histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Au centre d'apprentissage
par Sopraniste de Bruay le, 04/01/2013  

J'avo donc fini em' semaine comme méneux ed bo, et lundi j'em présente donc au centre d'apprentissage Grossemy, y avo déjà du monte d'arrivés, des jones comme mi, et ins dirigeot du côté ed' ché bureaux des moniteurs...

Vla un gars qui s’amène avec un classeur "j'ai su par la suite que chéto el Chef de Centre", et fait l'appel, et nous donne ses ordres..

Par groupe , on se dirige sur le fond à droite de l'entrée avec notre moniteur respectif, on rentre dans le lieu après avoir franchi une porte, et là on se regarde, on rentre dans une voie en soutènement cadrée de mine avec un petit double roulage et quelques petites berlines et quelques trucks avec du matériel dedans, matériel de boisage en bois, et on suit le moniteur..

A part que l'on est au niveau zéro, on se croirait vraiment au fond, c'est bien éclairé avec des lumières comme certains endroits du fond. On s'arrête sur un plat de plaques en fer, à droite dans le fond, un moteur pour actionner le treuil de descente de matériel, et sur la gauche le treuil proprement dit, avec son roulage, et sur le côté une tête motrice et son convoyeur qui descend jusqu'au pied 20 mètres plus bas..

Le moniteur nous parle des signaux au fond avec la cloche actionnée par un cable de 5mm qui descend jusqu'au pied du treuil... et nous enseigne le code des signaux que tout le monde au fond doit obligatoirement connaitre.. C'est parti.

1 coup Hola..

2 coups à Hue sonné par le gars du pied de treuil, ou peut on faire hue demandé par le préposé mécanicien machiniste..

3 coups peut on faire recule, le gars du pied répond 3 coups de sonnette l'autorisant à reculer la berline ou le truck. Ici cela se complique un peu..

4 coups de sonnette par le gars du pied qui demande au préposé du haut du treuil l'Autorisation de circuler dans le treuil par du personnel..
le gars du haut doit répondre par 4 coups de sonnette si il donne l'autorisation, et si le crochet du cable du treuil, est soit en bas ou en haut, ce dit crochet doit être dessolidarisé de la berline ou du truck, et accroché à un endroit bien défini, sur le côté du haut ou bas du treuil..
Le personnel circule donc, et quand il est arrivé en haut ou en bas, le préposé de réception du personnel doit le signaler à celui qui en a demandé l'autorisation par 6 coups de sonnette signalant le plan libre...

De nouveau on peut manœuvrer dans le treuil... La corde étant au pied avec une berline qui va monter, mais elle est très lourdement chargée, le gars du pied sonne en haut 5 coups de sonnette, ce qui veut dire un pas plus haut..
Le machiniste sait qu'il doit manœuvrer doucement pour amener cette dite berline en face du roulage, et quand elle est bien engagée, le gars du pied sonne 2 coups, et c'est parti jusqu'en haut...

Mi cha que j'avo ker quand j'éto au fond, chéto 10 coups ed sonnette, cha voulo dire Briquet ou Fin ed Poste...

Au début chéto un tiot peu complexe à comprinte, mais après plusieurs explications, chéto bien compris...

Et après un passo dinl' vrai, el moniteur y déchindo au pied avec des apprentis et un autre moniteur resto un tête du treuil al machine avec d'autres apprentis.. et là in étot din la réalité des faits pour manoeuvrer comme au fond...

Après en' semaine au Centre d'apprentissage, du qu'on faijeot du calcul basique, des dictées, faire ed l'instruction civique, et aussi ed la Gym' avec el moniteur de sport..
Après on arvéno dins' fosse respective...

Si notre ami Daniel qui nous a quitté y a quiques mos, éto cor là, in pourro cor in discuter, cha nous éro ramené à notre jeunesse, car li aussi éto au même centre d'apprentissage, mais pas au même momint que mi, car el centre cha féjeot un roulemint avec les apprentis des différentes fosse ed Bruay..

On y a passé des bons momints.. au mois de mai cha féra 61 ans ed cha qu'ess' su allé là...
Le centre d'apprentissage est devenu maintenant Musée de la Mine à Bruay Labuissière, comme dans beaucoup d'endroits dans le Nord Pas de Calais..

N'oublions pas nos racines, nos pères et grands pères, n'ont pas eu le loisir d'aller dans un Centre comme cela, eux c'était l'apprentissage sur le tas...

par maurice devos le, 13/01/2013

ta in sacré mémoire Sopraniste , mi j'ai pour ainsi dire pas d'souvenirs ed'cha , et pourtant comme tertous j'ai été jusqu'à 18 ans
in cosse qu'j'em rappelle bin , ché qu'in apprenot à bucquer, in plachant des batons à travers d'un grillache
pour chés coups d'sonnettes ach'treul, à part stop "1 coup" j'ai oublié , même 10 coups pour briquet , ou fin d'poste


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |