histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
cor un rappel ''honneur et gloire à l'école laïque''
par maurice devos le, 09/08/2013  

hier in étot intrain ed'discuter , et din l'discussion ch'mot devoir ya arrivé , et tout d'suite j'ai arpinsé ach'te canchon apprisse à l'école ch'cros, chu pu certain ,,,,,, ché

honneur et gloire à l'école laïque
où nous avons appris à chanter librement
à défendre à chérir, la grande république
que nos pères jadis ont fait en combattant
le temps n'est plus
où tout un peuple esclave
connaissant ses devoirs mais oubliant ses droits
se lève ,,,,,,,,,,,,,,,,,

pi après j'ai oublié , ch'trouf chés paroles pleins d'vérité , qui ché qui connot l'suite ?

par Marie-Claire le, 09/08/2013

Voici la suite Maurice :

Honneur et gloire à l'Ecole laïque

(vers 1920)
Jean Bynat - Musique : Francis Popy

Honneur et gloire à l'Ecole Laïque,
Où nous avons appris à penser librement,
A défendre à chérir la grande République
Que nos pères jadis ont faite en combattant.
Elle nous enseigna des jours fameux l'histoire
En formant notre esprit, elle éleva nos coeurs,
Faisant revivre en nous l'éternelle mémoire
Des héros, des martyrs, des émancipateurs.

Le temps n'est plus où tout un peuple esclave,
Connaissant ses devoirs, mais ignorant ses droits,
Se courbait frémissant, sous le joug qui déprave
Et rêvait de justice, et réclamait des lois.
Tu fis notre âme, école, et notre conscience
Et nous récolterons l'abondante moisson
Qu'en nous tu fis germer, nous montrant la Science
Et le chemin du Vrai, celui de la Raison.

La nuit s'en va, le soleil qui se lève
Dissipe le brouillard, éclaire l'horizon
Réalisant enfin cet admirable rêve :
Le travail dans la Paix, le bonheur par l'union.
L'oeuvre était nécessaire, elle sera féconde
Et le noble vaisseau muni de ses agrès,
Superbe et glorieux, s'en ira par le monde
Répandre la lumière et semer le progrès.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |