histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)
  Casino ou Colisée ? (01/07/2019)
  LE PASSÉ (01/07/2019)
  faut l imager t' mason Bernard (30/06/2019)
  L’ FÊTE DES ÉCOLES (23/06/2019)
  les hortensias (23/06/2019)
  l' armontée du catéchisme (15/06/2019)
  le calendrier éphéméride (15/06/2019)
  Biêtises d'éfants partie 3/3 (12/06/2019)
  le budget de maman agenda 1953 (10/06/2019)
  le recopiage des recettes, agenda 1953 (09/06/2019)
  il reste du gigot , agenda 1953 (08/06/2019)
  l agenda Dunlop de maman (06/06/2019)
  Ém MÈRE 2ième partie (04/06/2019)
  L'Étoile d'Amour (02/06/2019)
  Ém MÈRE – 1ère partie (02/06/2019)
  UN GRAND GARDIN – 2ième partie (25/05/2019)
  le bouquet de persil de Maman (25/05/2019)
  le nom de la rose (22/05/2019)
  sur le site et sur Facebook (21/05/2019)
  UN GRAND GARDIN – 1ère partie (21/05/2019)
  la préparation du gardin (18/05/2019)
  LESSIVE ET ARPASSACHE (17/05/2019)
  le rechauffement climatique (12/05/2019)
  MIN CERTIFICAT D'ÉTUDES (10/05/2019)
  Biêtises d'éfants partie 2/3 (09/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (3ième partie et FIN) (04/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (2ième partie) (03/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (1ère partie) (02/05/2019)
  gitane mais maïs (01/05/2019)
  porions facebook (01/05/2019)
  pour Annie et France (28/04/2019)
  L' PISTACHE (La piscine) (25/04/2019)
  Biêtises d'éfants partie 1/3 (22/04/2019)
  le gouter , ouais mais ch'est pratique (21/04/2019)
  min tien, confirmation .... (20/04/2019)
  hier ch'est déjà bin loin, aujourd hui ch'est déjà demain (20/04/2019)
  Min Tien (19/04/2019)
  Olhain la fin (14/04/2019)
  toudis au bois d' Olhain (13/04/2019)
  changemints au bois d' Ohlain (13/04/2019)
  ch' bos d' Olhain la suite (12/04/2019)
  ch'bos d' Olhain (12/04/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Bruay a t-il changé: rue des Escaliers
par Sopraniste de Bruay le, 04/12/2012  

Les anciens Bruaysiens connaissent bien la rue des Escaliers, maintenant rue Hermant..
Je l'empruntais quand j'allais au Collège Carnot en 1949..

Qu'elle était vivante cette rue, avec tous ses magasins, le premier en montant à gauche, l'imprimerie Ballet, où j'achetais mes feuilles de dessin
le grand magasin Faidherbe marchand de chaussures et de vêtements, en face M. Huet pour la musique, plus haut la maison Legrand, toujours pour la musique, j'étais avec son garçon Jacques en technique
en face le Rex, et des magasins jusqu'en haut, l'entrée du magasin Priminor qui n'existe plus, seul reste le débit de tabac
plus haut sur la gauche, sur le coin en haut le café La Maxeville, et sur le coin droit ché Zaza.. DISPARU tout cela.

Le jour du marché le vendredi, il allait de la rue d'Amont en passant par la place Marmottan, et montait jusqu'en haut de la rue des Escaliers, il y avait à droite un aveugle qui faisait la quête
à gauche, c'était un cul de jatte, avec sa tasse et ses quelques pièces de monnaie en alu...

Maintenant ce marché se résume quand il fait beau, je dis bien quand il fait beau, à la moitié de la Place Marmottan, et une partie de la rue Noyelles (anciennement rue du marché)
et quand il fait mauvais, je dis modestement 1/4 de la place Marmottan..

Ce matin je suis monté par cette rue pour me rendre dans la rue de la République, comme cela monte fort, j'ai mis un sacré bout de temps pour monter à mon "tempo", et alors quel désastre pour cette rue... vous en jugerez avec ces photos.. vous les anciens bruaysiens, partis dans tous les quatre coins de la France...

par jpp le, 07/12/2012

Pour compléter cha qui dit Sopraniste, quand i parle de désastre, j'rappelle que depuis des années les élèves du lycée qui passent par là tous les jours, i disent malheureusement Bruay la Misère in parlant de note ville.

Sur el photo 7 après l'imprimerie , chéto l'opticien Saindrenan, et après chéto l'marchand de vêtements Paperman (tenu par el patron Marcel)
Sur el photo n° 1, sur les ruines de Faidherbe, la ville avot eu en projet de faire une rue en jonction avec el rue Lamendin...

par vauthier le, 07/12/2012

Un grand merci Sopraniste ed nous ranimer des souvenirs, en 1949 y devo y avoir a mitemps del rue à gauche in déchindant un temple protestant, in 1960 j'avo arpeind ech plafond.
Si jme'souviens bien chez Huet cha faiso estaminet et marchand ed musique?? le Rex cinéma chéto el même patron que le modern au n°3 et le skating au n°2.

par witosz erwin le, 07/12/2012

Mon Dieu mais quelle tristesse, quelle misère, ché vrai ed min temps yavot del vie, in haut del rue des Escaliers yavot aussi un marchand d'frites et jem rapelle qué quand in allot esse proméner au cercle in inrvénant ed pou rintre am maison au 3 in passot edvant ch'marchand d'frites et in prénot un cornet d'frites, i étot té bonnes avec du vinaique ed' su chétot un délice, jamais pu j'artrouvrais des frites comme cha

par domingues le, 07/12/2012

Elle est devenue bien triste la rue des Escaliers!!! Je me souviens du magasin Opigez, mercerie et tissus. C'est là que j'ai acheté le tissu de ma robe de mariée.
Il y avait aussi le magasin Paperman, prêt-à-porter hommes et femmes. C'était un beau magasin et les vêtements pour dames faisaient rêver. C'est bien loin tout cela.

par minloute le, 07/12/2012

à évoquer la rue des escaliers, cham' rappelle l' dernier coup que j l' a armonté ....

chéto le 11 aout de ch' t année...... j'veno du quartier du 3, du que j avo mingé à mon Daniel

du matin j éto parti d l' hotel qui est à coté du state d' labuissiere, du que chéto primevère avant, d' là j éto ardéchindu vers la belle au bois , pi d' là , la rue florent evrard, passé près d' la tour d' la rue Cail, pi j éto déchindu ach' marché

j' m éto fait la meme reflexion, mon diu que tristesse ch' marché, quand qu in l a connu que chéto L EVEN'MINT d' la semaine, ché là que tout l 'monte allo et qu in s' rincontro, tous quartiers confondus, meme si ché gins d' la gare eux, i préférotent ch' marché du diminche

d' là j éto monté vers ch' cimetiere pi aprés j éto allé chez Daniel, et en arsortant, l' pinse bien rimplie, j a parti à pied direction la mapad pas loin del rue raoul briquet

bin quand qui a fallu monter l' cote, pourtant j a l habitute d' marcher, bin j éto contint d arriver in haut

durant l' montée j' m éto dis "tiens j' va faire un sujet là d'sus in dijant à Daniel que j avo souffert dins l' montée, plus par tout c'que j avo mingé que par l effort physique propremint dit", pi aprés j' m a dit ché plutot personnel alors j' in a pas fait un sujet

pi savez c' qui est arrivé à Daniel y a pas longtimps , cha m' permet d' arparler d' li cor un coup

pour in arvenir à chte rue, mi l' sentimint que j a toudis, ché que chéto eune rue , attintion j' va l' dire avec l' vision d un tchiot, que chéto pas eune rue comme les zautes

d' abord y a pas grinmint d' rues qui dévalent si fort et qui finissent en plus en cul d' sac, et cor ...par eune série d' marches ......

ch eto eune rue espéciale, j' va vous dire commint que j' l arsento à la fin des années 70 .....

drole d'rue qui finit en escalier, pi yavo d'quo parler dins chte rue ...

d abord yavo le cinéma rex, qui éto espécialisé dans les flimes du qu in d'minte pas grinmint comme vet'mints, pi que ché files ale so plutot attachantes, enfin zavez compris ché pas la peine d' faire un dessin

in tout cas yavo toudis d'grantes zaffiches, souvint dessinées, du qu in voyo d'jeunes files qui savotent pas s 'habiller, pasque zavotent toudis des ropes trop courtes et des hauts que ché gougouttes ale zétotent pretes à éclater ch' tissu ....

in plus si in s approcho , yavo d' tchiotes photos des flimes, oh in voyo au pire eune paire d' gougouttes, mais savez cor au début des années 70 in éto loin d in vire al' télé toutes les deux mineutes, in éto plus près du temps qu in avo viré à peine chinq années avant eune spiqurine del télé pasqu in avo vu ses g'noux à l antenne .....

d' l aute coté del rue un peu plus bas, chéto l'églisse évangélique j' cro bin, in tout cas quand qu in passo d' vant avec m' mère, et que j y avo d'mindé un coup pourquo qu in allo pas dins ch' t églisse là et qu in allo nous, à l' chapelle sainte barpe, ale m avo fait eune réponse pas très claire, comme si fallo vite passer son ch'min et que chéto comme si chéto eune secte à l intérieur ...

un peu plus bas , mais on arcange d' trottoir, yavo ch' magasin d' farces et attrapes, du que tout à l intérieur y éto dans un rang'mint qu in pourro dire espécial

parel in passo vite fait d' vant l' vitrine avec m' mère, mi j auro bin voulu m arreter, raviser ché farces et attrapes , avec ché faux nez et l' fausse paire d' leunettes, mais comme yavo aussi d' fausses gougoutts, pi toute l' panoplie du coussin péteur, al' fausse crotte dins l' pot d' moutarte, sans oublier bin sur toute el' "panoplie" des zartiques avec des faux zizis , j' dis pas qu in marcho d'vant ch' magasin avec m' mère, j a plutot l' souv'nir qu ale accéléro l' pas pour que j a pas l' temps d' raviser l' devanture

des zautes souvenirs de chte rue, plein d' boutiques d' vet'mints, sans parler d opigez tissus bin sur , du passache qui permetto d' rintrer au magasin priminor...


bin sur aussi ché magasins d' musique, l' odeur aussi du café qui éto torréfié dans les premiers commerces in haut del cote

quand qu in passe dins ch'te rue, in fait la meme constatation que Sopraniste de Bruay, ché l' résumé des commerces bruaysiens ...
des commerces qu in auro pu accroire qui s'rotent cor là d'zannées aprés, des magasins incontournapes pour nouzautes, des magasins qui étotent renommés, qui faijotent régulier'mint del publicité dins ché journeaux, et toutes sortes d' parutions locales , jusqu aux calendriers ....

sans oublier qui faijotent del publicité dins ché cinémas, j' me souviens au casino , in voyo un fond d écran avant l' début d' la séance du qu in voyo tous ché noms d' magasins qui avotent pignon sur rue à ch' momint là, sans oublier top du top , LA RECLAME qu in avo dro à l entracte .......

les zhabitutes des gins ont cangé, in veut tout acater au meme indrot, in veut pouvoir s'garer tout à coté, et j allo dire "flâner" dins ché commerces .....

"flâner" ... tiens quand que té ravisse les photos d' la rue des escaliers, in auro pu printe les memes dans l'galerie marchante qui zont fait au début des années 80 , qui s appello "la flanade" et qui devo et' l' poumon commercial d' bruay ...

combat d' arriere garde, chéto trop tard, pi j' el dit toudis " pas de parking, pas de business"


par Boxerman le, 07/12/2012

Ho, j'étos vraimint gosse mais j'me rappelle d'une baraque à frites rue des Escaliers in face ed priminor. Si mes souv'nirs sont bons chéto une baraque in bos. P'tète que Sopraniste s'in rappelle.
Quand al éto jone, m'mère al travalliot à ch'marchand d'chaussures Faidherbe. Cha sinto bon el café al brulerie du cercle. Et ché Zaza, in a dit des choses comme quoi y'avot des garnoulles qui montotent avec des hommes.. Ha Bruay et ses histoires.

par Boxerman le, 07/12/2012

J'avos pas vu l'commentaire ed Witosz et j'apporte une petite précision sur el marchand d'frites rue des Escaliers.
Ché frites étotent faite à l'graisse ed bidet et in appelot cha ché grand mère d'après min mononque.

par nounours-94 le, 07/12/2012

i avo aussi l' magasin d' musique Abel Legrand, j'avo un de mes mononque clarinettiste du temps d'l'orchestre qui juot d' temps in temps avec li pour comme i disot donner un cop d' main et le temple qui existe cor.
ché la qu'in allot juer au baby parce que chétot gratuit.
si nos parints l'avotent su...

par Sopraniste de Bruay le, 08/12/2012

Ech' matin ess' su r'allé arfaire un tour al rue des Escaliers, biensur j'en su pu monté jusqu'in haut comme el première fo, un première craboté, nan ej su allé faire en' tiote photo du Temple, qui ach'theure après rénovation sert de salle pour petits spectacles ou autres.

J'ai pris aussi en photo du magasin farces et attrapes, in bas et à droite del rue, qui est toujours tenu par Stéphanie qui travaillot al lampisterie al Fosse 3 de Bruay que j'ai bien connu, et Henri qui li éto comptable au 3 aussi.
Stéphanie al avo ténu dinl' temps un café dinl' rue du marché, que ché jeunes anciens de Bruay doivent bien connaitre.

J'avo aussi pris em' éclimètre qu'im' servo au fond.J'ai arlevé el pente del rue des Escaliers 10°, cha monte comme cha jusqu'el rue ed la République du cach' coin al place de la Maxeville ché un marchand d'encres pour imprimantes, et on est pas cor au sommet ed Bruay, car el rue Alfred Leroy al monte cor jusqu'aux Alouettes.

J'arviens à ché escaliers, qui dévalent avec en' pente ed 30°, sur 12m, j'en va pas vous arfaire un cours ed géométrie, el différence ed dénivellation al est ed 6m, et si vous voulez arvire din l'ancien temps commint que chéto, vous allez sur el colone ed gauche din Petite histoire de Bruay, et après La Lawe, là on vaut cor l'aut' partie ed ché escaliers qui par la suite ont été rimblayés quand il a fallu réhausser les berges de la Lawe dans un nouveau lit
car ed l'aut' côté ed la Lawe cha armonte ed plus belle par el rue Basly,et avec l'affaissement minier faut pas s'étonner qu'on éto noyé dinl' les rues in aval..

par jpp le, 09/12/2012

In armontant del musique, in hiver, j'arpasso par el rue des escaliers et j'acato min paquet d'frites, et chéto effectivement une baraque un bos in face du priminor...du el nom de "baraque à frites".

El temple rue des escaliers, il a été rénové complètement avec des subventions. Il éto complètement moisi et il a fallu traiter contre les champignons. Pendant les travaux, cha avo été .."aéré", quand on monto el rue cha puo el moisi à plus de 50 m. Cha auro couté moins cher de l'abattre et de construire une salle de spectacles neuve mais y a eu la volonté de garder une marque historique din l'ville et ché tant mieux.

J'voudro faire un petit cours de religion sur cha. L’église protestante de France, elle a 5 branches, dont l'église baptiste et l'église réformée. A Bruay, ché 2 branches là étaient représentées.
L'église réformée al avo sin temple rue des escaliers,mais par manque d'effectifs ech temple y a été abandonné vers 1970.
El dernière "concierge" chéto Claudette Lecoeuvre. Après sin départ el bâtiment il a été squatté par les SDF de Bruay, et surtout saccagé. A la fin de l'existence du temple, i a vo effectivement une espèce de lieu d'activité genre maison de jeunes.

El 2è branche protestante présente à Bruay, ché l'église protestante baptiste qui a sin temple din l'rue Louis Dussart (rue de la Gare). Cha fonctionne cor mais ché en train de disparaitre tout douchement, même si el pasteur qui vient d'Auchel ou de Béthune, i s'démène comme i peut. Il a fait deux ans en suivant une animation de 2 jours pendant les journées du patrimoine, mais comme pour l'église catholique les pratiquants sont de moins en moins nombreux.

Pourtant quand j'étos pétit in plus du temple rue de la Gare, i avo aussi une espèce de chapelle en haut del rue des Agaches (rue Gaston Blot). Donc i fo retenir que cha ché vraimint des cultes officiels des religions in France, et i bénéficient des avantages des dons d'impôt pour les associations cultuelles.
Par contre, il y a beaucoup d'autre "pseudo cultes" qui sont catalogués sectes et dins leur nom in trouve souvint le terme "évangile" ou évangiliste" laissant penser que ché des mouvements liés à la très officielle "Eglise Protestante de France".
Din m'vie professionnelle j'ai été amené à m'intéresser à tous ché trucs là et ché vrai que ché clair comme du jus d'chique quand on étudie pas les détails.


  ( 10 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |