histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
le grenier pi rimballache suite
par minloute le, 01/01/2013  

aute particularité du grenier, zallez dire commint que té peux l' savoir minloute si t avo pas dro d y monter ..

ch'est que avec l age, oh pas tel'mint d années aprés, in d'vient plus téméraire, et in veut connaite ché limites du territoire

alors in profite que ch' père y est pas là, et que l' mère ale parte pour querre ch' pain ou étende ch' linche dins ch' gardin et in monte à l étache

ch' est la que comminche un monte étrange..............

tout d' abord l' poignée, ale tourno dinch' vite, et pour qu ale ouffe l' porte fallo l' tourner complet'mint su la gauche et là, d un coup sec, cha devo s ouvrir

j' dis cha devro s ouvrir, vu que j' sais pas si cha faijo caisson , ou si chéto l' fait que l' porte ale éto pas souvint ouverte, fallo souvint cor saquer un bon coup sul' porte pour qu ale souve

bin sur , comme ché voleurs, in attindo un tchiot peu, in avo l impression qu in avo fait un boucan du diape qui avo du s intinte jusqu au bout d' la rue leverrier

pi savez , eune fo l' porte ouverte, chéto l' début des zinterdits

c' qui cangeo aussi, eune fos l' porte ouverte, chéto l' grandeur des marches, ale zétotent bin plus grantes que celles qui menotent du rez de chaussée à ché champes ...

sans compter qu' min père i avo mis in plache au d'sus du début d' la montée, un bricolache des' spécialité, eune espèce de toit avec des planques et un bout d' toile cirée pour éviter qui y a trop d' poussieres su ché premieres marches d ' l escayer

au delà d' la poussiere, ouais fallo pas oublier d' pas trop trainer ses vet'mints, un coup j' m éto fait attraper pasque j avo dins min dos eune toil' d araignée plein d' poussiere qui éto la signature meme de m' incursion dins ch' t indro interdit ....

au delà des toiles d araignées, chéto les araignées par elles meme qui m éffrayotent, j in a eu longtimps eune sainte horreur

c' qui cangeo aussi, eune fo qu on monto avec attention ché marches, et qu in avo tous ché sens d éveillé, chéto qu on sinto d un coup à la fois ch' courant d air qui v'no de d'sous les tuiles, pi aussi l' bruit d' la circulation des carettes qui yavo rue anatole france

in arrivo enfin ach' palier et là y avo eune aut' porte, pour acceder à eune pieche, qui donno par eune grante lucarne sur la route nationale

j avo toudis eune appréhension à l ' ouvrer ch'te porte vu que m' mère ale m avo dit,que ché locataires d avant, j' vous parle d' cha d un temps immémorial pour mi à l époque , ch'est à dire avant 1949, que ché anciens locataires, i zavotent eune femme d' ménache, et que , et cha révolto m' mère, qu in li avo aménagé s' champe dans chte fameusse pieche au grenier

j avo donc toudis eune tchiote appréhension , qui éto dominée par m n invie d' braver les zinterdits , quand que j ouvro l' porte de chte pieche

j avo ker y aller pour raviser par l' farniete qui éto presque à hauteur du plancher, ché gins qui passotent tout in bas such' trottoir d in face

quequ'fo des gins que j' connaisso bin , souvint d' vue, avec l' plaiji d' pouvoir mi les vire et eux qui pouvotent te pas s' douter que j éto en train d' les raviser ....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 10 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |