histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
le chef porion par Jacques Janquin
par minloute le, 06/10/2015  

Jacques commente un passage du livre "mineur à bruay en artois" qui parle d' un incident au fond

"pour ce qui est des chaines blindées cassées, tubes de retour de chaine rabot bourrés, je l ai bien connu mais en tant qu agent de maitrise au 6 de bruay

tu vois la réaction que pouvaient avoir le chef porion et le porion, mais nous les jeunes porions nommés, avions un avantage sur les anciens, car nous connaissions toutes les manoeuvres à faire pour réparer

nous avions appris cela avec les ouvriers d entretien du poste de nuit
c'était pas évident pour réparer, c'est pour cela que les anciens nous regardaient d un mauvais oeil...

quant il y avait embrouille au poste 1, toi du poste 2 tu finissais la coupe de celui du matin, tu faisais la tienne de coupe et le poste de nuit finissait le boisage

bien sur le lendemain t 'avais droit à un large sourire de l ingénieur et du chef porion ...

malheur à toi, si , par malchance t arrivais à faire ton trait une semaine après

t étais devenu un bon à rien, c'était cela à subir, le métier de porion au charbon

je l ai vécu avec un copain Hermant

le chantier était tellement long, nous étions deux dans cette taille rabot

le chef porion t appelait par ton prénom meme

mais un jour le chantier changea et on n avancait plus

là tu l entendais gueuler comme un con, mem pas digne d un chef porion de l après midi, tu parles lui se voyant déjà chef du matin ...

c'était du genre " vous avez vu monsieur, on a fait ci , on a fait ça" et l ingénieur cigarette sur le coin de la levre , le regarder en souriant allegrement

le surnom de ce chef porion était "le cavalier noir" et l ingénieur surnom "costec"

on avait eu un aussi qui m avait fait tout voir quand je fus nommé de nuit, son surnom "nounours" , rien à voir avec notre nounours à nous sur hdc

ce nounours on aurait pu l appeler "ch' casseux" car y en a bien cassé des candidats surveillants

ch'est loin tout cha , nos surnoms y sont morts aussi, té vo là l' métier d' porion aussi"

par jpp le, 06/10/2015

Quand Jacques il a écrit "boiser" pendant l'nuit, cha m'rappelle les souvenirs de min père. Il éto chef ed tale déboiseur, et i ne travaillo que de nuit à l'fosse 4 de Bruay (Ja déjà mis des photos del fosse).
Ché vrai que chéto au rendement, et la sécurité al éto parfois mise ed côté.

Un coup, min père y a voulu aller plus vite que vite et il a passé s'main au'd'sus d'un étançon alors que chéto interdit. Bardouf, cha a gliché et min père il a eu des dots écrasés.

I s'ro peut ette intéressant pour nos amis un peu "novices" qu'un ancien leur explique pourquoi in diso "boiser" alors que ché étançons étotent in acier...
Et pi aussi, à l'origine pourquoi ché bos étotent in "sapin", eune essence qui alarmo par ses craquements.
Peut ette aussi combien peso eine "plume"
Merci pour les ottes.

par URBACZKA BERNARD le, 07/10/2015

Il est vrai que tout agent de maitrise (porion!!!) a eu dans ses débuts de carrière à subir ce genre de "coups de couteau" din l'dos!!!!
J'en ai discuté un jour avec un chef porion en fin de carrière. je le considérais vraiment comme UN MAITTE PORION
c’était un mineur dans l'ame et quand on était dans l'bru... suivre ses conseils c’était la meilleure des choses!!!! il vit encore et s'appelle JEAN MARCOTTE

J'ai eu aussi en début de carrière quelques coups d'coutiau din l'dos!!! puis un jour devenu moi même chef porion j'ai eu aussi à mettre des appréciations!! la roue avait tournée et JE PESAIS CHAQUE MOT CHAQUE NOTE!!!!!!
je me rappellais les paroles du chef MARCOTTE si un t'saque ché pour vir c'que t'as din l'vinte!!!!!

par Marie-Claire le, 08/10/2015

Explications dont parle JPP données par Bernard Urbaczka :

Ches BOS!!!


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |