histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
pas m' journée préférée souvenir d un sapin de noel
par minloute le, 25/12/2011  

savez paradoxal'mint ché pas m' journée préférée, l' jour d' la Noel, j' diro meme que ché l' comminch'mint du début d' la fin pour mi................

ché sur que j a fait " l'objet d' toutes les attentions" comme i dissent al' télé ...

ah ch'est sur, in a bin pris soin d' mi, tout d ' abord in a été m' choisir parmi tant d autes dans l' enclos d'vant ch' magasin

ch'est ch' tiot qui m avo choisi en fin d' compte, j avo l' bonne taille pour s' mère, j éto aussi dins leu prix , et ché ch' chtiot qui m a choisi entre mi et in aute qui m arsemblo aussi

pour pas moisir ichi, j' avo bin ardressé min torse, pris l' plus bio port possipe, ché pour cha que ché mi qu in a incrinqué avec précaution dins l' carette

avec précaution , ché pas forchémint que pour mi, mais ché aussi pour pas que j' perte trop d ' aiguiles dins l' carette , sans quo cha s'ro l' brin à artirer, faudro aller brancher l aspirateur del mason avec eune rallonche, faut meme pas y pinser

l' premier soir in m avo mis dans l' barraque au bois, l' barraque qu ale éto juste après l' mason

j' savo que j y restero pas longtimps, vu que demain diminche , in allo m' rintrer dins l' mason pour m' mette en valeur

l' diminche cha minquo pas, in v' no m installer dins l'salle à minger, pas trop pres du radiateur, et pas dinch' passache, tout cha à cause d' mes aiguiles , as' deminder si cha d'veno pas eune obcession pour l' ménagère del' mason ....

in m a mis in premier un bio papier crépon autour dech' pot

pi j' avo vu ché sacs posés sul' tape, in allo s occuper d' mi ...

j allo et' l' chouchou pendant près d' tro s'maines, in allo m' installer ché décorations, des boules, des guirlantes scintillantes, pi aussi des guirlantes électriques, pi à mon sommet eune étoile, comme pour symboliser l étoile du berger

à partir d aujourd hui j allo vire ch' tchiot garchon del mason v'nir m' vire plus souvint qu à sin tour


i allo m arnifler , i adoro m' n' odeur, bin armette ché boules si cha pinche un peu d' trop , déplacher eune décoration si ale éto trop lourte en hauteur

bref in auro dit un couturier et sin modèle juste avant ch' défilé ....


tous les jurs i allo v'nir m' vire raviser si j avo b'soin d' quéquosse

meme que s' mère ale dira " minloute arrete del coller comme cha, i va perte ses aiguiles"

zavez compris yavo qu' cha qui compto pour m'mère........

d' ailleurs si yavo quéqu un qui v'no al' mason et qui dijo " ah zavez un sapin bien décoré" ....

minloute y auro pu faire du plébaque pasqu i savo qu ale allo réponde "ouais mais savez, ché d' l entretien, i perd ses aiguiles" ...

yavo eune aut' raison pour que s' mère ale voulo pas qui s approche trop d' mi, savez qui avo 2 mains gauches, et ale savo que si i s approcho trop près d' mi, y allo accrocher au moins eune boule avec sin pull , l' boule ale allo querre à terre

et ché boules à m' n époque chéto pas des boules comme asteure qu ale zarbondissent si ale qué au sol, nan les boules que j avo chéto aussi fragile qu eune ampoule électrique

d' ailleurs quand cha quéyo au sol cha s éclato en mille morceaux tout fin aussi

que si s'mère ale intindo cha fallo resté figé su plache, l' temps qu ale ale printe eune tchiote pelle et un ramon pour ramasser tout cha ....

plus in allo s approcher d' la Noel, plus ch' garchon i allo m' raviser d un eule d' plus en plus insistant

ah i voyo djà ché chaussons qui allo mette à min pied couverts d' cadeaux ......

que dire d' la veille de la Noel, là i m' arlouquo à chaque coup qui passo d'vant

i éto comme hypnotisé, à sin printe les pieds dins ché cayelles in passant d' vant , j' vous jure qu' ch est vrai ....





 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |