histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)
  su les routes nationales partie 2 (23/01/2017)
  décès de Mado Poquet (1) (22/01/2017)
  récitation fin (22/01/2017)
  su les routes nationales partie 1 (21/01/2017)
  décés de Mado Poquet (20/01/2017)
  récitation partie 2 (20/01/2017)
  récitation partie une (19/01/2017)
  tin gardin (18/01/2017)
  Magellan à cause d' ti (15/01/2017)
  à Monsieur Robitaillé (15/01/2017)
  la même histoire version 2 (12/01/2017)
  la même histoire version 1 (12/01/2017)
  ch' maite au traval partie 2 (10/01/2017)
  ch' maite au traval partie 1 (10/01/2017)
  Changement d'école (10/01/2017)
  Hiver d'antan (09/01/2017)
  Alfred Leroy (09/01/2017)
  ch' maite Robitaillé (08/01/2017)
  fautes d' français à l'Élysée (08/01/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...
 franed ( 16/12/2016)
Bonjour, site très i...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
un peu rasoir sujet 1
par minloute le, 08/05/2012  

j' su en train d' feuilleter un "viu" cataloque Manufrance , "viu", enfin i date de 1972.....

faut avouer que cha comminche à faire ...

jl ' a artrouvé y a pas longtimps et en tournant ché paches, au delà des zarticles proposés à la vente, ché pour mi comme eune photographie, à un instant "t" , de not' quotidien de ch ' t'époque là

j a choisi aujourd hui d ' vous faire un sujet "rasoir" ...


et cha nous permette d' voyager et d' arfaire arvenir des viux souv'nirs ..

ché rasoirs à manche, avec ché lames interchangeapes , l' cuir à rasoir sur manche , ch' blaireau et l' pate à raser, là j ' m arvo tout tchiot à mon dech' coiffeur Noel

y éto rue Anatole France, pas loin del' mason, d abord quand que té rintro , té passo vite fait d'vant l' salon des garnoules ...

cha f'ra l objet d un aute sujet cha

in continuo vite fait vers ch' fond del pieche pour tourner aprés à gauche dans eune pieche plus pitite du que chéto l' salon d' coiffure pour ché zhommes

j' vous la djà dit , chez Noel , in auro pu mette "chez Noels" pasque chéto l' père et l' fils, qui s appelotent tous les deux Noel qui travaillotent là

ch' fils li i s occupo du salon des vieles garnoules, tandis que sin père Noel, li i s occupo du salon des zhommes

ch' "père Noel" , bin am' mote qui devo et' aussi viu que l' personnache ....

quand qui éto pas dins sin salon , in l intindo arriver tout douch'mint du fond du couloir, ou plutot in intindo l' bruit d' ses chaussons ...

à croire que chéto toute la misère du monte qui arrivo avec li

quand qui arrivo dins l' pieche, i avo toudis collé au coin des 'bouque eune cigarette roulée

pi quand qui rintro t avo interet à li dire tout d' suite bonjour sinan t avo dro à "t as pas oublié quéquosse at' mason ?"

j' l a djà dit aussi , té pouvo li dire " pas trop court et sans ligne" , quand t arsorto d' là t éto coupé court et avec eune ligne ......

mais arvénons aux rasoirs, cha j' l observo quand qui s occupo d' el personne avant mi

autant i discuto avec ch' client qui éto in train d' coiffer, et cor chéto pas un grand bavard, autant quand qui arrivo au momint qui allo utiliser l' rasoir, mi assis su' m' caielle en attindant min tour, j arteno min souffle ...

j arteno min souffle , pasque Noel i éto pu si jeune qu' cha, am' mote qui avo passé les 75 ans ...

quand qui s approcho de chti qui devo bin li dégager sin cou ou li faire les pattes, j' voyo s' main tronner....

d' abord j avo trouvé cha pratique cha li permetto d' bin aiguiser l' lame sur l' cuir juste avant ...

mais là quand qui s approcho, j arteno min souffle, et sin in éto plusieurs à attinte, tacit'mint in adresso pu la parole à Noel, in parlo plus , in l' laisso s approcher avec s' lame dangereusse, del piau toute blanque du cou dégagé de chti qui s' faijo coiffer

j avo toudis peur qui loupe sin coup et qui entale l aute , quite à li faire eune entaille irrémédiape avec trente chinq lites d' sang qui déverserotent such' carrelage du salon ..................

bin acoutez j' voudro vous rassurer, ché jamais arrivé , in tout cas du temps que j y allo à mon Noel .....

ouais pasque y a un momint , mi , comme m'mère in n a eu marre d y aller, d abord pasque chéto eune longue prone, i metto un temps fou à coiffer quéqu un, i faijo cha tout douch'mint , as' vitesse, et am' motte i passo pu l' seconde depuis un momint.......

mi j avo pas trop ker qui finquo dins l' pieche , et quand qui t' coiffo t avo dro des fos à eune bouffée d' nicotine dins tin nez

pi surtout i coiffo comme au temps passé, et ché pour cha qu un coup, m' mère , in suivant l' avis d' eune dame qu in connaisso , qui avo suivi l' meme mésaventure pour sin garchon à mon Noel, ale allo asteure à mon Gérard, ch' coiffeur d' la rue Raymond Deruy




par maurice devos le, 08/05/2012

chés rasoirs qu'in arpassot d'su ch'cuir , in appellot cha un coupe chou , min père y s'na bin servi , mi chétot d'ja plus moderne , chétot chés rasoirs avec chés lames qu'in pouvot canger j'min su servi plus que longtemps j'préféros cha plutot qu'chés rasoirs électrique qui rastent pas d'si pres du moins pour ch'tépoque, du qui fallo ête présentape, pour courir al gueusse

ach'teur ed'pu in dizaine d'année , j'ai arpris min rasoir électrique, pu b'soin d'glache , ché toudis assez bon pour min tiot patelin comme ech'dis toudis , ed'toute manière, j'queur pu al gueusse , mais ché seulemint passe que j'peux pu ,,,,,,, courir

et pi cha ché un sacré souvenir , min gamin quand yétot cor jone yavot ker em'raviser m'raser , et bin sur y voulot li aussi y passer, alors sans y faire vir j'inlevos ch'lame et j'faijos simblant d'el raser , et y faijot comme mi y tindot bin sin cou pour aller din chés coins

et min premier rasoir électrique j'l'ai acaté a l'armée , par l'intermédiaire d'note journal "le bled" j'min su jamais grammint servi, j'dos cor l'avoir din un coin al caf, pi tête qu'un jour j'irai l'arquerre

par loumarcel le, 09/05/2012

Noël pére, ch’est vrai qu’i rasot avec ses charentaises et qu’i avot toudis sin mégot à s’bouque, ouais mi aussi j’allos amon Noël, et pour mi i étot d’jà viux alors pour ti Minloute qui y est passé après mi….
I rasot aussi d’min temps, j’l’ai vu raser avec sin « coupe-chou » bien affuté sus ch’cuir.
Au fait, t’as oublié d’parler d’ses récipients (genre lampe d’Aladin) argentés avec un tuyau et eun’ poire au bout avec el quel i métot eun’ lotion ou alors avec un aut’ pou fraîquir chés caveux, passe qu’i faisot pas d’champoing avant. Is étotent au pied de l’glace sus ch’marbre qui étot in d’sous avec tous ses ustensiles, ciseaux, tondeusses etc..
Que des souv’nirs, et chés odeurs m’ar’vièntent


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 13 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |