histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
à sintir l' finquée
par minloute le, 01/04/2012  

ch' matin j a été marché pas loin del mason, dins ché vignes yavo des viticulteurs qui étotent en train d' faire bruler des branques mortes et cha finquo sec ...............

à sintir l' finquée, cha m a rappelé que cha s' passo aussi dins ché gardins au bout del rue Leverrier

vous dire si chéto en automne ou en hiver, j' pourro pas vous l' dire, mais j' me souviens que ché gardiniers faijotent cha à peu près au meme momint

i faijotent un tas d' tout c'qui pouvo trainer dins ch' gardin et qui éto fané , tout cha avec eune fourche qui avo des pointes fines

quand que j' dis qui zin faijotent un tas, i mettotent pas tout d' sur , pasque comme ché déchets étotent pas forchémint complet'mint sec, cha finquo pas mal

j avo ker et' là avec min père quand qui faijo cha, oh fallo que j' reste à bonne distance, vu m' réputation d' avoir 2 mains gauches

mais j avo ker courir tout autour, à eune certaine distance, en fait j avo ker passer dins l' sens del finquée, en bouchant min nez ach' momint là

bon fallo pas que j' fasse cha trop longtimps pasque cha allo enerver min père, pi si j' passo trop souvint, en rintrant al' mason m' mère ale allo vite arpérer que j' sinto comme un hareng saur, et j' me f'rai ingueuler aussi

nan min plaiji chéto d' rester à coté d' min père, pi d' temps in temps im' permetto d' jetter quequ' branques fanées, ah cha j in éto fier

j avo ker intinte ché branques crépiter , sintir l' finquée .....pi et' aux cotés d' min père ...........

par chtitalienne le, 02/04/2012

mi aussi , j'avos ker cha meme si je m'fesos ingeuler aprés "ej vas devoir d'arlaver tes caveux qu'al disot em mére , té pues à 100 metes!"

Min pére i brulot ché feulles quand chétot infesté ed doriphores (ché feulles ed pétotes) y'avot des années que chétot plein et pis des années que ché pétotes al z'avottent einne maladie (l'mildiou) qu'cha s'applot. Ej sais pas si chétot à causs d'ché tiotes bestioles la.

par maurice devos le, 02/04/2012

té vos minloute ché cor in cosse qu'j'avos oublié, in brulot chés fanes ed' pétotes, chés mauvaisses z'herpes, qui comme té dis z'étotent pas toudis bin sec, et cha funquot dur, alors avec ch'te fourche bin pointue fallot ayonner pour aérer et cha arpartot d'plus belle

par conte ti aussi t'as oublié in cosse TRES importante et qui faijot note régal
chétot chés pétotes qu'in v'not d'arracher et qu'in devot laicher sur plache un ou deux jours pour qui "jettent le fu" comme in dijot
mais pour pas qui jaunistent fallot les protéger du solel in les z'arcouvrant d'fanes et d'mauvaisses herpes, et surtout quand in est arrivé al cité des fleurs in 1948, fallot faire gaffe si yavot pas d'balles ed' fusil ou des tiotes munitions, chés pas s'qui manquot, a ch't'époque, j'm'aperços qu'j'avos oublié pal mal ed'cosse qu'yarvientent au fur et a mesure
bruler chés fanes et chés mauvaisses herpes , chétot aussi un régal pour mes tiots infants, ya cor 6 ou 7 ans d'cha

par maurice devos le, 02/04/2012

que tiote tête qu'ech'fais , j'ai oublié ed'dire qui fallot faire cuire chés pétotes , j'espère qu'vous avotent compris et qu'vous z'avez pas mingées tous crutes

par jpp le, 09/04/2012

minloute i nous dit que tous ché gardiniers (nos pères) i faizotent bruler ché herbes à l'même heure, mais el raison al éto toute simple. Au momint qui z'allumotent t'é pouvo raviser, y avo pu du tout ed linge in train d'séquir din ché gardins... passe que cha auro été la guerre. Arlaver des ch'veux chéto imbétant mais être obligé d'arlaver el lessive ch'auro été aut cosse. Ach tépoque là le respect on savo c'que chéto.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |