histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l'chemin Picot à Trépied Cucq
par jpp le, 04/06/2012  

J'étos pétit, entre 8 et 10 ans, j'ai découvert l'chemin Picot à Trépied Cucq.
Chéto un havre de paix din la nature, avec un côté sauvache invraisemblable, du quel bord de forêt d'pins (du Touquet) al alterno avec des plats et des dunes in sable.

Un été mes parints i nous z'ont dit, vers juillet 1954, qu'in s'in allo in vacances ach t'endroit là. I z avotent louer l'rez d'chaussée del maison Audiquet.
Explication : l'chemin Picot i relie l'rue principale de Trépied Cucq (au niveau del pharmacie) vers le rond point à l'intrée de Stella. I passe in bas du camping du soleil de Cucq.

Ach t'époque digne du Far West, des fous d'la nature i z ont acaté un lopin de terrain et i z'ont construit quelque piéches in dur à 40 mètres de l'route pour y vivre une retraite paisible.
Chéto les Gosselin, l'oncle et l'tante ed min père.

Min grand-oncle (donc) i éto surnommé "ch'matelot" à Bruay. Sin garchon et ses pétits fius i restent cor à Bruay et i z ont resté longtemps din l'rue de Divion.

Ché comme cha que mes parints i z'ont connu l'chemin Picot et qu'on i a été in vacances 3 ans de suite.
Chéto le bonheur et la tranquillité à 3 km de la plache, din une rue étroite mais longue du qui avo à peine une vingtaine de maisons disséminées.

A l'époque, les gins du camping chéto des gins comme nous, ni mieux ni moins bien que din les autes régions.
J'y sus cor arpasser y a un mois, vivre ma nostalgie de voir commint qu'on a détruit la nature ... des maisons tout l'long du chemin Picot, des 2 côtés, jusqu'au bord del forêt qu'on a abattu par endroit.

Et à mi distance del rue el "maison" de m'grand-tante Angèle Gosselin al y est cor et ché descendants i vont cor in vacances din ché cabanons passe qui sont toutdis occupés. Angèle chéto l'soeur dem grand-mère paternelle. Souvenirs souvenirs.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |