histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)
  su les routes nationales partie 2 (23/01/2017)
  décès de Mado Poquet (1) (22/01/2017)
  récitation fin (22/01/2017)
  su les routes nationales partie 1 (21/01/2017)
  décés de Mado Poquet (20/01/2017)
  récitation partie 2 (20/01/2017)
  récitation partie une (19/01/2017)
  tin gardin (18/01/2017)
  Magellan à cause d' ti (15/01/2017)
  à Monsieur Robitaillé (15/01/2017)
  la même histoire version 2 (12/01/2017)
  la même histoire version 1 (12/01/2017)
  ch' maite au traval partie 2 (10/01/2017)
  ch' maite au traval partie 1 (10/01/2017)
  Changement d'école (10/01/2017)
  Hiver d'antan (09/01/2017)
  Alfred Leroy (09/01/2017)
  ch' maite Robitaillé (08/01/2017)
  fautes d' français à l'Élysée (08/01/2017)
  au cimetière du 3 (06/01/2017)
  in pouvo pas laisser ch' Terminus comme cha (06/01/2017)
  avec du recul (04/01/2017)
  Bruay vu du 3 (04/01/2017)
  ch' café le Terminus (03/01/2017)
  histoire de la laiterie de Verton (02/01/2017)
  réveillon quand que j éto jone (31/12/2016)
  Cavalcades (27/12/2016)
  La rue Stephenson à Bruay (27/12/2016)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...
 franed ( 16/12/2016)
Bonjour, site très i...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Em' deuxième déchinte et les autres
par Sopraniste de Bruay le, 26/11/2012  

Mai 1952, comme el vel', em' mère al' m'appelle in bas ed' l'escalier... Chéto dur ass' léver 4h45..
em' vla donc in bas, m'habiller ,déjeuner, "habitude que j'ai toudis pris, jamais partir travailler sans minger", min briquet et min bidon étant prêt, em' vla parti, ej' grimpe el crinconne in haut del rue ed Béthune, et direction el Fosse 3 ed Bruay.. on éro dit que j'éto habitué ed bell' lurette..

Lavabo, lampisterie printe em' lampe, direction el puits in chimint, ej rinte dinl' SAS profitant que ess su pa seul, car ché portes i sont dures à ouvrir.. ech' donne em' taillette ed déchinte, monte dinl' cage et nous vla arparti pour un tour, étage -360m...

J'em dirige au coffre central du que j'avo été affecté el vell', et serre la main comme un grand, suivi d'un bonjour à ché gins présents... arrif' min porion Alexandre, chéto sin nom ed' famill', ech' connaisso bien sin garchon dem' ach', on éto dinl' même classe à l'école Jules Ferry, mais li comme i resto dinl' cité des musiciens à Bruay, et qui s'éto imbauché aussi al fosse, iéto al Fosse 5 ed Divion.

Si mes souvenirs sont bons dinl' dernière classe du certif' on éto 12 al passer, on éto bien 7 à travailler au fond, 4 au jour, et el 12ième y travaillo pas al fosse. y reste cor à Bruay, jel' vo cor ed temps in temps al grand route.

Min porion i s'adresse à des ouvriers, qui m'invitent à les suif', té prins tin briquet qu'im' dit... direction el bowette nord, on arrif' à un double roulach', et y avo des berlines ed 500 litres avec du blanc ed' din..

on print chacun en' ball' ed blanc, del poudre pulvérisée pour mettre sur les parois des voies, afin de neutraliser les poussières très fines de charbon qui remontent avec l'aérage.
On dépose les 9 berlines pleines tous les 50 mètres. Té vo minloute, avec el pelle là té jettes ech' blanc sur les mézières, pour blanquir tout el surface del voué.

j'attinds que tout el personnel soit passé et parti à front, et pi em' vla passé "blanquicheu"..
Té parles, m'étant mis avec el courant d'air dinl' dos, ech queminche à mett' du blanc dimm pelle, et pi j'el jette au toit...
ech' dit bien j'essaie del jéter au toit, car el courant d'air y est tellemint fort, qu'em' pourette ed blanc al est involée avant d'y arriver..

Ech' persévère, et pi ech' queminche à printe el coup..
Ech' vide 3 berlines, et pi ech' m'inva vire les résultats... disons que chéto pas 10/10, mais in veyot bien que j'éto passé par là..

Donc ech' continu à vider mes berlines, mais avec un mouvement plus sec pour qu'el blanc iss' colle sur les parois... après vérification ej' m'éto amélioré.
J'allo m'armette in route, mais ech' vo arriver des lampes in aval, donc j'attinds, ché lampes chapeau in phare i s'approchent...in' a un ech' l'avo arconnu, chéto ech' maitt', avec ess' crochette, et avec un aut' j'ai su après que chéto l'ingénieur.

Comme j'avo pas l'heure, et el Monsieur qui dévale vers 9h30, j'ai donc fait briquet. 4 tartines et deux oranges. à part el momint des fraises, mais min briquet y a été toudis parel, tout em carrière au fond.

Après ech' vide donc min reste ed berlines ed blanc, et après j'ardévale, mes berlines vides din el double roulage, comme im' l'avo dit, car au poste ed l'après midi, el train ed matériel i do avoir el passage libre.

Les gins del' tête du treuil y arpassent mi ej' les suis, car iéto suremint fin ed poste.. arrivé à l'accrochach' ech' tire min bourgeron pour el secouer in bon coup, et pi ech' tape avec mes mains sur min pantalon pour inlever el plus gros du blanc..

Min porion i arrivv', im demande si cha était.
mi j'en' peux répont' que ouais, et j'ai ringé ché berlines vides.... im' dit, ed main té verras el porion Bussod y a besoin ed quelqu'un pour surveiller ché têtes motrices, el gars habituel y est malate, après el déchinte té vas jusqu'au pied du deuxième treuil, té verras y est assez grand, y a en boutel avec un cuir ed protection, et sin briquet autour avec en' malette.
j'avo comme l'impression que ech' progresso vers les fronts....

Après l'armonte, comm' d'hab' armette ess' lampe à ché fill' al lampisterie, in criant tin N°, pour qui t'ardonne ed taillette ed déchinte pour el lendemain.
Ech' print em' douche bien sur au lavabo, et em' vla arparti am' maison par el rue Victor Hugo. in rintrant em' mère al rigole...
Té t'as vu dinl' glace qu'am' dit.. ravisse te. ech' t'avo ed ché cacasses, din mes z'yux, qui m'a fallu au moins en' 1/2 heure pour les nétier..

et dire que ed'main j'armets cha....Bof!!!!



 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 13 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |