histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
O comme ortiaux
par minloute le, 26/05/2013  

dins l' rue Leverrier, y avo un monsieur qui parlo que patois et cor yavo un défaut d' prononciation, in plus y éto sourd comme un pot pour tout arringer ..

mais y avo cor pire ch est quand que min père i m invoyo as'mason pour li donner un papier concernant s' pinsion, et là..chéto l' cacophonie, pasque s n épousse, elle aussi ale éto sourte comme un pot ..

j a oublié d' vous dire, pour mi ch est évident , j' les zarvois cor , i zétotent djà très agés

alors chéto à chti qui crio l' plus fort pour s' faire intinte, tous les deux avotent un défaut d' prononciation , et tous les deux , chéto marrant d ailleurs, s'excusotent que leur époux ou épouse étot sourd comme un pot et que cha les obligeo à parler plus fort ...

pour in arvenir à "o come ortiaux", l' titre du sujet, chéto un jur du qui faijo frod, mais frod, mi j arveno d avoir été jué avec mes camarates dins l' pature d' la rue leverrier

et ch' monsieur là , quand que j a arpassé d'vant li , i m' dit " i fait frod, j a du mau à mes zortiaux"

al' mason comme j' dis souvint, in parlo pas l' patois, min père avo passé s' n infance en région parisienne, et m'mère dins s' famille, mon diu ... autant m' grand mère ale avo d' zexpressions patoisantes quequ' fos, autant ale éto pour que tout l' monte parle français

donc m' vla d'lèque , mi j' y souris, mais j' sais pas quo que ch'est des ortiaux, j' me d'mindo si chéto pas eune maladie, cor pire si chéto pas un gros mot pour désigner quo que ché garchons i zont dans l'entre gampe...

j a quand meme d'mindé à min père et ch'est là que j a compris que "ortiaux" cha voulo dire "orteils" ...


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |