histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
ché cyclistes in ferale
par minloute le, 10/03/2015  

Janssen chéto chti chi , l’cycliste in ferale avec l’tiete dins ch’ guidon, et ch’dos tout courbé, chti chi qui éto en danseusse, chéto Eddy Merckx , l’ aute chti chi , toudis deuxième, Poulidor…

Chéto un « jeu » complet d’ cyclistes in ferale que j avo du récupérer d’ min frère

Quate ou chinq sortes d’ cyclistes, comme j’ dijo , des grimpeurs, en appui su ché pédales, des rouleurs, l’ nez dins ch’ guidon, chti chi le seul, avec ses bras in l air, bin ouais y avo qu in seul gagnant… une majorité qu ale roulo j allo dire normal’mint, comme si chéto les coureurs du peloton, quequ’ zautes qui avotent un bras levé
Combien que j in avo , j’ diro moins d'une quinzaine, et comme i zavotent eune « paire » d années, ché couleurs étotent parties par chi par là

j’sais pu si chéto des équipes nationales ou des équipes publicitaires, j’ me souviens qui n avo un , que j’ faijo gagner souvint, chéto un champion d’ Belgique, ou alors chéto un champion du monte, in tout cas pour mi cha pouvo qu’etre Eddy Merckx
mi, né en 1960, j a connu gamin, la victoire de Janssen dans le tour de France, pi ya des noms qui étotent restés comme Roger Pingeon, Delisle, Désiré Letort, ch’est pas sin prénom que j me souviens cor d’ li , mais si j m écoute, cha va et’ eune litanie : gerben karstens, ferdinand braque, les frères de vlaeminck, rick van loy etc etc etc
et d un coup, min peloton y a grinmint augmenté, ch’éto l arrivée des juets en plastiques, soldats bin sur , mais aussi cyclistes
alors là ch’ peloton i teno tout juste su’ ltchiote tape qui yavo dins l’ cuisine, d ailleurs j’ demindo am’mère si ale avo pas un coutiau ou un ustensile à printe dinch’ tchiot tiroir avant que j’ m installe, j’ me souveno d un coup que ché cyclistes i zétotent quéu en ayonnant ch’ tiroir qui éto un tchiot peu bloqué …
plétore d’ cyclistes, j’ va donner l’ baton pour m’ faire batte un peu plus loin, mais ché cyclistes en plastique i n avotent pas le charme des cyclistes en ferale

la preuffe i gagnotent jamais, d’ abord et surtout i zavotent pas l’ meme charme, là chéto des cyclistes tout jaune, tout rouche, tout bleu …
du pneu au vélo, d’ la chaussure à la casquette et au visache , des cyclistes qui m’ servottent surtout à constituer ch’ peloton ………..
autant j’ m arreto à observer l’ visage du cycliste en ferale, in auro dit que ch’éto un vrai , autant l’ cycliste en plastique, i éto plutôt impersonnel

quand que j’ dijo que je me donno l’ baton pour m’ faire batte, ch’est que depuis, j a grandi, et que j a du raviser d un autre eule ché cyclistes là, démodés, dépassés, pi cha y éto chéto pu l’ momint ou l’envie d’ juer aux soldats ou à ché cyclistes au coin d’ el ‘tape del cuisine…

ch’éto l’entrée en sixieme, cang’mint d école, cang’mint d attitute aussi, cang’mint d intérêt, in commincho à s occuper plus des garnoules que d’ savoir par cœur ché zéquipes (molténi, de gribaldy, watneys, bic , faémino…j arrete cha m arprint )……….
Bref i m in reste pu un seul
La passion du cyclisme ale m a restée , j a eu du mérite, avec tous ché dopaches mais ch’est un aut’ sujet cha, et ch’est en lisant un liffe de Eric Fottorino, chti qui va rimplacher Jean Paul Olivier pour commenter le tour de France, (tite du liffe : la belle échappée) qui a eune imache du que j a artrouvé 45 ans après eune partie des cyclistes, in ferale que j avo eu tant d’ plaiji à juer avec, au coin del tape en toile cirée, dans l’ cuisine, à Bruay les berdoules …..


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |