histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Émouvant vestige de la catastrophe de La Clarence en 1912
par PAILLART André le, 30/08/2012  

Ce weekend avait lieu à Camblain Châtelain, une exposition relative au centenaire de la catastrophe minière de la fosse de la Clarence qui survint le 3 septembre 1912.
79 mineurs furent victimes d'un violent coup de poussier alimenté par une explosion de grisou.

En contemplant tous les objets miniers exposés par des collectionneurs locaux, mon attention fut attirée sur une étrange et ancienne paire de chaussures présentées au public sous une cage de verre dont les contours étaient en moulure de bois vernis, telle un reliquaire ecclésiastique.

Ces chaussures appartenaient à Henri Foubert, 32 ans, victime de de la catastrophe du 3 septembre 1912 à Divion.
D'abord signalé disparu, son corps carbonisé fut retrouvé le 6 septembre, trois jours après la catastrophe.
Il fut placé immédiatement dans un cercueil et inhumé au cimetière de Floringhem où il habitait.
6 kilomètres séparaient Floringhem de la fosse de La Clarence ; Henri Foubert effectuait chaque jour cette distance avec les mêmes chaussures aux pieds pour se rendre à son travail.

Quelques décennies plus tard, suite à une remise en état du caveau familial, il a été retrouvé dans la tombe, outre les restes d' Henri Foubert et quelques effets, la paire de chaussures qu'il portait sur son lieu de travail le 3 septembre 1912.
Ce sont ces chaussures que je vous présente en photos.
Les semelles et les talons de ces dernières ont été brûlées par les effets dévastateurs de la flamme du coup de poussier.

Henri Foubert avait 3 garçons : Alfred, Aimable et Henri.
Au décès de son père, Henri avait 8 ans ; pour subvenir aux besoins de sa mère et de ses frères, il eut un emploi réservé aux Ponts et Chaussées, il transportait des cailloux par brouette.

Prêtées, dans le cadre de cette exposition, ces chaussures appartiennent de nos jours à Madame Victoire Ducrocq, née Foubert, petite fille d' Henri Foubert.

Un émouvant vestige, témoin de la catastrophe meurtrière de La Clarence il y a un siècle....

Au cours de cette exposition, je fus ravi de rencontrer notre ami Martial Ansart, alias galibot-13 venu nous présenter sa superbe maquette d'un carreau de fosse et de sa cité minière environnante.
Après avoir connu quelques problèmes de santé ces derniers temps, Martial nous revient en forme avec toujours autant de passion et d'engouement pour la mine.

( photos: andredemarles )

par Marie-Claire le, 30/08/2012

Je vous mets en lien les articles et photos concernant la catastrophe de La Clarence du 3 septembre 1912

Photos anciennes de la catastrophe de La Clarence 1/2

Photos anciennes de la catastrophe de La Clarence 2/2

Vues anciennes de la catastrophe de La Clarence


Et vous trouverez l'intégralité du récit (en 14 parties) de la catastrophe de La Clarence en 1912 dans la rubrique "Les catastrophes minières"


  ( 5 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |