histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
au lend'main qu in avo pu raviser la télé
par minloute le, 30/01/2015  

chéto cor du temps du qui yavo que 2 chaines al' télé, cha voulo dire qu in raviso presque tous la meme quosse al' télé quand qu in l avo bin sur

au lend'main d' la diffusion, avant d' rintrer à l école ou à la récréation , in s' raconto ch' film d' la veille, bin sur ché momints marquants

suffijo que la veille in a ravisé un ouesterne, bin l' lend'main dins la cour d' récréation in intindo les you you you des guerriers indiens qui attaquotent ché coboles ...

pour et' un indien suffijo d' printe sin cache nez, un cache col comme diro min père , del ' mette autour d' sa taille ou autour des' tiete et l 'tour i éto jué .....

souvint ché zindiens i tournotent autour des coboles, qui , vu l' nompe d assaillants , comminchotent as' replier vers ch' préau, mais yavo la forte voix d' ché maites ou leu coup d' sifflet pour calmer certains coboles qui étotent prets à aller s'réfugier dins les cabinets pour y juer Fort Apache .......

d' ailleurs nos cavalcades ale durotent pas l' temps d' la récré, suffijo qui a un tchiot d'ce1 qui ravisse pas du qui va ou qui s écarte pas assez vite à not' passache, yavo chute ...

alors là ch' maite i allo vire tout d' suite le grand blessé qui brayot, raviso la gravité d' la plaie, et i l ameno ensuite du coté du bureau du directeur, du qui yavo la trousse à framacie

avant qui conduisse ch' blessé à l écart, i s informo de qui qui avo fait cha, grand coup d' sifflet, cha arreto tout l' monte, i faijo v'nir chti qui éto coupape, l' aute bin sur i juo chti qui éto presque surpris, i "avo à peine touché l aute" "y avo pas fait d'espret"

ch' maite i le faijo taire, et i crio à qui voulo l intinte que les courses dins la cour chéto interdit jusqu à nouvel orde ......

et quand que l éleffe blessé i arsorto , soigné, dins la cour d' l école , ch'éto l attroup'mint, l aute bin sur in in juo, i éto presque à l agonie à pu pouvoir marcher, que ch'maite un coup i s éto artourner vers li, en li invoyant un grand " eh faudro pas in rajouter quand meme"

et si i continuo à maouler, li aussi i s'faijo bin disputer par ch' maite ....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |