histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les jeux d'coron
par GJD le, 28/10/2015  

Nos jeux d’coron.
L’guiss’ :
Un morciau d’ramon d’un’ cinquantên’ ed centimèt’s, l’battt’ ; un aut’ morciau d’quinz’ vingt centimèt’s taillé in pointe des deux côtés, l’guiss’. Fallot louquer su l’pointe de l’guiss pour l’invoyer dinguer in l’air et louquer d’su quand al ardéchindot pour l’invoyer l’pus loin possib’ derrière un ligne d’ù qu n’avot un qu l’aissyot d’l’attraper. Nous aut’s, on avot adapté cha avec el cocq in essayant ed d’criquer chés boîtes avec el guiss’.
L’cocq.
Un’ pyramid’ ed boîtes à conserv’ derrière un line d’ù qui n’a un qui brout’ in ayant posé sin caillou à côté d’chés boîtes. Chés aut’s y tiqu’tent din ché boîtes pour un décrinquer l’plus possib’. Quand ch’ch’cocq il l’est explosé, tous chés trireux y chac’tent à aprint’ leu caillou sasn s’faire toucher par ch’ti qui broute quand il a fini d’arfair ‘ el pyramid’. Ch’ti qu’est touché y broute. Si,in tiquant y n’a un qui touche el caillou d’ech brouteu, y prind s’plach’ pour brouter.
L’doch’ :
Deux équipes parell’s. Au trirach’ au sort un’ équpie qu saute, l’aut qui fait l’doch’. Pour cha, un l’équip’ y s’coll’ à ch’mur in mettant ses mains in panier, les dogts croisés. L’premier d’el doch y met s’têt’ dins les mains d’laut’, et ses comrarat’ y font l’monton in sáccrochant l’tête din l’cul de ch’ti qu’est d’vant. L’aut équip’ al saut’ cchaqun sin tour su l’doch in restant d’sus in fos sauté. Là, si y n’a un qui ket, cl’équip’ qu saut’ a perdu et dot print el plache ed l’aut’, sin nan, l’dernier d’chés sauteux, in muchant s’mai y dit : Belicoco cobien qu’j’ai d’dogts. Ch’ti d’l’aut équipé qu’est collé à ch’mur y dot répond, si qui l’ bon, on canche l’rôl’ d’chés équip’s, si nan, in comminche el doche. Si qu’ell’ doche al s’écroule, y ont perdu et on arcomminch’ à sauter chacun din l’mêm’ rôle.
Les quat’s coins.
Cha in juot avec chés fill’s, faut ête cinq. Din nous coron chés coron y sont fait par bloque ed deux maisons séparé d’un aut’ bloque par un couloir. In face, parel ; c’qui fait qu’on a quat’ coins d’couloir. Un à chaque coin, l’cinquième au milieu d’el rue. Au signal on cang’ ed coin in essayant d’pas faire toucher par ch’ti qu’est au milieu. Si té touché, té prind s’plach’ (ché un jeu d’fill’s)
Les maps.
Des bill’s in terre et un’ un verre. Ch’ comme ch’cochonnet au jeu d’boule. Avec deux dogts on tique d’un ch’map pour décriquer l’bill’ in verre. Si in l’touche, on donne un ou deux maps, suivant l’règle établie, à l’aut’ jueu. In bill’ cha vaut deux maps ou trois. On peut juer aussi à essayer d’décriquer l’aut (tique deus patte un) s’que t’el décrinque t’as deux maps, si t’es t’approche ed li à un’ patte, soit el largeur intre tin ptit dogt et tin pouch’ (empan en français : distance entre le pouce et le petit doigt doigts écartés) là ché un map.On peut aussi essayer d’el même façon d’abat’ un’ pyramid’ ed’ quat’ maps. Si té l’dézinqu’, té ramasse tout. On pouvot juer aussi avec des caloins, des plus gros maps.
L’tour de France.
Toudis avec des maps, in creuss’ din l’terre in circuit avec des virach’s, des boches, des déchint’s, des culs-d’-sac et un’ arrivée. In tiquant avec ses dogts un’ ou deux fos din ch’map on avinch’ in essayant d’pas dégarouler par d’seur el rout’ tracée, si nan, t’arcule in perdant tin tour. Ch’premier arrivé l’a gagné.
S’arrêtach’s.
Réguillèrenin, ch’gart’ des mines y v’not ouvrir chel vanne d’ieau un haut d’ch’coron pou qu’ femmes al peutent nettoyer leu rucheau. Al étotent tertos sorties avec lu ramon à parler et rogoler in nettyant ch’rucheau. Faut dire qu’à l’époque y avot pas d’tout-à- l’égout. Quand chétot fini, nous in féjot d’sarrêtach’s in barrant ch’cours d’eau avec d’el terre et des cailloux. Pi après on juot avec des p »tits soldats din l’ieau ainsi arténue.
L’cafotin.
Un’ boîte à coserv’ perchée d’trous, un anse in fil à buquer ou fichell’, des cintes brûlant’s ed din et on faijot tourner cha au d’seur de s’tête.
L’boîte à carbure.
On allot sus terril ed quémin fer din l’rue Desseilligny pour essayer d’touver des morcieaux d’carbure sans s’fair prind’ pa ch’gard’ pasqu’on avot pas l’drot d’y aller. Un boîte à coserv’ avec un’ p’tit peu d’ieau d’din, un morcieau d’carbure, ch’couvercle ar viss’ avec un trou d’din et un’ mèche qu’al in sort et qu’on allume (comme ché vielles lamp’s ed d’mineurs.
L’golf à choux d’Bruxelles
Quand ch’étot l’momint, on prénot des bâtons d’choux d’Bruxelles et on juot au golf avec un’ boôite à conserv’.
A courir.
Un’lin’ avec un ou un’ qui broute On cœur tetous pour passer l’lin’, ch’ti qué touché y broute.
In hiver :
Ché glichatt’s.
Quand y avot d’el neich’ in l’tassot bien in frottant avec ses godasses et quanq cha brillot comme un miroir on s’élançot pour déglicher d’su et faigeant des figures, in s’mettant à joujouque etc.. On pouvot aussi l’faire din ché richeaux quanq l’ieau al avot bien gélé.
Les batalles à boule ed d’neich’
Les châteaux forts.
Un’ pétité boule ed d’neich au départ que té roul’, é roul pu l’ grossir l’plus possip’. Quand t’as assez d’grosses boules té les impile in carré pour faire ds murs. Un’ port’, pis après ché l’abatale à coups d’boules ed d’neich’ intre ceux qui sont d’din et ceux qui attaquent.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |