histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' lapin et m' mère (19/10/2019)
  El dame blanque d'Esquelbeck (19/10/2019)
  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)
  Casino ou Colisée ? (01/07/2019)
  LE PASSÉ (01/07/2019)
  faut l imager t' mason Bernard (30/06/2019)
  L’ FÊTE DES ÉCOLES (23/06/2019)
  les hortensias (23/06/2019)
  l' armontée du catéchisme (15/06/2019)
  le calendrier éphéméride (15/06/2019)
  Biêtises d'éfants partie 3/3 (12/06/2019)
  le budget de maman agenda 1953 (10/06/2019)
  le recopiage des recettes, agenda 1953 (09/06/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
pas m' journée préférée partie 3 souvenir d un sapin de noel
par minloute le, 26/12/2011  

ché ach' momint là que tout y bascule pour mi, si jusque ichi in avo pris soin d' mi, si jusque ichi ch' tiot y avo eune finte pour mi....

Autant là A L INSTANT que l' mère ale dit "bin va zi minloute comminche à raviser tes cadeaux", là ché fini ch' compto pu , j existo pu à leurs ziux ....

meme ch' dernier, la preuffe que ché zinfants i sont ingrats, i éto absorbé que par ché cadeaux et i m' ravisse meme pu


j' vous raconte quand meme rapid'mint la suite : ch' chtiot i s' précipito querre ché cadeaux, chéto des oh, des ah , pi eune fo qui avo ouvert 2 ou 3 cadeaux, ché zautes i comminchotent à ouvrir les leurs

là voyez in allo arquerre ché cadeaux sous mi mais presque sans ménag'mint, bon y avo quand meme l' mère qu ale dijo, vous l'savez d avinche "attintion à ché aiguiles" ......

ale rajouto alors au miyeu d' l euphorie d' l' ouverture des cadeaux "faudra que j' passe ch'ramon juste aprés"

là fallo qu' je fasse attintion à mi pasque vu qui yavo pas mal d' papiers cadeaux déballés par minloute qui trainotent à terre, fallo pas que quéqu un i gliche i qui s artiennent desespéremint à mi ...

j' vous passe l' euphorie d'l ouverture des cadeaux par ch' chtiot

rapid'mint sin frère , l' guiffe cor mal réveillée qui dit " in pourro avoir du café ?"

là autant pour mi min role étot pratiqu'mint terminé, autant par chte phrasse là " in pourro avoir du café" , in arvéno tout d' suite à la réalité

fait rarissime, tout l' monte prenno l' pitit déjeuner ensempe, chéto vraimint rare.....

rare pasque ché soeurs ale zhabitotent pu al' mason ......

rare aussi j' diro meme exceptionnel que ch' grand frère i so debout à ch' t heure là un jur qui travale pas

là eune fo autour del tape, et que tout l' monte i éto installé, la mère allo querre ch' café, servir ceux qui voulotent du lait caud "normal", ale verso ch' lait avec l' passoire pour que l' majorité ale a pas del' pio du lait qui a cauffé dinch'bol

pasque aprés ale fra cor arcauffer ch' lait pour ch' père qui li adoro qui a pas mal d' pio , un truc à vous faire dégobiller ch' t affaire ................

pour l' occasion, l' mère ale avo acaté ach' boulanger l' fameusse "coquile" qui mingeotte ach' t occasion , avec in plus del confiture

fallo au moins cha pour que ch' tchiot dernier i accepte d' printe un pitit déjeuner, trop occupé qui yéto à juer avec ses nouveaux jeux

ché grands i s'disotent intre eux c'qui zavotent eu comme cadeaux


d'ailleurs j' sais que ch' tchiot cha l étonno qu' sin père i so tout contint d archevoir eune cravatte comme cadeau, un coup à pas vouloir d'venir eune grante personne à la fin ......


l'mère ale veno tout juste d' s assire, ale avo assuré ch' service pour tout l' monte, coupé l' coquile , am'né ch' bure, ché coutiaux, l éponche pour essuyer au cas zou, l' boite d' chocolat, ché chuques,ché bols, ché tasses.............

cauffer ch' lait et ch' café et servi tout l'monte ..

ale veno d' s assire, et j' savo l' reflexion qui allo faire ch' père juste aprés

comme l' mère ale soufflo en s asseyant à tape après avoir fait tout cha ,ch' père qui avo rin fait d'tout cha i dijo as' femme mais j' vous jure chéto pas del moquerie ....

i dijo "pourquo té t enerffe comme cha, té vo cha a été", pi "fait comme mi , piam piam"

facile d' dire "piam piam" quand que tant que ch' père y a pas autour d' li sin bol, ses tartines beurrées, s'ptite cuillère, sin coutieau, s' serviette d' tape, l'pot d' confiture, cha li va pas.....

y a fallu qui d'minte tout cha as' femme ...

"Odette té raménera cha del cuisine " "Odette, y a pu d' beurre" ou alors plus suptil "Odette du qui est ch' beurre i n a pu"

alors l'mère qu ale voulo pas qu is désincrinque des' plache avec s' gampe raite, ale courro tout partout comme eune tenniswoumane au fond du cours à roland garosse ....

cha y est l' ptit déjeuner y est passé, l' mère ale s'arleffe vite fait,as' dminder si ale a vraimint eu l' temps d apprécier l' coquile ...

ale va tout d' suite faire l' vaisselle du pitit déjeuner , pour elle la Noel chéto eune journée d' marathon

aprés l euphorie du déballache des cadeaux, yavo comme eune baisse d' tension, un retour au calme, ché grands i mettent ché zemballaches vites dans l' poubelle lessiveusse qui est dins l' cour

y a eune des files qui passe ch' ramon en ingueulant ch' minloute qui bouge pas d un pouce en juant avec sin "Fort Apache" qui a eu comme cadeau

aprés tout cha cha va et' eune longue procession et des va et viens incessants

savez mi j' su situé au coin del cuisine, enfin quand qui zappelle cha l' cuisine, i devrotent dire la salle à manger

ché là qui minche , quo que souvint in dijo "salle à manger" dins l'pieche qui servo al' mason pour cha dans les grantes occasions

ale avo gardé ch' nom là avant qu in l appelle , avec l arrivée d' la télé et sin canapé qui allo avec "ch' salon"

mais arvénons à mon point stratégique, mi j' su au coin del cuisine, d' là j' a eune vue sur " l arriere cuisine" qui éto l' pieche du que justemint l' mère ale faijo l' minger, ché là qui yavo ch' fourneau

mais chéto là aussi qui yavo le lévier , ouais pasqu i zont eu l' salle de bains qu en 1978........

imaginez l' casse tete pour l' mère d' devoir à la fo utiliser l arriere cuisine pour préparer à minger et permette aussi à ché gins des' laver et que tout, gins comme plats , soient prets pour l' minger d' 12h30.....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 12 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |