histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Germinal
par minloute le, 06/12/2012  

"dans la plaine rase, sous la nuit sans étoiles, d' une obscurité et d une épaisseur d' encre, un homme suivait seul la grande route de Marchiennes à Montsou, dix kilomètres de pavé coupant tout droit , à traver les champs de betteraves.

devant lui, il ne voyait meme pas le sol noir, et il n' avait la sensation de l' immense horizon plat que par les souffles du vent de mars, des rafales larges comme sur une mer, glacées d' avoir balayé des lieues de marais et de terres nues.

aucune ombre d' arbre ne tachait le ciel, le pavé se déroulait avec la rectitude d' une jetée, au milieu de l'embrun aveuglant des ténébres ..."

mi j a ker arlire chés premières pages de Germinal, l' liffe d' émile zola

on sint que ché cor l époque du que ché seul'mint le début de l' essor de l exploitation minière

on devine que ch'paysage y est pas cor complet'mint occupé par ché grantes longueurs d' corons, nan, ché cor clairsemé, y a cor des kilometes entre chaque compagnie, in traverse cor del campane pour aller d un puits à l aute ...

ch' est eune époque du qui avo cor des mineurs paysans, des gins qui habitotent cor al' campane et qui venotent travailler au fond tout in arprenant ch' train ou in r'tournant à pied dins leu cinses ....

ch' est eune époque du qui yavo cor del cohabitation entre l' monte paysan et l' monte minier , cha allo bintot basculer, bintot tout tournero autour d' l' exploitation minière

faudra bin des combats , bin des revendications, bin des grèves et des luttes ouvrieres pour que l' condition du mineur ale évolue

ch'éto tout juste l' temps qu' ché tout jones i déchindotent pu au fond, et que l' traval des femmes commincho égal'mint à et' réglementé

quand qu in ravisse bin, toute l évolution du bassin minier ale s est fait sur à peine un sieque et demi, eune forte expansion pi , en moins d' trinte ans, du début qu in a comminché à parler d'recession jusqu à la fermeture définitive

un peu comme si chéto qu eune parenthèse ..............

par nounours-94 le, 06/12/2012

si un jour vous allez à Wallers Aremberg i a incor les décors et au café tabac l'affiche du film tourné avec Depardieu et Renaud.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |