histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
ch' piqueur
par minloute le, 04/01/2013  

in va faire v'nir ch' piqueur ... ou plutot in attind ch' piqueur ... et souvint ch' piqueur ? bin faut pas et' pressé .......

mi , j éto cor jone, j' me d'mindo qui chéto ch' fameux piqueur

ch'éto un employé del' compagnie des mines, ou plus précisemint i s occupo d' décider si yavo des travaux à faire dins ché masons des zoullères et après i les planifio pour ché différints chefs d équipes

par exempe, nouzautes in a fait appel à li pour ch' peuplier du canada

ouais d'vant l' mason in avo un peuplier du canada, chéto un arpe qui avo, selon l'expression, un port élancé, mais qui prenno aussi avec l age ses aises et sin tronc i devo bin faire à la base plus d 1 mette ....

min père y a alerté ch' garde , l y a fait rappeller à sin bon souv'nir l' semaine aprés, ralé cor un coup bin seur, pi ch' piqueur ya v'nu al' mason un jur que j' devo et' à l école

j' éto déchu pasque mi j' m attindo à l' vire ch'piqueur, j'éto sur que j allo l arconnaite au premier coup d eule meme si j' l avo pas vu , hé, un homme avec eune pique sus' n épaule ché pas si courant qu' cha

d' ailleurs , y a des coups quand que j' voyo quéqu un que j' connaisso pas rintrer à pied dins l' rue, j' raviso si yavo pas ch' t outil avec li

mais arvenons ach' piqueur ...

y a ravisé ch' l arpe et cha deveno évident qui fallo l' couper, yavo ché branques qui dépassotent in hauteur l' toit del mason, cha faijo d'ja eune belle hauteur

in plus in avo des branques , avec ch' vint , si si cha souffe quéqu'fo par ichi, qui frototent sul' toiture, et y éto arrivé d' devoir couper des branques qui s approchotent des farnietes

in plus au bout d'queques décennies, cha donno eune sacrée ombre al' mason

j' vous raconte pas l' déchinte d' l arpe, rue leverrier barrée, branques coupées au maximum, barriere en cimint devant artirée , pi zont coupé par morciaux ch' tronc

cha avo fait un sacré boum quand que chéto queu sul' route

ch' est comme cha aussi qu i nous zont arfait toute l' barriere d' devant l' mason, en rimplachant l'grante barriere par eune tchiote barriere d' rien du tout

un aut' coup et ch' coup là j éto là, chéto l' barriere du gardin, oh eune barriere qu ale avo du et' d origine am' mote, que comme in djo chez nous, "ale ballo du coté qu ale va querre"

mi j avo ker , courir dins l' cour, et grimper sul' barriere pour vire si min père i rintro du "champ" qui avo au bout del rue, au grand dam dem' mere, qui dijo qu à forche d' grimper d' sur , l' barriere ale allo querre


faut dire qu ale avo pas tort, yavo d' zindroits du que ché fers à béton i zétotent apparents

là in avo ch' téléphone, et parel, min père i appelo, i rappelo, jusqu à temps que ch' piqueur i vienne

j' me souviens qui ralo et qui dijo, "faites me eune lette pour m' dire que j' vous a contacté , pasque si cha qué su ché carettes qui sont garées à coté, vous vous débroul'rez avec ...."

là j' l a vu ch' fameux piqueur, oh mi j avo bin grandi, j ' m imagino pu d' vire eune espèce d' mineur avec s' n outil à la main arriver dins l' rue

nan cha ch'est fait d'eune façon des plus classiques,eune carette qui s' gare dins l' rue, m' mère qu' ale dit à min père "léonce, vla ch' piqueur", et ouais avec ch' téléphone in savo asteure quand qui allo passer , ch' piqueur y a sorti un calepin, y a été avec min père vire l' barriere

pi rapid'mint y a arparti, et quinze jurs aprés i zont cangé l' barriere

voyez, avec l' progrès , in reffe quand meme beaucoup moins ...

par minloute le, 04/01/2013

j vous chi des photos, enfin que marie claire al' mettra l' semaine prochaine

i n a eune ché eune photo que j a pris in bas d' la rue florent evrart avant ch' rond point du que té peux tourner à droite rue casimir beugniet, mais mi que j appelle toudis rue de l abattoir

l' aute photo, ché eune photo prisse un matin d' la noel ,chéto cor l époque du qui yavo souvint del neiche ach' momint là

la photo ale a été prisse à l étage, et in vo bin ché branques du fameux peuplier .......

par minloute le, 04/01/2013

chéto tel'mint évident pour mi , que j a oublié d' vous dire que l' barriere qui yavo in bas del rue florent evrard chéto l' meme qu in avo al' mason , et in plus j' vous a artrouvé eune photo d' époque d' la rue leverrier


  ( 3 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |