histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ché poubelleux (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 2 (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 1 (17/03/2019)
  Y’A QUEU DE L’ NEICHE ! (13/03/2019)
  la Voix du Nord la fin (10/03/2019)
  la Voix du Nord la suite (10/03/2019)
  J’voudros aller au cabinet (08/03/2019)
  La Voix du Nord chétot aussi cha (10/03/2019)
  décés de Jacques Bodoin (10/03/2019)
  la Voix du Nord à travers les ages (09/03/2019)
  À l’école Pasteur dins les années 60 (60-64) (05/03/2019)
  Raoul et Ronny (03/03/2019)
  la boutele d' gasse (02/03/2019)
  Él’ pus belle école du monte (in patois d’ par ichi) (24/02/2019)
  du sac à malice de Clara, le mimosa (24/02/2019)
  douceur du temps (24/02/2019)
  Nos racines (24/02/2019)
  école Pasteur 1955-1956 (23/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 4ième partie : La neige (Suite et FIN) (23/02/2019)
  le dernier jour à l école , avec monsieur Pruvost (23/02/2019)
  les derniers jours à l école (23/02/2019)
  les bidasses en folie (22/02/2019)
  tomates du maroc 1 roro 29 le kilo en février (21/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 3ième partie : La cour de récré (20/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 2ième partie : La « Grande » école (18/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Le carreau de fosse
par guerriot le, 19/04/2014  

Le carreau de fosse.
Il est un endroit qui enchanta les quelques années de ma seconde enfance : la carreau de fosse.

Cet espace, qui tenait du terrain vague, servait d’entrepôt : un fatras de rails, de traverses, de berlines, des scories…
Cet endroit nous attirait car il était défendu, bien entendu ! Une haute palissade de pieux épointés surmontés de barbelés en interdisaient l’accès.
D’ailleurs un garde, monsieur Delion (le bien nommé !) veillait, nous inspirait une délicieuse terreur et nous appréhendions fort ses interventions auprès des parents.

Malgré tout, nous bravions ces menaces et notre petit groupe de garnements rejoignait ce terrain de prédilection : Edmond, Jeannot, Richard…bien d’autres encore.
Encore la vigilance de ma mère m’empêchait-elle de les suivre parfois.

Invariablement, les berlines nous attiraient. Ces wagonnets à notre taille roulaient sans difficultés sur des voies étroites qui s’achevaient par des butoirs.
Le jeu consistait à entasser sept ou huit galopins dedans, alors que d’autres poussaient de toutes leurs forces et à toute vitesse depuis l’extrémité de la voie. Immanquablement, la course vertigineuse, échevelée, se terminait dans un violent fracas contre les butoirs. Volaient les bérets, déraillaient les berlines, débarquaient brutalement les voyageurs. Les rires de fuser, de s’étrangler dans les gorges ; bordées de cris et de jurons.

Des queues (rondins) providentielles servaient de leviers et aidaient à replacer les roues sur les rails. Et l’on recommençait, voilà tout !
Jamais un accident ne survint… Des ecchymoses, des écorchures , on ne s’en plaignait pas : les grandes personnes n’y avaient pas leur part.
L’arrivée inopinée du garde et de son chien nous précipitait par-dessus la palissade qui gardait parfois en trophée un morceau de tissu déchiré…

Après bien des années, beaucoup de joyeux compagnons de jeux ont disparu et je pleure ce qui ne sera plus jamais.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |