histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
17h au soir , l' jour d' Noël
par minloute le, 25/12/2012  

j a marqué 17h au soir, zallez dire qu'à 17h fait cor jour, mais chéto l'heure du que ché personnes agées qui étotent venues al' mason pour passer ch'repas d' la noel, chéto l'heure du qu ale comminchotent à bouger su leu caielles ...

autant durant tout ch' repas, zavotent été saches, souvint entre elles ale zavotent échangé su leurs malheurs respectifs, eune tension trop forte, d' l' artrosse dins leu mains, d' zeudèmes qui avotent du mau as' résorber .....

bref, toute eune série d' maladies cor bin mystèrieusses pour les zoreles d un jone d' eune huitaine d années ...

jone d' eune huitaine d ' années, mais djà l' eule avisé, à observer ché gins

faut dire que j' su assis al' tape, j' avo cor du faire eune bétisse, et que j éto et' consigné am' plache, et pour passer l' temps j' raviso ché gins commint qui s' comportotent .....

17 h au soir, les vlà cha personnes agées, qu ale ravissent vers l extérieur, d' maniere ostensipe ...

ch' éto un peu un signe indirect pour que "ch' chauffeur" ch est à dire min père, i comminche à faire "l'tournée" pour les ramener à leu masons

mi j' vo l' cousine à min père qui commincho à s inquieter "que ch' jur i quéyo vite asteure" , alors avo m' grand mère qu ale juo plus fin , ale approuvo d' la tete, quite à invoyer 2 ou 3 phrasses du ginre " ah ouais cha qué vite, pi vu l' temps cha m étonnero pas qui a du brouillard qui so d' la partie"

ale parlo d' brouillard, l année après ale auro parlé de verglas ........

cha arrivo aux zoreles d' min père qui dijo, t inquiete pas Clara (qui dijo as' cousine) fait cor bin clair et j' conno bin la route

Clara cha la rassuro un tchiot peu et m' grand mère elle ale tiro sin nez

quand que veno l' heure qu in évoquo simplemint qui qui voulo manger, alors là ché personnes zagées ale dijotent " ah nan, mi j' peux pu rin minger, mais du voulez vous qu' j' mette cha ...."

et eune fo cha d'dit , cha imbrayo sur " pi Léonce (min père) cha s'ro miu pour vous d'm arconduire asteure comme cha zaurez pu à r'sortir"....

m' grand mère ale dit toudis rin

suffijo alors qu' min père i disse, bon Clara, j' t arconduis asteure, que m' grand mère, as' levo et qu ale dijo "zin profiterez Léonce pour m arconduire aussi" ...

chéto écrit comme du papier à musique, in savo chaque année que chéto l' meme canchon, l' meme cérémonial

et j' do vous avouer que quand les dernieres années des' vie , Clara ale pouvo pu v'nir al' mason, in pinso toudis à elle quand qu' arrivo 17 h l' "soir" d' la noel ..........


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |