histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la journée de tous les dangers
par minloute le, 24/12/2011  

j a 10 ans , on est l' 24 décempe au matin, y fait cor nuit dehors, et j' su djà réveillé

j'su plus qu en pleine forme, j'tourne et j' m artourne dins min lit

au fait j' dors pas dans min lit , ché pour la bonne cause, vu qu' mes soeurs ale sont arvénues pour feter la noel al'mason

j' a donc du donner m' champe et m' mère ale m a installé un lit d' camp dans l' champe d' min frère

j a bin essayé d' protester quand que m'mère ale a installé ch' lit d' camp , j a meme dit à mes soeurs que chéto pas leur champe , à quo ale zont répondu en coeur que chéto leur champe avant , que pendant x années chéto leur champe , du temps que j éto pas né, et meme aprés et que j avo cor du lait au bout d' min nez ..............

dormir dans un lit d' camp presque à raz du sol ché pas facile, té t ' tourne , té tartourne, t as ché zélastiques del toile qui s' détentent dangereus'mint

faut dire déjà quand que j' me suis installé d' dins, j a armarqué que l' cordon qui relio la toile au cadre metallique, y avo été rafistolé eune paire d' coups, pasque y avo des noeuds un peu partout tout autour ....

in voyo meme par endroit , du qu' cha a vo cédé pi qu on avo arfait ch' noeud, in voyo les tchiotes fibres d' caoutchouc noir qui dépassotent

si yavo ché noeuds ché qui avo servi depuis eune paire d années, et comme min père i jeto rin , i yéto fier d' faire du rafistolache

as' deminder si yéto pas plus contint d' faire un rafistolache que d'canger carrèmint ch' cable tout entier , meme si yen avo récupéré un sur un vieux lit d' camp qui traino quéqu' part ....

dur dur dur quand meme, j' su réveillé, mais j' sais pas l'heure qui peut ete

in plus min frère i pue des pieds ah rigolez pas chéto eune infection, té te s'ro cru savez quand qu in ouve eune boite d' fromache minstere qui a djà fait l école buissonniere .................

bon cha y est m' mère al' déchind en bas, dans quequ' mineutes ale va faire les memes chosses que d habitute, ouvrer l' porte del cour, in va bientot intinte ch' tchien aboyer si y a vu un cat dins ché paraches....

après ale va passer ché zoranches dans ch' robot ménager pour en tirer du jus d oranche pour elle et pour mi

faut dire qu in l intindo bin l' robot ménager, chéto l époque que si cha faijo du bruit chéto meme bon signe, comme cha ch' vigin i pouvo dire " ah Madame Minloute ale a un robot ménager" ou "ah ale prépare ch' jus d oranche"

faut dire aussi que ché cloisons , ché séparations entre ché masons chéto que d' l épaisseur d' eune brique , et in intindo ché vigins rigoler , ou s ingueuler , dans les deux cas in éto aux premieres loges

mi dans min lit d' camp, j' passo in revue ché cadeaux que j avo demindé

est ce que j' vais les avoir ? j'espère bin , j a fait eune liste que j a rabaché am' mère, et m'mère ale m a dit qu in pourro pas tout acater et qu in f'ro un choix

mais que choix ? cha jel savo pas, j a bin d'mindé un tir aux pigeons comme qui a min cousin, mais j' sais que chtilale j' l aura jamais , d' ailleurs cha ché confirmé, vu que comme j éto "doué" ...

ouais chéto vraimint l expression "ti t es doué" , quand qu in t'dijo cha ché que justemint j y éto pas..

faut dire aussi que j y avo jué à mon d' min cousin queques temps avant, tout cha pour que cha donne d' bonnes zidées à mes parints, j a insisté meme en dijant que j avo ker , mais comme j avo failli éborgner mon mononque en appuyant sul' détente et que l' fleche à bout à caoutchouc ale avo frolé s' n orele ...

doutez bin que m' mère ale in avo profité pour dire que jamais j auro cha al' mason ,vu bin sur et zavez deviné, "que j éto doué"........

aujourd hui ché la journée d' tous les dangers, eune journée d excitation

tout au long d' la journée , j' va m' dire, bin demain à ch' t heure là, j aura mes cadeaux

demain à ch' t heure là , j aura archu eune dringuelle d' em grand mère, d' min grand onque et del cousine à min père

les zhabitutes d' la mason étotent aussi bouleversées pasque mes soeurs ale zétotent arvenues al' mason pour quequ' jours

d ailleurs m' mère ale me levo un peu plus tot que ché zautes jurs des vagances, tout cha pasque chéto eune question d organisation....

fallo que je me laffe plus tot, sinan " cha s'ra ch' bouchon à la salle de bains"

in parlo "d' salle de bains", chéto l' cuisine et ch' l évier qui servo d' salle de bains

donc comme i fallo aussi que m'mère ale prépare ch' minger d à midi pour toute la smalah qu in éto, fallo pas trainer dins l' cuisine

mi j avo ker et j' trouvo cha formidape, j avo m' soeur ainée, quand qu as' levo un peu plus tard qu' nouzautes, ale déjeuno pas comme d habitute

pas d' chocolat ou d' lait caud, nan as' faijo un sandviche avec ché tartines , du beurre , du saucisson sec, pi des cornichons

mon diu que chéto bon, comme ché loups d'vant leu proie, j' in bavo d invie ......

la matinée ale passera cor assez vite, j' sais que l' plus dur pour mi cha va et' ed' trouver un endroit pour juer

pas à l étache vu qui yavo ché cadeaux , pas sul' grande tape del salle à minger , vu qui yavo trop d' passaches ch' matin et que m'mère ale profito del tape pour ché derniers préparatifs d' la noel

j' raviso ch' sapin du coin d' leule, ti demain t as interet à avoir à tin pied c' que j a d'mindé ......

mais l' pire chéto l aprés midi, vu que m' soeurs ale zétotent parties en ville faire ché dernieres empletes ou allez arvire des connaissances à elles

bin sur mi j avo d'mindé à les accompagner ,et bin sur j' m éto fait invoyer bouler ....

j sais que j' va passer l' aprés midi principal'mint d'vant la télé mais l' coeur y est pas , j' su énervé

j' sais qu aujourd hui j va avoir dro à " si teut' calme pas tout d' suite, té peux dire adieu à ché cadeaux"

mais pourquo pourquo qu in pourro pas accelerer le temps, tout cha pour et' déjà l' matin d' noel .........

plus ché long plus ché bon qui dijo min frère

par maurice devos le, 24/12/2011

ché cha quand in est ch'dernier , gaté pourri qu'ta été , mi j'ai pas eu ch'te chance la , j'etos juste au mitant des 9 z'infants , et ché mi qui n'da pris l'plus ed' danse , des coups d'chintures ed' martinets , pourtant chétot mi ch'plus sache ,,,,,,,,,,,,,, " combien d'fos em'mère al ma dit grammint plus tard "ti té peut dire qu'té n'da eu , d'su guiffe" ché p'tête pour cha qu'j'ai jamais eu ed' cadeau , ni mes frères et soeurs d'ailleurs


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |