téléphone à m'femme pour i demander à qui qu'on a acaté ech garache.
Sauf que m'femme al savo pas que Pierre i s'appélo Deplus, et qu'al a répondu ach l'employé qu'on l'avo acaté à Monsieur Pierre Marronne....
J'cros qu'on n'a pas du l'trouver sur el liste des contribuables. Ché rintré din l'ordre par la suite.

par URBACZKA BERNARD le, 26/11/2011

Dans les corons il y avait aussi pendant longtemps,dges surnoms qui venaient du fond.
Je pense en particulier aux conducteurs de chevaux.

Mon père était surnommé et connu sous cette seule appellation "FILOUT" prononcer filoute, c'était le nom de son cheval attitré.
Meme maintenant, dans une salle d'attente de kiné ou de toubib, parfois des personnes agées me regardent et me demande "vous seriez pas un garçon à FILOUT?". Et je suis fier de porter ce surnom!!
il y as eu des générations de BIJOU, GAMELOU et des MAGUALIE!!!! magualie était le cheval d'un copain à mon père.

Aussi LES BOIS SANS SOIF!!! LES TAPEQU'UN COUP et surtout les BOS DE PILE (des inutiles qui savaient rien faire ou particulièrement mal dégourdi)
J'ai deja parlé des CALINS (les chouchou du porion) sans compter les pu...de la gue....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |