histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les elections présidentielles (29/04/2017)
  ch'est pas pour les éfants (28/04/2017)
  rin qu à l odeur (25/04/2017)
  vous zin prindez bin eune tranche (24/04/2017)
  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)
  su les routes nationales partie 2 (23/01/2017)
  décès de Mado Poquet (1) (22/01/2017)
  récitation fin (22/01/2017)
  su les routes nationales partie 1 (21/01/2017)
  décés de Mado Poquet (20/01/2017)
  récitation partie 2 (20/01/2017)
  récitation partie une (19/01/2017)
  tin gardin (18/01/2017)
  Magellan à cause d' ti (15/01/2017)
  à Monsieur Robitaillé (15/01/2017)
  la même histoire version 2 (12/01/2017)
  la même histoire version 1 (12/01/2017)
  ch' maite au traval partie 2 (10/01/2017)
  ch' maite au traval partie 1 (10/01/2017)
  Changement d'école (10/01/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...
 franed ( 16/12/2016)
Bonjour, site très i...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
à pousser ché meupes 1
par minloute le, 28/01/2012  

pi un jour, j a intindu l' conversation qui yavo min père , et un soir d' la s'maine cha a été l' grand chambardement

y a fallu faire des choix, ch'buffet in bo tout torsadé de style Henri machin chosse y a fini al' cour avant d' partir pour eune destination inconnue, l' tape et et ché cayelles aussi

tout cha pour libérer l' pieche "d'devant" pour i mette ch' grand buffet qui yavo dans la "salle à manger " , pièche qui vivo ses derniers instants vu que bientot cha allo s appeler "le salon"

ouais mes gins, comme chez les riches, ou plutot chéto l' début des premiers "achats plaisir" , savez les achats qu in pourro s' passer , mais que comme ché lié au confort ou à la modernité, i deviennent vite indispensape

chéto l' début du confort, du standing, in avo comminché avec l' cuisine in formica , in auro pu garder ché anciens meupes en bo..

mais nan l' formica chéto l' signe del modernité, l' signe qu in franchisso un palier , qu in s' continto pu du strique minimum

asteure cha pourro faire sourire vu qu in est vraimint asteure dins l' nouveauté, l' modernité, du superflu indispensape parfo .....................


donc un soir cha a été un ju, ché l' cas del dire, un ju d' cayelles, d' pousse pousse si vous préférez

ché "vieilleries" direction l' cour avant leu départ , et là cang'mint d' plache des meupes d' la salle à manger qui partotent pour l' pieche d' devant

min père et min frère étotent là pour bouger ché meupes, en faijant attintion d' pas les cogner quand qui passotent ché portes

dins ché momints là, l adrénaline d' min père ale grimpo en fleche, quand qui commincho fallo qu' cha so fini dins l' mineute

et celle qui s' faijo toudis engueuler , meme si chéto vraimint pas méchant au fond, chéto m' mère


faut dire qu ale y metto du sien pour s' faire ingueuler, quand que min père et min frère i déplaçotent un meupe, et qui zallotent l' carquer, m' mère ale arrivo , savez , comme ché cang'mints de pneumatiques dins ché courses d' formule 1...........

ale éto à l affut avec sin chiffon , sin "plizz", s' n éponche , prete à artirer ché poussieres, ché toiles d araignées qui yavo derriere

faut dire qu' min père i faijo exprés eune fos ch' meupe à peine déplacé d' crier "mon diu, que poussieres qui ya ichi"


m' mère , comme toutes ché femmes d' ché corons, sin ménache chéto quéquosse, ale éto comme vesquée qui yavo pu y avoir del poussiere qu ale avo pas ramassée à temps

et fallo l' vire s' précipiter entre ch' meupe et ch' mur , dès qui yavo un espace qu ale éto là pour tout essuyer

ché là que cha commincho à tourner vinaique, vu que min père et min frère , eune fo ch' meupe décollé du mur, zavotent qu eune idée chéto d' im'ner ch' meupe dans l aute pieche

alors fallo vire cha , m' mère qui ralo pour passer ch' chiffon su l arriere du meupe , que pour min père cha duro trop longtimps, "cha ralentisso sin champ d' maneuffe" et qu au bout d' chinq secontes i dijo à min frère d' commincher à carquer pour imn'er ch' meupe à coté

....avec m' mère qui continuo à frotter ch' meupe quand qui comminchotent al' lever

c 'qui enervo min père, alors m' mère , vous l'savez ch est pas l'premier coup que j' vous raconte eune histoire comme cha, ale allo faire LA FAUTE que min père i allo s' enerver cor plus ....

quand qu ale voyo qu' min père i avo du mau à porter , faut dire qu avec eune gampe raite i pouvo pas s' plier et chéto nin évident à porter, m' mère ale avo l' phrasse qui tue


j' vous la laisse deviner, chéto " té veux un coup d' main Léonce" , là min père cha li coupo les bras, vu que m'mère avec tous les efforts qu ale pourro faire , ale avo pas d' forche dins les bras, vu qu in plus ale marcho un tchiot peu en canard ale pourro querre in buttant sur quéquosse

min père i crio d un coup "NAN"

pi chinq secontes aprés i argretto vu qui fallo les guider pour passer l' porte avec ch' meupe

m' mère ale s éto réfugiée "dins ses zappartemints", j' voulo dire l' cuisine

et qu ale faijo l'sourte oreille au début quand que min père i l appelo

mi j' m éto proposé pour aider , parel ,j' m éto fait balé, là i pouvo toudis m ' ardemander quéquosse, j avo cangé d' pieche aussi et j allo m' mette à lire eune bande dessinée, tout in restant spectateur d' la suite du déménag'mint

m' mère ale arrivo del cuisine en essuyant cor eune tchiote larme , min père i l ingueulo d' pleurer , i éto géné, pour li chéto pas des' faute, i éto pret à li promette aprés d' pu s emporter ...

chéto hélas vrai, faut dire aussi qui allo imployer m' mère à quéquosse que nous ché zhommes in sait qu ale savent pas faire correctemint, ché à dire nous guider ...

zavez tous un jur d'mindé soit à vot' mère ou à vote épousse, d' vous aider à vous garer quand que yavo pas grinmint d' plache pour faire ché maneuves

zavez tous connu ch' desespoir, d'la vire dins ch' rétroviseur, tourner s' main d un coté pi aprés d' l' aute, pas rassurée , pasque pour elle s ' gauche ché la droite et la droite ch est la gauche

et qu en fait vous vous zapercevez que chauro été bin plus simpe d' faire cha sans li d'minder un consel .....

pour l' passache d' ché portes avec ché meupes chéto parel, min père i d'mindo am' mère des' mette avant li et del guider au passache des portes

bin sur m' mère ale dijo pas assez vite que ch' meupe i allo butter conte l' incognure del porte, ale allo dire mais pas assez vite et l' pire souvint aprés cor que ch' meupe y a pris un chtard l' phrasse qui tue " t as pas tourné assez vite"

min père i s importo cor un coup en li dijant "mais justemint on t'deminte d' nous guider correctemint" ....

j' vous en passe et des meilleures ... dés que ch' meupe i éto dins l' nouvelle pieche, min père , pour s' faire pardonner qui yavo crié, i arprenno s' tchiote voix pour deminder à m'mère du qui fallo placher ch' meupe, so plus à gauche ou plus à droite

mais pindant ch' temps là , m'mère ale éto vite artournée dins l salle à minger pour passer un grand coup d' ramon d abord, pi l' wassinque après, pour nettoyer l' plache du qui yavo ch' meupe

fallo faire vite, imaginez qu inter temps y a quéqu un del famile, pire quelqu un del rue qui viendro buquer al' mason , qu in f'ro rintrer et qu ale véro qui yavo plein d' moumoutes ou del poussiere à terre ...

chéto impossipe à imaginer, fallo vite faire disparaite cha , et ardonner un aspect correque à ch' t indro là

(bien que chez nous cha avo provoqué aussi l' cang'mint du papier peint vu qu in déplachant ché meupes, in voyo que ch' papier y avo jauni tout autour d' l emplach'mint du qui avo ch' buffet)

j arviens à min père qui appelo m' mère, qui elle éto archarnée à bin nettoyer dins l' pieche à coté ,un dialoque d' sourds , bin min père i crio cor plus fort "ODETTE" pour que mère ale arvienne dins l' pieche d' devant , qui arprenne s' vo toute douce , qu ale disse précisèmint du qui fallo mett' ch' meupe

ale répondo vite fait sans vraimint raviser, vu qu ale éto obnubilée par ch' nettoyache à finir dins l' pieche à coté ...

mi j avo ker ché cang'mints là, imaginez ,l' pieche ale éto complet'mint vide asteure, mi j avo ker courrir d' dins , am' paraisso bin plus grante , bon j a pas courru longtimps vu que j a meme arrivé à énerver m' mère ou alors ch est mi qui a pris toute l' tension qu ale veno juste d arsentir avec min père

croyez pas qu in allo vire arriver ch' salon juste aprés, nan, fallo passer à l épreuve du cang'mint d' papier peint

cang'mint que j' vous f'ra vive dans un prochain épisote , comme cha pourrez vire que chéto aussi eune source d énervemint, pas comme vous pourriez l imaginer, mais cha vaut l' coup d'ete raconté, pi cor aprés j' vous racontera l arrivée du premier salon al' mason , mais comme on dit " ce sera un autre jour"

par chtitalienne le, 28/01/2012

Que régal!
Ouais là faut canger ch'papier peint hein..!

par Marie-Claire le, 28/01/2012

Mi j'a vu aussi des cas dù que quand in déplachot un meupe qui devot ete al même plache edpis longtemps et qu'in avot artapissé intre temps, ben y avot pas d'papier peint derrière el meupe

d'un aute coté cha cangeot pas grand cosse passequ'i fallot artapisser dins les deux cas

Par conte in parlant ed meupes in formica, chés fameux meupes ed cuisine, tapes et cayelles, j'a lu que cha arvénot à la mote, si si , et qu'al limite cha s'vindot plus quer sur ches brocantes que des tiots meupes plus anciens in bois
alors si vous n'avez core dins vote cave ou sous-sol n'les immenez pas à l'déchetterie ..

J'a ravisé pour em faire eune idée sur el site de vente d'occasion très connu, faut compter in moyenne 500 euros l'ensempe meuble, table et cayelles
et pour el plupart à coté del description y a eune tiote précision qui dot avoir es n'importance... ch'est pécisé "vintage" ....... ch'est cha qui donne del valeur ...

Ah la mode ! est un éternel recommencement .........



 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 17 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |