histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l' aventure du bassin minier en réduction
par minloute le, 26/05/2013  

si y a fallu plus d' 150 ans sur bruay du début à la fin d' l exploitation minière, ichi du que j'reste , à mourenx dans les pyrénées atlantiques, cha va durer moins d' la moitié ...de 1958 à 2013...........

pourtant ichi ch' est pas du carbon qu in a exploité, mais le gaz de lacq

mais verrez qu in peut faire grinmint d' raccourchis entre ché deux aventures industrielles

comme à bruay, mourenx éto un tout tchiot villache tranquile, 218 habitants au recens'mint de 1954....

découverte de gisement de gaz du coté de lacq, et dins la foulée construction d' log'mints pour ché zouvriers

pour mette ché gins un peu à l abri des relents d' l exploitation, in construit eune ville nouvelle à coté du viu villache d' mourenx, plus in direction d' la colline, pour et' à l abri des vints ..pollués


218 habitants en 1954 ,8600 habitants en 1962...

pour attinte 10700 habitants en 1968 ....et asteure à peine 7000.....

construction rapite d' log'mints, in fait savoir qu on imbauche à tour de bras, in fait v'nir pas mal d' gins des bassins miniers, pi d' l immigration maghrébine et portugaise principal'mint

chéto l' far west ichi au tout début de 1960, ché rues étotent pas goudronnées, yavo del bourlique partout, cha vous rappelle pas chez nous ?..

au tout début tout l' monte a logé dans des tours hlm, y avo meme eune tour espcécialmint pour ché célibataires ..

pi rapid'mint y a eu del discrimination ou plutot in a arrété d' mélinger ché gins.....

plus t avo eune situation aisée , plus té t éloigno du centre ville , comme au "paloumé" ch'éto les masons d ingénieurs, masons rectangulaires, modernes à l époque , construites à l américaine sur un gardin ouvert

plus bas y a eu ché masons pour les agents de maitrise pi in d'sous ché zimployés

au centre , du qui yavo ché grants immeupes et barres d' log'mints , ch'éto pour les ouvriers

mais l' gaz d' lacq au bout d' eune decennie in s est rendu compte qu in l exploitero pas des sieques encore, et que l' production ale serviro pour l' chimie, mais qu ale sero pas suffisante pour alimenter tous ché foyers français

in a débauché, eune fo ché gins al' retraite , in a pu embauché ...... pour ché derniers i a eu des plans d' reconversion ...

y a cor un peu d' monte qui travale sur la zone industrielle, pas assez et loin de là pour assurer le plein emploi sur la zone

derniere preuffe, izont construit eune usine, ch' personnel qui a été recruté, ch'est par eune boite d

boite d intérim italienne...qui fait travailler des italiens , mais aussi des portugais et des roumains

parait que l'traval y a rin à dire , mais que leur rémunération ale sero calquée sur la legislation italienne .....
comme dins ch' bassin minier, y a eu un develop'mint formidape, un afflux d' population, eune baisse d activité, la fermeture de sites, un exode d' la population ...et pas d' entreprises pour assurer le plein emploi

ch'est hélas c' qui arriffe dans bin des cas asteure

par maurice devos le, 28/05/2013

comme té dis minloute , ché l' même aventure qu'par ichi , mais in plus court, même din chés masons ya des arsemblances , j'parle pas d'chés H L M , mais chés masons d'imployés qui arsannent un tiot peu a ches camus

ech'cros qu'malheureusemint qu'ach'teur yara pu qu'des tiotes usines qui pourottent ténir el coup , même ch'l'artisanat local yé menacé , comme din t'région ducqu'chés artisans du batimint y s'plainte pasqu'in fait vénir des entreprisses espagnoles grammint moins ker


  ( 5 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |