histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Une histoire d'amour
par nounours-94 le, 03/06/2012  

ale sap'lot Adeline, veuve à 33 ans s' n'homme avot été tué ale fosse lors d'un cop d'grisou.
sin visin à 2 portes d' la chéto Jean célibataire 34 ans i travaillot ale lampisterie.
i restotent rue d' Bellevue

l'été quand i éto assis sur s' pierre, quand il veillot passer avec s' rope à fleurs comme i étot timite i s' contintot d'un bonjour bien que sin coeur i battot la chamate quand il veillot passer.
un jour vaincant s' timidité i l'invita à boire eune tasse d' café qu'ale n'arfusa pas et un diminche à diner.

quand i éto dins sin gardin ale l'invitot à boire eune bière.
un sam'di soir ale vient buquer à s' porte et à li dit:
d' main ej fais du bouillon ej sais que t'as quer cha té veux v' nir diner ale m'mason?
invitation qui n'arfusa pas.

après avoir fait l' vaisselle et tout in buvant leur café ché elle qui sauta l'pas ale i dit Jean:
pourquoi in s' mettro pas in ménache?

il i dit:
ché pas que tu m'es pas indifférente mais ej sus un célibataire indurchit avec mes tics, mes manies et mes habitutes et cha va jaser dins ch' coron.

ale i dit:
acoute vient habiter ale mason tout in gardant l'tienne si cha colle pas in restera ami, ami.
ce qui fut fait.

mais jean n'artourna jamais à s'mason i avo découvert la joie de vivre avec une personne gaie qui canto toudis et oublié ses soirées d' solitude.

il se sont marié un an après et l' venue au monte d'en tiot prout 9 mos après.
i z'ont déménagé pour aller habiter dins une grante mason rue d'Constantine au 3.
i vivent heureux comme des pichons din l'ieau.

voilà ché la fin d'em histoire.
une histoire qui aurot pu arriver à n'importe qui d'intre nous.
sauf que chelle la ale est l'fruit d'em imagination

par LA CLO le, 03/06/2012

Vraiment très joli.
J'ai connu un couple qui s'est formé à peu près de la même façon que dans ton histoire. Ils ont vécus très heureux. Il est parti le premier, elle ne s'est pas remariée.
Ch'est vrai qui fallot êtes discrets pace que ches comméraches allotent bon train.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |