histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Leçon de Rouchi ''Vaut mieux s' taire !'' de Jules Mousseron
par PAILLART André le, 09/09/2012  

Mes gins, v' là chi eune histoire amusante de Jules Mousseron, père sprituel du célèbre Cafougnette, que j' vous fais partager.
Ale est écrite in " Rouchi " l' patois d' nous région .
J' l'ai trouvée intéressante, notammint sus l' forme d' écriture et l' grammaire d' nous langage, bin souvint plus facile à parler qu' à écrire.
Eune bonne leçon à arténir pour les néophites du genre décidés à prinde la plume pou s' lancer qui sait.
Juste eune précision, la gente féminine risque de rire jaune in lisant ch' t' histoire et j' min excuse auprès d' elle, ché pas mi qui l' a écrite ...

" Vaut mieux s' taire ! " de Jules Mousseron

Cha n'est point biau, au cabaret,
Ed toudis dir' du mau des femmes,
Surtout quand l' sienne est là tout près...
In est souvint arfait au même.

L'autr' jour, un cabartier d' l'indrot
Y-in disot su s' femme' pir qu'à pinte,
Pindant qu' li, l' sans cœur, i buvot
Et qu' elle, all' rimplissot les pintes :

" Les femmes, qui disot c' mal appris,
Ch'est l' pus vilain' race ed' la terre.
El preuve ed chu qué j' vous dis chi :
Ch ' t' avec cha qu' in fait des belles mères.

" Eun' femme, ch'est l' femelle du grisou.
L' malheureux garchon qui s' marie
F'rot mieux dé s' mettre el corde au cou
Pou finir pus gaîmint sa vie.

" Ah ! mi j' peux dir' què j' y-ai r' kaiü
Comm' femme ! In n' peut pon point trouver pire.
Ch' t'eun'punition qu'in m'a mis d' pus
Pour mi gagner l' palm' du martyre !

" All' n'arret' jamais d' bertonner.
El diap' li mêm' né l' f' rot pas taire !
Li confier un s' cret, ch'est mucher
S' porté-feuill' sous eun' plaque d' verre.

" Alle est " à-s bouq " comme une roux cat :
All prind des cuit's carabinées
Pou nommer les défauts qu' alle a
I m' faudrot pus d' eun' gros' journée !

Ch' ti qui prind m' femm', j' li fais s' pinsion.
J' li pai' tout c' qu' i veut, mêm' ses dettes !
Et si, par hasard, i tient bon,
J' li donn' rai cor pou ses buvettes ! "

Là d' sus, d' vant tout l' monde réuni,
S ' femme all' s' écri dé s' voix l' pus haute :
" Parl' donc ! si t'es dégoûté d' mi,
Gros malin, n' dégoût' point les autres ! "

par maurice devos le, 10/09/2012

cha devot vraimint ête un vrai calvaire qu'ya subi ch'pauf malheureux
j'ai bin apprécié l'réponse d'el mitant d'sin lit , comme y dit jean marie


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |