histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ANCIENS COMMERCANTS DE BRUAY (04/12/2019)
  El mariache d’Anatole et Pauleine (30/11/2019)
  CH MARQUE D BRUAY (29/11/2019)
  l' arrivée à Merlimont (25/11/2019)
  instrument de musique de notre infance (24/11/2019)
  Merlimont Barcarolle..... (23/11/2019)
  PICHOTIERES (23/11/2019)
  ANNIVERSAIRE (21/11/2019)
  Merlimont les gauffres (21/11/2019)
  pour ceux qui ne vont pas sur facebook (21/11/2019)
  Merlimont c'était un pauv' gars (20/11/2019)
  Merlimont le magasin de souvenir (19/11/2019)
  Merlimont, L Ambiance (18/11/2019)
  Merlimont le Dé d' Argent (17/11/2019)
  LE PATRONAGE (14/11/2019)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «Poilus» (10/11/2019)
  MIN MONONQUE (2ième partie) (09/11/2019)
  Au revoir Jean-Marc (08/11/2019)
  MIN MONONQUE (1ère partie) (06/11/2019)
  tour à la Toussaint (01/11/2019)
  L' TOUSSAINT (30/10/2019)
  faire un bec à Marie (27/10/2019)
  les bios mots d' la langue française .... (27/10/2019)
  RINTRÉE DES CLASSES (25/10/2019)
  d' la viante rouche .... (21/10/2019)
  ch' lapin et m' mère (19/10/2019)
  El dame blanque d'Esquelbeck (19/10/2019)
  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
pélerinage en Artois, les canadiens partie5
par bourdonb le, 30/10/2005  

Puis les deux divisions du Sud s'élancent impétueusement et en masse à l'attaque de Farbus où niche l'artillerie ennemie. Les Allemands continuent de tirer, se font tuer sur place. Au prix d'une bataille sans pitié, avec des pertes sévères de part et d'autre, Thélus tombe aux mains des Canadiens. Utilisant le matériel capturé,, ceux-ci envoient des milliers d'obus sur les lignes allemandes, obus qui dégagent pour la plupart des gaz asphyxiants.

Les troupes opérant au Nord, après avoir traversé le « no man's land » s'installent sur les terrains assignés, sauf en un point: la colline 145 qu'elles ne réussissent pas à enlever.

L'effet de surprise passé, les Allemands contre-attaquent au centre vers 10 heures. Sans succès. Puis au sud, vers 13 heures, où ils sont repoussés sur la ligne Farbus Willerval. D'autres troupes se concentrent près de Givenchy, gagnent Vimy. Les canons canadiens leur barrent la route. Les Allemands se dirigent alors vers Bailleul que tiennent les Anglais. Ceux-ci enrayent la dernière contre-attaque. Les Alliés restent maîtres de la situation.

En ce 9 avril, d'un élan irrésistible et malgré, la terre gluante, les Canadiens ont enfoncé les lignes allemandes sur une profondeur atteignant parfois 4 km. Ils tiennent la quasi-totalité de la crête de Vimy rapidement aménagée suivant un plan préparé de longue date.

Le 10, ils prennent la colline 145. Au soir, ils sont maîtres de la totalité de la crête.

Mais les Allemands occupent toujours les pentes qui donnent sur la plaine de Lens et, à l'arrière, leur artillerie arrose d'obus leurs anciennes positions. Ils contre-attaquent du côté de Givenchy.

L'état-major allié, est décidé d'aller jusqu'au bout. Il ordonne le 11 une attaque générale, mais une tempête de neige empêche tout mouvement de troupes.

Sur les pentes de la crête, les Allemands sont cependant soumis à un feu plongeant incessant. La position devient bien vite intenable. Le 13, ils rompent le contact, reculent. C'est la retraite.

Les quatre divisions canadiennes s'ébranlent. Le soir même, elles occupent le terrain sur une ligne en avant de Givenchy, de Vimy et de Willerval. S'aidant des canons capturés, les Canadiens lancent sur Avion des obus asphyxiants pris à l'ennemi.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |