histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l' madeleine à minloute
par minloute le, 10/04/2014  

l' écrivain Marcel Proust i faijo allusion à eune madeleine, et cha li permetto d'faire arviffe des souvenirs du passé

mi ch'est pas l' madeleine, ch'est l' brioche, savez comme l' brioche vendéenne

asteure ch est devenu un produit très courant, mais y a eune quarantaine d' années, in mingeo l' brioche, l' coquile si vous préférez au momint d' la noel

et j' diro meme plus l' matin de la noel

mi d' habitute, au matin j' mingeo pas , au grand dam dem' mère, qui arrivo quand meme à m' faire avaler un verre d' jus d'oranche

ch'éto du vrai jus d oranche que m' mère ale presso chaque matin avec ch' robot ménager, et savez y a eune paire d années, ch' moteur, in l intindo bin, ch'éto comme si té metto eune alarme à tin rével ....

mais l' matin d' la noel , chéto pas un jour commun

d' abord i fallo s armette d' ses émotions, faut dire que l' semaine ale avo paru longue, ché préparatifs , pi ché jurs que j' barro sur min tchiot calendrier, l' nuit d' noel que j a bin eu du mau à m indormir .....

pi min rével au matin, dés que m' mère ale déchindo pour tout mette in route

ch'est a dire, armette un tchiot peu d' bo, un tchiot peu d' carbon pour arlancer ch' fourneau (min père i s in occupero un peu plus tard in ayonnant l' grille, et en vidant ché chindes...)
pi commincher, mais que ché plus jones i lissent pas la suite, ale metto in plache ché cadeaux

après fallo attinte qu' min frère i daigne s' lever , y éto pas pressé,et pi enfin in avo l' distribution des cadeaux

eune fo ch' momint là d' passé, mes soeurs ramassotent ché emballaches des paquets cadeaux, m' mère ale commincho à tout mette sul' tape pour ch' pitit déjeuner

tandis qu' min père i éto djà installé, pret à minger.......

tout l' monte i s' metto autour del tape, chéto un momint rare d' ete tous ichi réunis, min frère , mes soeurs qu ale zhabitotent pu al' mason et min bio frère

cha faijo eune grante tablée et j' me souviens d' min père qui trono au bout del tape,et qui découpo l' brioche

mi qui déjeuno jamais l' matin, j avo ker minger l' coquile avec del confiture d' fraisse par dessus

tout l' monte éto assis al' tape, sauf m' mère, faut dire qu ale éto fort occupée

ale faijo cauffer ché laits, j a bin mis cha au pluriel, vu que nous in buvo du lait j allo dire "normal" tandis qu' min père li i avo ker du lait quand qui yavo del crème par dessus....

m' mère ale li ameno s' castrole d 'lait bouillu, oh si ale avo eu un manche d' chinq metes ale l auro pris, vu que cha la , que cha nous dégoutto aussi ..........

in avo dro alors à min père qui juo les offusqués, cha i savo bin l' faire, et qui nous raconto s' n infance à conflans sainte honorine in région parisienne, mais que cha l avo pas impéché d' boire du lait qui v'no d' la ferme d à coté ...

savez ché zhistoires que tout l' monte i connaisso par coeur, mais qu' min père i raconto toudis .......

y a eune année du que cha a été l' ponpon pour m' mère , savez que pour m' mère l' journée d' la noel chéto pas eune fete..

nan nan , ale angoisso depuis un mos , d' peur d' avoir oublié quéquosse, que l' cuisson ale so pas réussie, enfin ale éto continte que l' soir meme eune fo la vaisselle faite, ché meupes armis en plache, et là ale traino pas ale allo s' couquer

mais eune année, ale a eu dro à eune démonstration au matin d' min bio frère qui a voulu faire des potecornes........

soit l' cuisson ale éto trop forte, so y a eu un momint d inattention , ou alors ché deux mélangés

mais d un seul coup, l'cuisine in auro dit Verdun, cha quéyo comme à Gravelotte, un vrai tir d' barrache ...chéto pu des potecornes qui explosotent , chéto des chrapnelles .......

et j' vous parle pas d' la castrole, j' cro qu à la fin ale a fini ale poubelle, irrécupérape...

zinquietez pas, min bio frère, les potecornes al' mason, y l a fait qu un coup.....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |