histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 2 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 1 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme (13/11/2017)
  les Ch'tites souris (12/11/2017)
  cor heureux qu in avo du sape (12/11/2017)
  du grr au ploc ploc en passant par le vroum vroum 2 (09/11/2017)
  du grr au ploc ploc en passant par le vroum vroum 1 (09/11/2017)
  du grrr au ploc ploc in passant par le vroum vroum (09/11/2017)
  pour la soif .... (08/11/2017)
  merci Aspro (08/11/2017)
  à chaque époque s' magie ... (06/11/2017)
  Riquiqui et Roudoudou (06/11/2017)
  les disques à histoires (05/11/2017)
  l'essoreusse à linche (03/11/2017)
  sujet marronnier (02/11/2017)
  les Killtoïds (29/10/2017)
  mets tes basquettes (29/10/2017)
  le velours de l estomaque (24/10/2017)
  gueule à chuque (23/10/2017)
  la magie du taquin (22/10/2017)
  la mort sous l' cagnard (19/10/2017)
  tampons scolaires (18/10/2017)
  Chrysanthèmes (18/10/2017)
  sauf..... (16/10/2017)
  Eune goutte d' jus (photo) (15/10/2017)
  Dins chés caffes (03/10/2017)
  l' framacie (03/10/2017)
  ché chuques à mon Maréchal (02/10/2017)
  du byrrh au visqui (02/10/2017)
  la joie des jeunes (27/09/2017)
  d' z'obus (25/09/2017)
  examen de cathéchisme (25/09/2017)
  la blanquette (24/09/2017)
  ch' bonhomme perrier (23/09/2017)
  souvenirs douloureux suite (23/09/2017)
  Chés rues ale zavotent pas d'nom (21/09/2017)
  souvenirs douloureux (17/09/2017)
  ch' rabattu et la buée (17/09/2017)
  hatari (17/09/2017)
  El centre aéré géant de Bruay (11/09/2017)
  Bruay, El pont ferroviaire d'Lavolville (11/09/2017)
  Eune consultation al' champe (11/09/2017)
  Eric Denudt artiste peintre un gros coup de coeur (11/09/2017)
  que j auro ker avoir eune chiffernée (10/09/2017)
  Merlimont hors saison 17 (07/09/2017)
  souvenirs d' rintrées (04/09/2017)
  eune pensée pour eusses (03/09/2017)
  à la recherche de nos taïons (28/08/2017)
  Marles-les-Mines, el station SNCF (18/08/2017)
  Vermelles, le nom de la Cité du Philosophe (13/08/2017)
  Merlimont hors saison 16 (13/08/2017)
  collection de poupées (04/08/2017)
  Merlimont hors saison 15 (31/07/2017)
  Auguste Labouret (27/07/2017)
  au coin d' la rue de Périgueux et et de Grenoble (26/07/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...
 Mégane ( 08/09/2017)
Bonjour, Habitant ...
 FRYHTAN ( 30/06/2017)
Bonjour à toutes et ...
 Pascalou ( 25/06/2017)
Bonjour à tous, je v...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Em' première déchinte al Fosse
par Sopraniste de Bruay le, 08/11/2012  

Après el Certificat d'études à l'école Jules Ferry ed Bruay en Artois, et bétôt 3 années ed Collège à Carnot et pas ed boulot, ej' décide d'aller al Fosse....
EM' Mère: quoi al fosse... min père i répond :laisse le faire.... min père i s'occupe dem' imbauche, pendant que em' mère al va à mon Dramais dinl' côte des Grands Bureaux pour les loques ed fosse... comme j'éto pas trop grand, i a fallu faire des bords.. et vla em' mère faire min premier "béguin", al avo tellemint l'habitude den' avoir fait pour min père que cha été vite, bien sur après un essayach' vla el béguin fini.

Pendant ech' temps la, mi chéto el visite à Ste Barbe, et après prise del photo aux Grands Bureaux, comme cheux qui vont in prijon, avec tin nom prénom el'date ed naissance sur ech' l'ardoise...
Par la suite em' vla convoqué au comptap' qui em donne un billet, avec min N° ed taillette inoubliap' 1880..
à présenter au chef lampiste del Fosse 3 el lendemain matin 5 heures 30 et vire min porion aux bureaux... mais aussi i fallo que j'em présente ach' garte lavabo pour mi savoir du que j'allo avoir em' chaine et cadenas pour i mette mes loques....

El vel' donc après avoir essayé em nouvelle tenue al maison rue ed Béthune, em' mère am'donne min béguin et min père em' barette in cuir qui avo été sienne avant, li ayant eu par la suite in lampe chapeau avec un casque..
Min père i m'avo préparé em musette in toile, min bidon in fer, et em' mère em' malette... j'éto prêt...

El lendemain matin, em' mère al m'appelle ach' lit, al pouvo pas crier trop fort car j'avo des tiots frères et soeur qui dormottent... j'em leff', ech' déjeune, em' mère al avo déjà préparé min briquet.. 4 tartines et 2 oranch' et min bidon avec del' l'ieau et du café... min paquet ed loques iétot prêt sur el chaise avec serviettes, savon Sunlich', et mes espadrill'.

Em' vla parti au 3 via el sentier ed Divion, rue Basly, rue Victor Hugo et rue ed Lillers. j'arrif au lavabo qui éto à gauche juste avant el passach' à niveau. ech' min va am' chaine attribuée, mais y avo quiqu'in qui avo déjà mi ses loques ed'ssus... ech' min va donc vir el garte lavabo, et j'explique, ché rien j'en ai un autt'..
Donc arrivé am' chaine, j'em desbotte, j'accroche donc mes vêtements à ché crochets, et ech' mets donc mes loques ed fosse et mes espadriles.. après avoir armonté em' chaine avec mes vêtements propres, j'oublie pas ed' mett min cadenas et accrocher el clé al boutonnière ed' min bourgeron avec un bout ed fichelle.

Em' vla donc parti al lampisterie avec em musette , quer' em lampe.. ech' présente min billet du comptap' ach' chef lampiste.... y appelle Louisette, en' fill del lampisterie.
al va ker mes taillettes ed déchinte in laiton hexagonale et d'armonte triangulaire in alu... al m'explique que ech' do donner el taillette in laiton avant ed déchinte al cach', et l'aut' cha ess ra pour l'armonte, et em donne aussi em' lampe, am' fait vir commint al fonctionne... polimint j'y dit merci, em' vla parti au bureau des porions et j'em présente au premier qu'ech' vo... i appelle Alexandre, qui vient am' rincontre, et iavo un ouvrier qui attindo aussi, im' confit donc à li.... el porion Alexandre i dit "té el mettra ach' coffre central in passant"

Nous vla parti ach' puits, em musette à l'épaule gauche, et em' lampe am' chinture, qui, j'avo peur qu'al casse tellemint qu'elle lampe al éto lourte..
on s'inva donc vers el puits in chimint que j'ai su par la suite que chéto el 3 ter, puits d'artour d'air... in franchit, esque j'appelle franchir ell' "sas" avec ses 2 lourtes fainaisses, tout seu j'airo jamais arrivé à les ouvrir, tellemint que l'air al voulo s'y ingouffrer...
Ech' donne donc em' taillette in laiton et ech' monte dinl' gaillolle'.

Quand i a assez ed monde el chef taquet i ferme el porte et sonne al tirette. j'ai su par la suite que chéto 3 coups "arkul".. j'em demando du qu'in sin allo, tellemint qu'in dévalo vite, comme j'éto à côté del barrière du fond del cach' ech' vayot que cha défilo à fond la caisse, mes orells i queminchottent à bourdonner...

On arrif au fond, étach' -360m, mes orells i sifflotent, j'in parle au gars qui s'occupo ed mi, im fait vir qui fo pincher min nez,et souffler avec ess' bouch' fermée, et cha marche, les bourdonnements cessent..j'avo déjà allumé em' lampe mais ech' vayo pas pu clair pour cha???

El comarate i discuto in marchant avec les auts, mi j'el perdo pas ed vue... et in marche cor... d'un seul coup i s'artourne et im vo.... merte j'ai oublié det' déposé ach' coffre central.. i m'explique que ech' do artourner sur mes pas, aller tout dro et quand ech' vo des gins , demander du qui est el coffre.... mi j'éto pas franc tout seu... et j'avancho toudis.. din coup ech' vo des lampes et j'avinche jusquà eusse.. et ech demande du qui est el coffre.. ché min premier jour ed déchinte qu'ej' dis.. el gars bien gentil, im conduit, i resto cor 200m à faire et chéto là..

J'em présente ach' gardeu ed coffre, qu'el porion Alexandre m'invo ichi.... din seul coup ej' vo arrivé un phare, chéto min porion matériel qui arrivo. pour tin premier jour té fra du ringemint dinl' coffre, matt' ché boulons comme i fo, avec lu écrous, din tous ché casiers.... ché vrai que chéto bordélique...
bref, j'ai fait toucha sans em' presser tout el poste, sans oublier ed faire briquet avec les gins du coffre central.em' journée al m'a semblé interminable..

Quand j'ai vu les camarates arprinte lu musette, ech' les ai suivi, j'ai fait la queue pour armonter dinl' gaillole, donné em taillette in alu, bin contint d'artrouver el jour, toudis in arpassant par el "SAS"...
arrivé al lampisterie j'ai fait comme les autres, in mettant em lampe sul trappe j'ai crié 1880, em lampe al est partie, et em' taillette in laiton al m'est rindu....

Em' vla parti aux lavabos, ech' fais comme tout el monde, ech' dévale em' chaine, j'em déshabille, min savon et em vla parti sous el douche.. cha était vite car j'éto pas trop sale.. j'em rahabile avec mes vêtements propres, mes loques ed fosse accrochées al chaine, j'el l'armonte met min cadenas, et m'arvla parti al mason.....

Que journée mes gins.. cha fait 60 ans ed cha, ché comme si chéto hier, cha s'oublie pas......





par jpp le, 08/11/2012

merci Sopraniste de nous avoir raconté tout cha à nous auttes "ché non mineurs", fils de mineurs. Mi ch'va dire que j'auro eu la troulle... mais comme grammint j'suppose, je l'auro pas fait vire!!
In tous cas merci à m'mère qui s'a toudis opposé à ses garchons ;al nous diso "mi vivante vous n'irez jamais à l'fosse, ravisez vote père silicosé, vous n'avez pas invie d'arjoindre tous les malheureux comm li!!"

Ché vrai que chéto une bonne dizaine d'années après l'époque de Sopraniste, et du travale i commincho à in avoir ailleurs qu'à l' fosse, avec les quelques usines qui ont ouvert din l'Bruaysis Béthunois.
Pi aussi, em génération du baby-boom on a eu del chance passe que un peu partout, ceux qui avotent comminché à travailler après la guerre arrivotent vers la retraite... et i fallo les rimplacher.

par maurice devos le, 10/11/2012

el seul souvenir d'em première dechinte bin ché ch'bruit d'chés tacquets , et pi comme té dis Sopraniste ech'plongeon din l'néant
j'ai vraimint pu d'souvenir d'em'prisse ed' lampe , pour ech'jeton nous in n'd'avot qu'un , pour mi chétot numéro 259 et qui restot accroché à ch'l'arvers d'el veste ed' bleu si in etot pas au fond

pour ech' boulot d'em'première journée ed' traval pu d'souvenirs , par conte j'em rappelle bin d'el lourdeur d'el l'ampe chinture et cha m'rappelle quand j'etos rouleux , chetot à un pied ed' tal , fallot pousser ches balles jusqu'à ch'pied ed'treul et arvénir avec un barou , in étot din l'noir complet à part bin sur nous quinquet , mais in risquot pas d'es perte , yavot qu'à suif chés rals

par URBACZKA BERNARD le, 10/11/2012

Bonsoir . J'ai commencé bien plus tard et chez nous c'était devenu un autre rituel
J'ai été embauché par ma mère (pas de père à la maison) et après la signature, direction les bureaux de la fosse 2 et présentation au chef porion (Mr HEBEL) un polonais, car le Bure "était la reprise des panneaux de la fosse 5 de LIBERCOURT et c’était une "enclave" polonaise

ensuite bonjour à l’ingénieur (Mr APOSTOLY)
Rendez vous le lundi matin au centre de formation
Une première visite du fond (c’était un vendredi) avec le Porion Galibot et visite de la taille école (dans laquelle j'irais mais à 18 ans pour finaliser le CAP) car je suivais deux formations ; une comme mineur et une comme électro (les deux de front) c’était pas marrant et il fallait s'y accrocher et déjà aimer la mine!!!
je joins mon contrat et la photo de groupe.


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 12 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |