histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
L' marotte
par GJD le, 21/10/2015  

L’marotte.
Quel est l’garchon qui n’a pas eu l’invie d’aller à l’marotte à l’occasion ? Pouvoir minger des kérich’s, des blettes (à ch’t’heure on dit des groselles à maquereaux et, intre nous, j’ai jamais vu un maquereau minger des groselles, surtout qui n’a pas dins la mer.), des poires, des pommes, bref tout s’qui pouvot s’minger sans payer.
Ché pas bien, j’sais, mais on a du plaisi à avoir l’ trennette à pas s’fair’ print’, ché comme cha.

Mais y a un aut’ marotte qu’on faijot et là, mainme si j’trouv’ l’canchon d’Alain Souchon « Sous les jupes de filles » ben bélotte, j’trouv’ que not’ façon d’dire cha étot ben plus poétique et imagée. Nous in allot à l’marotte à quéquette. Busis un peu là d’sus.

L’marotte chez l’interdit qu’on viole (té comprinds ?), un’ gourmandis’, un’ chucrat’, un’ invie qu’té soulach’ alors qu’t’as l’ pas l’drot, tout quoi ! Et l’quéquette !… Ah l’quéquette ! Quand té t’chiot, t’in parles sans vraimint savoir choqu’ qu’cha n’est.
Té sais al faut qu’ché ben et qu’ché interdit pasque ché du salop d’raviser indsous des rob’s d’chés fill’s. Pour cha, in allot din l’rue Marmottan in déchindant l’crinconne d’la Cavée.
Un peu après l’pharmacie mutualist’ des mineurs in prénot un’ p’tit’ voyette in face un peu plus loin. Ichi, j’fais un’ pétit’ armarque su l’pharmacie. Quand t’intros éd dins té t’trouvos devant un mur éd bureaux in bos tellemint haut qu’in véyot l’tiête de ch’pharmacien que quand y passot d’vant chés guichets qui arsimblottent plus à des meurtrières éd château fort qu’à aut’ caus’. On mettot sin carnet d’ordonnances din un’ boîte in carton et on attindot longtemps.

Pour arvénir à l’marotte, el’ voyette al’ passot à côté d’un’ arténue d’ieau qui, à c’qu’on m’a dit, étot les rest's d’un ancien bras d’la Lawe (in artrouv’ aussi des ruchots dins l’rue d’Amont édu qui avot des gardins derrière La Lawe). On y allot aussi avec un épuisette pour attraper des épinocs qui piquottent des Marie-grosse-tête, des salamant’s et des trytons noirs avec un vint’ jaune, bleu ou rouch’ . Après y avot un’ pétit passerell’ avec des traverses in bos qui étotent écartées.
Planqués in d’sou in attindot les bruits d’talons d’un’ femmes in espérant vir quetcaus’. Pas gramin in fait, et pas souvint mais quant’on veyot un peu d’blanc, ch’tot l’gros lot. In fait, ché cha l’érotisme. Ché l’idée qu’té fais de c’que té pourros arvétier sans t’fair’ vir. Du cinéma quoi !

par pourageau le, 22/10/2015

Nous allions également au même endroit pour ce "spectacle" érotique . Pour augmenter le temps de vision ; l'un d'entre nous arrêtait les passantes sur la passerelle en demandant l'heure .


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |