histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 2 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 1 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme (13/11/2017)
  les Ch'tites souris (12/11/2017)
  cor heureux qu in avo du sape (12/11/2017)
  du grr au ploc ploc en passant par le vroum vroum 2 (09/11/2017)
  du grr au ploc ploc en passant par le vroum vroum 1 (09/11/2017)
  du grrr au ploc ploc in passant par le vroum vroum (09/11/2017)
  pour la soif .... (08/11/2017)
  merci Aspro (08/11/2017)
  à chaque époque s' magie ... (06/11/2017)
  Riquiqui et Roudoudou (06/11/2017)
  les disques à histoires (05/11/2017)
  l'essoreusse à linche (03/11/2017)
  sujet marronnier (02/11/2017)
  les Killtoïds (29/10/2017)
  mets tes basquettes (29/10/2017)
  le velours de l estomaque (24/10/2017)
  gueule à chuque (23/10/2017)
  la magie du taquin (22/10/2017)
  la mort sous l' cagnard (19/10/2017)
  tampons scolaires (18/10/2017)
  Chrysanthèmes (18/10/2017)
  sauf..... (16/10/2017)
  Eune goutte d' jus (photo) (15/10/2017)
  Dins chés caffes (03/10/2017)
  l' framacie (03/10/2017)
  ché chuques à mon Maréchal (02/10/2017)
  du byrrh au visqui (02/10/2017)
  la joie des jeunes (27/09/2017)
  d' z'obus (25/09/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...
 Mégane ( 08/09/2017)
Bonjour, Habitant ...
 FRYHTAN ( 30/06/2017)
Bonjour à toutes et ...
 Pascalou ( 25/06/2017)
Bonjour à tous, je v...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
pélerinage en Artois, les canadiens partie4
par bourdonb le, 30/10/2005  

Au cours de l'hiver, ils multiplient les raids dans les lignes allemandes tant pour entamer le moral de leurs adversaires que pour se familiariser avec le terrain. En outre, grâce aux photos aériennes prises par les pilotes britanniques, des cartes des lieux sont établies et délivrées à chacun. Bien plus, à l'arrière du front, grâce à ces photos, les défenses allemandes sont reproduites jusqu'au moindre détail.

A partir du 20 mars, pendant deux semaines, ces défenses subissent un bombardement systématique. Puis, du 2 au 5 avril, le bombardement s'intensifie, détruisant les emplacements de batteries et les nids de mitrailleuses, rendant impraticables les routes et les chemins, mettant en ruines les agglomérations, empêchant tout ravitaillement en provenance des régions occupées.

Le 7 avril, des aviateurs britanniques survolent les lignes allemandes et leurs arrières, prennent plus de 1500 vues photographiques, effectuent des expéditions de bombardement. Au cours des combats aériens sans merci, les Anglais perdent 28 appareils ; les Allemands dont les appareils sont mieux équipés n'en perdent que 15.

Au matin du 9 avril, les quatre divisions canadiennes occupent un front étalé sur six kilomètres, d'Ecurie à Souchez. Chaque compagnie, chaque section, chaque homme, tous ont un objectif précis à atteindre.

5 h 30. Alors que l'aube se dessine à peine, la pre¬mière vague d'assaut s'élance sous la protection d'un barrage d'artillerie. Objectif : faire un bond d'un kilomètre sur les hauteurs qui précèdent la crête entre le hameau des Tilleuls et le sud de Thélus. Il pleut à torrents. En trente cinq minutes, l'objectif est atteint.

La première vague d'assaut s'arrête alors et laisse passer la seconde vague. Son objectif : une portion de terrain située à 900 mètres, atteinte en vingt minutes.

La bataille est suspendue pendant deux heures et demie. La pluie cesse de tomber. L'artillerie arrose d'obus les barrages de barbelés placés devant le troisième objectif. Les troupes canadiennes atteignent cet objectif et Thélus en une heure quinze.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |