histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
jourd hui et pi d'main matin
par minloute le, 01/01/2013  

jourd' hui, nouvel an, par l' farniete in vo ché vigins faire d' zallées et r'tour à ché carettes, les bras rimplis d' plateaux avec de l alu ou du plastique autour ...

"tiens chez Untel, i s in vont minger chez leur garchon" "ravisse Mame Untel , ale a mis s' belle rhabillure ..."

l' repas du jur d' l' an, nous aussi in allo in famille, in allo minger à mon d'em tante, j' la djà raconté in long en larche et en travers
tout y éto réglé comme du papier à musique, autant ché gins qui venotent simplemint en passant avant ch' repas pour présenter ché voeux ...
autant ché zinvités , bon in avo dro nouzautes à "bin y a cor bin grandi chtilale, va bientot vous depasser"

autant ch'repas, bouillon, crudités, langue avec ché légueumes, gigot et ché "musiciens", salate, fromache, dessert, trou normand pour ché grands ...

aprés yauro queques coups d' téléphone d' personnes qui souhaitotent l' bonne année ...
aprés ché femmes i comminchotent l' vaisselle, et que nous pour pas les déringer, in s isolo dans l' pieche à coté pour juer al' manille .....
j avo oublié à la fin du r'pas, l' florilege d' canchons

matantemarie, j' fais expret d' tout coller, matantemarie qui commincho à immerder, escusez me ché l' terme qui décrit l' miu c' qu ale faijo, ale commincho à immerder mononquoctaff (mon oncle Octave) j auro pu dire d arriere mon grand onque vu que chéto l' soeur dem' grand mère

ouais pasque matantemarie ale voulu rintrer dès qui commincho non pas à faire nuit, mais simplemint qui commincho à faire un tout tchiot sombe...

ch' est bin sur ach' momint là que mononquoctaffe, qu in avo pas intindu del journée, et qui avo mingé comme un piaf, i commincho à vouloir rester et i commindo, chaque année am' tante, eune soupe à l oignon, qu ale faijo pas bin seur, mais cha li permetto d' faire inrager s' femme durant près d' 3 heures .....

repas du soir léger, jambon et salate, et aprés cha réto l' fricassée d' musiaux, chacun arparto as' mason ..

l'soir tard l' lend'main matin, in allo met' ché poubelles such' trottoir
(Léonce té pinses à ché poubelles ) et min père à peine qui yavo rintré l' carette au garache, et avant d' rintrer à mason, i metto such' trottoirs ché poubelles


chéto nin des poubelles comme asteure en bio plastique, toutes pareles, nan chéto souvint d' vieles lessiveusses qui terminotent ainsi leur carriere

après avoir cauffé eune paire d' années such' fourneau, ch' fond y avo donné d' grands signes d' fatique et ché ach' momint là que commincho s' nouvelle vie

ah ché sur qu ale éto moins ragoutante que ' premiere, d' abord pasque autant qu avant ale servo à laver, asteure ale servo qu à entreposer ché zordures

meme au niveau du soin qu on li apporto chéto pas parel, autant avant in allo la querre tous les diminches soirs pour l' rimplir d iau et l' mette à cauffer pour l' buée du lend'main matin .............

qu' in finissant s' carriere in poublle, l' lessiveusse ale prenno régulier' mint des coups

faut dire aussi que ché poubelleux, i devotent porter l' lessiveusse rimplie à la forche des bras pour l' transvaser dins l' benne , pi souvint aprés d'eune main, so i la déposote vite fait such' trottoir, quite si zéto al' presse à presque l' lancer ...

cha faijo des lessiveusses toutes biscornues, bon in dijo trop rin pasqu ale zétotent en fin d' vie, min père i ralo plutot quand qui les intindo l' trainer pleine such' trottoir

ch' est sur qu à forche d' frotter à terre, ch' fond i n in prenno cor pour sin grade

c'soir ou d'main matin, in va nin mette des poubelles...in va arsortir meme celles qui sont presque en fin d' vie, in va meme devoir mette des cartons in plus ..

j' do dire que plus in in metto plus chéto l' sine qu in avo fait "bombance" .......

suffiso qui yavo quéqu un qui passo dins l'rue au momint que vous sortiez tout l attiral d' poubelles que zaviez dro à " bin zavez du monte ?" ou "bin zavez bin profité"....

aprés chéto quand que ch' camion y passo et qu on intindo les "gling gling gling" d' toutes ché bouteles in verre qui quéyo, toutes mélingées avec ché zordures, in éto cor loin du temps du tri selectif

au matin, cha discuto sec au coin del rue, yavo ch' Zeff, Louis, Mr Lemaire, j allo dire l' noyau des zartraités qui arfaijotent l' monte l' temps d aller ou d ete arvenu querre ch' pain

cha discuto du r'pas du soir, si l avotent fait là ou "à mon dem' file" et racontotent ch' repas, comme si zavotent été al' tape d' Luculusse.......

quand que j' parle du r'pas, i n avo toudis un qui parlo pas trop du minger, mais plutot d' c' qui avo avalé, et à vire s' tiete au matin, in plus pas rasé c' qui éto rare, comme in dijo, yavo pas eune tiete à avoir chuché des glachons ...........



 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |