histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
pas l' meme rythme
par minloute le, 06/02/2015  

y a cor eune quarantaine d années, à bruay comme dans bin d autes cités minieres, in trouvo , par quartiers, toute eune série d' commerces j allo d' dire d' proximité (boulangerie, épicerie, boucherie,marchand d' légumes, droguerie...)

yavo cha par exempe rue Jules Guesde, rue Anatole France, Louis Louis Dussart, Boulevard Basly, rue Alfred Leroy, et j in oublie cor ..

quand que j' dis "proximité" cha a pu l' meme sens qu asteure
asteure un commerce de proximité , ché du qu'té va quand i t' manque eune tablette d' bure, un pack d' biere, eune boite d' conserffe ... qu asteure in fait tous et l' plus gros d' nos courses à mon des grantes surfaces, in dijant souvint ch est moins cher et in gane du temps, ch'qui est pas faux ......................

nan j'vous parle du temps qu eune fos ché gamins rintrés dins l' cour d' l école, ché femmes ale partotent faire ché courses dans les différents magasins

au matin, rue Anatole France, comme diro l expression, cha s'bousculo non pas au portillon, mais d'vant ché portes d' magasins, faut dire que rin que là haut, cha deservo eune grante partie des ménagères du quartier du 2

alors su ché trottoirs, fallo faire attintion en s'croisant , surtout avec ché "matronnes" et leu cabas sans parler des caddies, ché sacs à provision montés su roulettes

m'mère en rintrant des courses " mon diu, j in voyo pu l'bout, d'vant chez Balavoine (ch' marchand d' pain) yavo des gins qui attindotent such' trottoir


parel chez Edouard (Edouard, viu monsieu, in tout cas quand que j l' a connu, et qui avo cor Omer comme ouvrier boucher)

j' su allé directemint à mon chez Lecygne , ch' marchand d' légueumes, là cha allo, j a poussé après chez bubu, ouais ché comme cha que m'mère ale surnommo Mr Bonnier ch' framacien
ale avo du i acater eune bricole , ou un sirop , vu que en étant des mines in allo d abord à la framacie mutualisse...

en arvénant j' a croisé madame Untel que j avo pas vu d'puis eune paire d'jours, j y a dis que cha m avo étonné, mais ch'éto s'n' homme qui éto allité alors ale a pas grinmint sorti, chéto s'voisine qui li avo fait ses courses

j a passé à mon Cadot, l' droguerie, pour acater min miror

Manman ale in profito tout in parlant à déballer sul'tape tout c'qu ale avo acaté
au passache ale ingueulo ch'tien, musiau in l air à sintir l' viante posée dins sin papier d emballache, sul' toile cirée

après j' m a dit , j' peux pas faire autremint, va falloir que j ale au pain,
in plus, yavo chez Willaume qui carquottent ch' camion d' distribution d' boissons, cha faijo qui yavo ché porte bouteles such' trottoir , bon Francis i faijo c' qui pouvo ch' brav' homme pour pas trop encombrer, mais cha faijo un bouchon

bin in arrivant al' boulangerie, cha a cor été yavo pas cor trop d' monte, (en s adressant à min père) tiens j a vu tin copain grand père Boulevin (chéto un voisin d' gardin à min père)
yavo pas grant monte mais yavo madame untelle, celle qu ale fait s' n interessante, ah j' peux pon l' supporter, ale print toudis sin temps et ale raconte toudis sa vie

après j' va al' boucherie, et ale éto cor là, cha fait que j a intindu 2 fos qu ale avo des problèmes à ses ortiaux, vu qu ale y a raconté s' vie comme ale avo fait juste avint

j ' avo invie d' li dire qu in s in fouto d'ses ortiaux, ya vraimint des gins sans gène, qu ale dijo m'mère avec s' vo fluette

bon ch'est pas d' tout cha , qu ale dijo en ravisant ché légueumes, va falloir zéplucher .....

là; ale prenno ché légueumes, ale les metto sul' tchiote tape d' l arriere cuisine,du que , ale avo djà étalé , juste avant d' partir, ché feules d' la vox du nord d hier

tout cha , pour après , eune fo toutes ché zépluchures argroupées, pouvoir mette tout cha dins l' viele lessiveusse en ferale qui faijo fonction d' poubelle

à partir du momint que m' mère ale éto rintrée, in auro dit , que pour elle, ch'éto la course pour que tout i so pret pour ch'repas d à midi ....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 10 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |