histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Ches Poïus de ch'Front d'Picardie (chanson)
par sacavis le, 29/11/2012  

Un grand bonjour aux ch’tis

Une amie m’a donnée quelques vieux documents en ch’ti que j’ai du mal à lire, étant plutôt Parigot Un grand bonjour aux ch’tis

Une amie m’a donnée quelques vieux documents en ch’ti que j’ai du mal à lire, étant plutôt Parigot (Parigot tête de veau, Parisien tête de chien).

L’un d’eux m’a paru intéressant : c’est une Canchon d’Guerre écrite par Louis Seurvat des Rosati Picards. Elle est datée de Ailly-sur-Noye – 1er mai 1915.
L’auteur était de Ches Poïus de ch’Front d’Picardie.

En mémoire de ce brave soldat qui, peut-être, n’a pas survécu jusqu’au 11 novembre 1918, il m’a semblé qu’il fallait conserver ce document et en faire profiter les Picards du coin.

J’ai aussi quelques coupures de journaux dont une mentionne la catastrophe de Courrières (samedi 10 mars 1906) ce qui permet de les dater.

Très cordialement, Sacavis.

par Marie-Claire le, 29/11/2012

En photo la chanson de Louis Seurvat

Louis Seurvat, poète patoisant picard (1858-1932) est de Ailly-sur-Noye, région sud d'Amiens, c'est donc du picard amiénois un peu différent de notre ch'ti
Mais tout à fait compréhensible



par minloute le, 29/11/2012

très touché par chte canchon, min grand père Amédée y a été blessé le 12 septempe 1916 aux abords de Combles , pas loin du bois d'Anderlu et de la ferme Le Priez

y a eu plus d' morts durant les offensives dans la Somme, que sur le front de Verdun

in parle plus d' Verdun pasque chéto un endroit symbolique pour ché deux zarmées, in pouvo pas perte la face et fallo coute que coute garder ses positions

j a eu la chance aussi qu' min père im' donne LE liffe, j' dis Le liffe, pasque chéto l' liffe d' chevet d min grand père, chéto en fait un des soldats d' sin régiment qui raconto leur parcours durant ché momints là


  ( 4 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 11 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |