histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Min père que bio texte ... (19/03/2019)
  Min père (19/03/2019)
  ché poubelleux (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 2 (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 1 (17/03/2019)
  Y’A QUEU DE L’ NEICHE ! (13/03/2019)
  la Voix du Nord la fin (10/03/2019)
  la Voix du Nord la suite (10/03/2019)
  J’voudros aller au cabinet (08/03/2019)
  La Voix du Nord chétot aussi cha (10/03/2019)
  décés de Jacques Bodoin (10/03/2019)
  la Voix du Nord à travers les ages (09/03/2019)
  À l’école Pasteur dins les années 60 (60-64) (05/03/2019)
  Raoul et Ronny (03/03/2019)
  la boutele d' gasse (02/03/2019)
  Él’ pus belle école du monte (in patois d’ par ichi) (24/02/2019)
  du sac à malice de Clara, le mimosa (24/02/2019)
  douceur du temps (24/02/2019)
  Nos racines (24/02/2019)
  école Pasteur 1955-1956 (23/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 4ième partie : La neige (Suite et FIN) (23/02/2019)
  le dernier jour à l école , avec monsieur Pruvost (23/02/2019)
  les derniers jours à l école (23/02/2019)
  les bidasses en folie (22/02/2019)
  tomates du maroc 1 roro 29 le kilo en février (21/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 3ième partie : La cour de récré (20/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 2ième partie : La « Grande » école (18/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Les fiinçailles à matante Loulou
par Batisse le, 02/03/2013  

Cha s'est passé i a inviron 55 ins, à Tourcoing les bedoules, loin des terrils, pardon, mais tout près des funquères d'usines textiles.

Cha s'est passé chez mes grinds parints maternels, rue des accacias, au 22. Eune rue in pinte avec, in bas, le canal. Nin loin i a le pont des soupirs. In m'a raconté l'histoire d'eune qui étot là-dessous et qui dijot "non Louis, non Louis, non Louis" mais de moins in moins fort.

Matante Loulou j'aros parié qu'elle arot finie file. A l'époque elle avot plus de 40 ins, elle faijot mémère un peu prout prout et à m'mote qu'i étot déjà trop tard pour qu'elle nous faiche un cousin de puq. Heureusemint pour li je diros, parce que connaissint mes autres cousinsines, cha arot des fos pu être dur pour li.

In tous cas, à l'étonnemint général elle avot trouvé, d'ù je ne sais nin, Lucien, un veuf parigot avec eune bonne situation et incore plus viux qu'elle.

Cha a du li faire drôle à Lucien, un tiot peu prout prout aussi, de s'artrouver rue des accacias avec un cabinet à l'cour avec un tro que je trouvos E-NOR-ME et un couverque inti mouques in bos qu'in mettot chu le côté, in-dessous du clo avec les journaux copés in 8...

Je peux vous assurer que les mouques tourquennoisses elles avottent trouvé des autres passages que ch'couverque pour arriver à lu cantine.

In tous les cas, à l'époque i avot incore l'tradition de l'présintation à l'famile, ch'est à dire les fiinçales.

Et ch'est comme cha qu'in s'est artrouvés le long d'eune grinte taffe pour eune grinte bouffe, avec les viux d'un côté et les jones de l'autre. Les jones ch'étot eune bante de 8 joyeux cousinsines, âgés de 13 à 7 ins. Mi je n'd'avos 9 ou 10. Les viux is étotent 10: 3 paires de parints, eune paire de grinds parints et l'paire de tourtereaux.

Vu que tous les viux is sont à ch't'heure partis, à part eune qui vit incore, mais avec l'maladie d'Adenauer, cha serot déplachi de se deminder si qu'is se souvientent incore de cheule journée. In tous les cas i n'a qu'à l'évoquer aux jones qui restent - dins nous tiêtes in reste les jones, même si in est à ch't'heure tertous pinsionnés - pour qu'immédiatemint in aiche l'banane et les ys qui pétiltent.

Cha a comminchi qu'in s'innuyot un tiot peu quind même.... In juot intre autres à faire des cocktèles avec des churops de minthe, grenadine, oranche, chitron et à m'mote que ch'est tout cha qui existot comme parfums à l'époque. In versot, dins des verres à moutarte vu qu'in n'avot nin drot aux verres du bieau service, in essayint de nin mélinger les couleurs. Et in chufflot cha sins rajouter d'ieau. Je chus à peu près sur que les 4 litres de churop is y sont passés!

A un momint i n'd'a un de nousautes qui a réussi a archevoir eune boîte d'alleumettes d'un viux. I simblerot que cha soche min père le donnateur mais comme i a toudis fallu que grind mère elle ne le sache nin, i a toudis réussi à éviter le sujet tchand qu'in le linchot annochammint.

Vinguette, te donnes eune boîte d'alleumettes à eune bante de jones de ch't'âge-là, t'armes eune bombe à artardemint.... Et cheule-là elle a pété un rute coup.

In s'a artrouvés au bout du gardin, à faire un tiot fu avec des tiotes brindiles qui traînotent là. In z'habits du diminche.... Et pis in a cachi après du plus gros et in a du in trouver. I avot des dégourdis dins l'équipe.

A un momint min grind père, Jules, je l'aimos bin et je pinse incore souvint à li, i s'a inquièté de savoir d'ùche qu'is étotent ses tiots afants... Ch'est comme cha qu'i s'est artrouvé au gardin et qu'i a vu l'funquée.

Nousautes in le veyint i a du être comme eune nichée de lapins de garenne hypnotisés par des phares. In a du réaliser qu'in allot se faire ingueuler.

Toudis in habits du diminche.

Pis non, grand père i nous a amené des cagettes et un tas de saloperies que grand mère elle avot intiquées dins sin cotche à otiles.

Brûlez me tout cha qu'i a dit, elle m'imbête avec s'manie d'intasser puq qu'i n'in faut.

Et i a du avoir bin soin de serrer s'guiffe in rintrint vir les autres viux, pour nin affoler s'femme. Berthe qu'elle s'appelot. Ch'étot un armariache, et cha m'étonnerot que cha n'd'étot un d'amour. Is avotent tous les deux des jones afants à lu veuvache. Is s'ingueulotent assez souvint. I faut dire que Jules ch'étot eune amusette. I étot arvénu de Verdun vivint et à m'mote qu'i in profitot.

Du coup qu'in avot des munitions et l'bénédiction du patron, les flammes du fu elles ont montées plus haut. Et nousautes in n'a nin fait le tri intre les saloperies à grand mère et les autres qu'i avot dins l'cotche.

In a du carrémint le vider!

Je sais que cha a fini qu'in avot trouvé des tuyaux in plomb, qu'in les avot fait fonte dins eune castrole et qu'in avot fait des moulaches dins des boîtes de conserfe de toutes les formes.

Cha qu'in n'avot nin fait attintion ch'est que nous tiot fu du début i étot sous un arpe. Cha a fini qu'in a mis le fu à l'arpe. Un arpe à prones.

Grand mère elle nous in a voulus jusqu'à l'fin de s'vie.

Comme si qu'elle arot grimpé dedins pour cachi des prones...


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |